Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Vocabulons : digital, numérique et formation

18 février 2019 par Living Lab Sofa Veille 415 visites 0 commentaire

Un article repris de https://living-lab.cnam.fr/index.ph...

Lors d’une formation pour des responsables en ressources humaines sur « la digitalisation de la formation », un des stagiaires a posé une question de vocabulaire qui n’en est finalement pas une :

doit-on dire « digital » ou « numérique » ?

Si nous pouvons tout de suite nous dire qu’il n’y a pas à philosopher longuement sur le sujet, on peut tout de même rappeler que les histoires de vocabulaire sont toujours signifiantes et symboliques.

En effet, parlons-nous d’industrie numérique ou d’industrie digital-e, de marketing numérique ou de marketing digital, d’entreprise numérique ou d’entreprise digitale, de digitalisation ou de numérisation ?

La première chose à interroger est peut-être de savoir si nous parlons français ou anglais. En effet, « digital » vient du latin « digitalis » dérivé de « digitus » qui signifie doigt. Pour les français, en bon latin, le mot « digital » signifie « qui se rapporte au doigt ». Pour les anglais, qui ont remarqué que c’est avec nos doigts que l’on comptait, le mot « digital » signifie « qui se rapporte aux nombres ». Alors qu’en français « qui se rapporte aux nombres » se dit « numérique ».

Vous l’aurez compris la traduction anglaise de « numérique » est « digital » ! CQFD

Alors pourquoi cette réflexion ? Peut-être parce que les termes ont la même signification de manière pragmatique dans une traduction français-anglais, mais qu’en français : « digital » et « numérique » ne renvoient pas à la même symbolique.

C’est « le chiffre versus la main » dit Anthony Maté dans le blog du modérateur. En français, « numérique » tend à renvoyer à la dimension technologique, quand « digital » concerne plutôt l’usager et son expérience utilisateur.

Revenons à notre responsable RH qui a posé cette bonne question. Si nous parlons de « numérisation de la formation« , cela fait référence à la dématérialisation, à l’informatisation (numérisation des cours ; e-learning). C’est d’ailleurs la représentation dominante. Lorsque nous parlons de « digitalisation de la formation« , nous faisons référence à une mutation en cours dans le dispositif de formation (changement de pratiques, changement de postures).

L’imaginaire linguistique de « digital » (en français) est lié à la dimension expérientielle et à l’usage alors que l’imaginaire linguistique de « numérique » (digital en anglais) est souvent lié à l’industrie et à l’encodage. » (Anthony Maté)

Il y a d’ailleurs souvent beaucoup de confusion lorsque l’on parle de « fracture numérique ». Au-delà des disparités d’équipement informatique, la fracture est avant tout « sociale ».

Alors ne faut-il plus parler de numérique (notamment en formation) ?

Le problème du « digital », c’est qu’on ne sait pas à quel imaginaire il fait référence suivant la personne qui l’emploie. Personnellement je continue à parler français et de « numérique-s ». Mais je parle de « numérique-s » comme « cultures : culture de l’écran, culture du jeu, culture du bricolage, culture de l’information, culture du partage etc…

En formation il est important d’avoir une vision pédago-centrée ou anthropo-centrée et non techno-centrée. La digitalisation de la formation n’est pas de s’intéresser seulement aux outils, mais à l’usage des outils pour la pédagogie.

Derrière les outils il y a toujours des dimensions symboliques, des représentations, des croyances, qui vont façonner nos pratiques et transformer les réalités d’usage de nos organisations.

Bref, la digitalisation de la formation, c’est d’abord s’intéresser aux représentations que les personnes ont du « numérique » et de « la formation » donc à la réalité de leurs usages socio-éducatifs du numérique.

 

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom