Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Polytechnique Montréal

Articles de cet auteur (47)

  • Faut-il être intelligent pour apprendre ?

    static squarespace Ou pour être plus précis, faut-il être très intelligent ou juste un peu ?
    Existe-t-il un degré, une limite en deçà de laquelle il est impossible d’apprendre ?
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Des recherches récentes tendent à démontrer que des organismes totalement dénués de neurones ont la capacité d’apprendre.
    Un exemple parmi d’autres : les myxomycètes. Il s’agit de petites masses gélatineuses que l’on confond souvent avec des champignons. En réalité, ce ne sont ni des plantes ni des animaux, mais plutôt des collectivités d’amibes. (...)

  • Ne vous empêchez pas de rêvasser !

    Cette chronique se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.

    La définition que donne le dictionnaire du terme « rêvasser » est quelque peu péjorative : « laisser la pensée, l’imagination se perdre en des rêveries vagues, changeantes et souvent chimériques ».

  • La curiosité est‑elle un don ?

    Apprendre à aller voir de l’autre côté… pexels photo
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    La curiosité est un des principaux traits distinctifs de l’espèce humaine. Nous ne sommes évidemment pas les seuls parmi le monde du vivant à faire preuve de curiosité. Pour nous, toutefois, le fait d’être curieux dicte un très grand nombre de tâches quotidiennes et nous entraîne souvent dans de longues et périlleuses aventures.
    La curiosité est un indicateur fiable lorsqu’il s’agit d’évaluer si un individu est créatif et inventif dans son champ d’expertise. La (...)

  • Se laisser prendre au piège !

    Créativité… Braden Kowitz/Flickr, CC BY-SA
    Cette chronique se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Notre conversation créative se poursuit, merci chers lecteurs d’avoir partagé ce qu’est une conversation réussie pour vous. J’ai retenu quelques mots clés : cela exige de prendre le temps nécessaire, d’être disponible, d’apprendre à écouter (même lorsque nous sommes en désaccord), de garder un esprit ouvert, d’être curieux des autres, d’accorder de l’importance aux lieux (un bon repas, une maison de campagne, en voyage…).
    Vous avez aussi écrit que les heureux hasards s’invitent dans une conversation réussie. Et (...)

  • Narcissisme… ou vouloir briller à tout prix !

    jake davies unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    J’ai fait un petit sondage auprès de mes lecteurs. Je leur ai demandé quels sujets ils aimeraient que je traite dans Le Laboratoire créatif. Parmi ces sujets, il y a l’estime de soi. C’est un sujet délicat qui fait souvent l’objet de théories contradictoires.
    Peu d’estime de soi peut mener à tolérer des situations inacceptables et à s’empêcher de développer son potentiel. Par contre, trop d’amour-propre peut entraîner un narcissisme clinique et des comportements égocentriques.
    Ceux qui sont (...)

  • Le bonheur d’abord, la réussite ensuite !

    Si quelqu’un vous disait que le bonheur est la condition sine qua non de la réussite, vous lui feriez remarquer que selon vous, ne lui en déplaise, ce serait plutôt le contraire. C’est le fait de réussir qui vous conduira à vous sentir heureux.
    En général, à tout le moins en Occident, on pense que ce n’est qu’à force de travail que le succès finira par se matérialiser. Dans les faits, la poursuite du bonheur par le biais d’un labeur acharné fait, dans plusieurs cas, long feu.

  • Les dangers du perfectionnisme

    Josefa Ndiaz/Unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Vous arrive-t-il de vous acharner sur des détails ? De vous éterniser sur une tâche ? De vous en vouloir si un petit incident a laissé une égratignure sur un objet ? De ne pas oser soumettre un article, car il ne vous semble pas encore assez bien ? De ne pas réussir à finir ce travail, cette toile ou ce manuscrit dans les délais que vous aviez prévus ? D’abandonner dès qu’une critique vous fait trop souffrir ?
    Si vous répondez oui à ces questions, vous souffrez peut-être de perfectionnisme. (...)

  • Prendre soin de sa mémoire et de ses émotions

    unnamed
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Nous nous plaignons souvent du fait que notre mémoire flanche. Nous avons parfois l’impression que nos souvenirs s’évaporent, ou au contraire, réapparaissent soudainement au moment où l’on s’y attend le moins.
    On oublie que le fait même de se souvenir est une construction continuelle. Nous revisitons constamment notre mémoire et, à chaque fois, nos souvenirs sont revus, corrigés, reclassifiés.
    Nous sortons de ces voyages dans le temps quelque peu étourdis, avec au cœur un voile de tristesse ou, à l’inverse, (...)

  • Apprendre à choisir

    vinicius amano unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Le fait d’avoir accès à une grande quantité d’informations nous permet automatiquement de générer de nouvelles idées. Faux !
    Pourquoi ? Face à une quantité d’informations (qu’elle soit grande ou réduite), le processus d’analyse procède comme suit : j’adapte mon répertoire existant de concepts afin d’identifier celui qui me paraît le plus adapté pour comprendre la situation à laquelle je fais face.
    Pour produire du neuf, ou pour être créatifs, il faut construire des hypothèses qui nous permettront de (...)

  • Pourquoi anticiper aide-t-il à réussir ?

    Oscar Keys/Unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    En psychologie, que signifie l’anticipation ?
    Anticiper est la faculté que nous avons de prendre des décisions en étant capables de prévoir ses conséquences à la fois sur le plan temporel et spatial. L’anticipation est étroitement liée à la réflexion et, par conséquent, elle inclut aussi la capacité de prédire l’impact de nos actes sur notre environnement, sur la suite à donner à nos activités et sur notre comportement.
    Le verbe anticiper tire sa signification de ses racines latines. En latin, (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40