Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

L’activisme actionnarial et la stratégie en action à l’ISC Paris

19 février 2018 par Karen Veille 175 visites 0 commentaire

Un article repris de https://innovation-pedagogique.iscp...

Par Alexis Pokrovsky, professeur de Stratégie à l’ISC Paris et Julia Guinchard, professeur de Finance à l’ISC Paris

Les étudiants internationaux du programme grande école de l’ISC Paris ont participé à une expérience d’activisme actionnarial. Dans l’esprit d’un « apprentissage contextualisé », l’étude de cas proposée n’avait pas de « bonne réponse ». Elle consistait à une mise en situation quasi réelle. A l’issue de l’exercice, les professeurs et étudiants ont pu réagir et échanger sur les comportements observés. Que révèlent-ils des mécanismes de prise de décision ? Des variables expliquent-elles le cours des événements ? La connaissance ainsi produite a été réciproque. Les étudiants ont pu découvrir l’effet des mécanismes collectifs de groupe dans des décisions d’entreprise ainsi que l’importance des talents d’acteur dans les compétences de leadership. Les professeurs ont mesuré des mécanismes récurrents dans ce cas particulier de l’activisme actionnarial, alimentant ainsi leur travail de recherche.

L’activisme actionnarial, C’est quoi ?

Depuis quelques années des actionnaires minoritaires se regroupent pour augmenter leur pouvoir décisionnel auprès des dirigeants, notamment lors votes décisifs dans les assemblées générales. Ces actionnaires dit « activistes » sont motivés par des attentes extrêmement variées : la défense des intérêts de certaines parties prenantes, la perspective d’une responsabilité sociale de l’entreprise ou encore la recherche d’une plus-value à court terme.

Description de l’expérience d’activisme actionnarial

L’expérience menée avec les étudiants de l’ISC Paris s’est appuyée sur une étude de cas documentée issue d’Harvard Business School. Elle décrit la tentative de prise de contrôle d’Ebay par un fonds d’arbitrage (ou hedge fund) en 2014. La motivation du fonds était de scinder PayPal d’Ebay dans le but d’accroître la valeur actionnariale.

Les étudiants devaient avoir impérativement lu le cas avant de venir en séance. Au début de chaque séance, nous avons annoncé à nos étudiants qu’ils allaient participer à une assemblée générale fictive pour laquelle ils seraient amenés à voter des résolutions. Nous avons ensuite constitué trois groupes : le groupe représentant le fond activiste, le groupe représentant les dirigeants d’Ebay et un groupe formé d’analystes financiers et de journalistes. Chaque groupe a préparé ses arguments pendant 20 minutes et a choisi un représentant. Le timing de l’assemblée a été encadré et les orateurs se sont succédés défendant leur vision stratégique. Les séquences étaient suivies d’échanges avec le groupe des journalistes.

Trois résolutions ont été mises au vote secret de tous les participants. La première concerne la démission d’un membre du conseil d’administration supposément responsable d’un échec stratégique récent d’Ebay. La deuxième concerne l’approbation de la scission des activités PayPal d’Ebay. La troisième concerne la nomination du propriétaire du fonds activiste dans le conseil d’administration d’Ebay.

Quels résultats ?

Nous avons animé deux séances avec deux groupes de 22 étudiants. A chaque fois les résultats ont été similaires, bien que les prestations aient largement différé d’une séance à l’autre : la majorité des votants a décidé l’éviction d’un membre du CA. Elle a approuvé la scission de l’entreprise mais n’a pas validé la nomination du représentant de fond activiste.

Ces résultats permettent de mettre en évidence des phénomènes collectifs observés dans la littérature académique : l’identification d’un bouc émissaire conforte la cohésion du groupe et délimite le cadre réflexif. Les arguments du fonds activiste sur la valeur actionnariale ont délégitimé la stratégie menée par le management. En revanche, il est intéressant d’observer que les votants n’ont pas nommé le responsable du fond activiste au conseil d’administration. Cette injonction est paradoxale : une nouvelle stratégie doit être suivie mais par le truchement des anciens dirigeants. Ces résultats apportent un éclairage intéressant sur la théorie de l’agence.

Il est à noter que la diversité des étudiants du parcours international, issus de plus de 10 nationalités, a particulièrement enrichi la qualité des échanges autour de l’activisme actionnarial.

En guise de conclusion, nous avons diffusé aux étudiants un extrait de Wall Street d’Oliver Stone (1987) « Greed is good ». Gordon Gekko, célèbre traider interprété par Michael Douglas, y retourne une assemblée générale contre les dirigeants à l’issue d’une prise de contrôle minoritaire. Cette séquence illustre l’importance du discours dans les décisions stratégiques d’une entreprise.

L’article L’activisme actionnarial et la stratégie en action à l’ISC Paris est apparu en premier sur Les carnets de l'innovation pédagogique.

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom