Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Sylvie Gendreau

Articles de cet auteur (47)

  • Conversation entre humains et robots

    Avatars du projet britannique « SEMAINE » The SEMAINE database
    Je suis ravie que le site The Conversation m’ouvre ses pages pour cette chronique sur la créativité. Elle sera dans la droite ligne et se nourrira des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Le ton sera légèrement différent, car j’aimerais vous entraîner dans une conversation créative. Le futur ne doit pas être perçu comme quelque chose à subir, mais plutôt comme quelque chose à inventer ensemble. J’espère que vous accepterez de participer à mes jeux pour stimuler votre créativité. N’hésitez surtout pas à m’envoyer vos commentaires, à me poser des questions, (...)

  • La curiosité est‑elle un don ?

    Apprendre à aller voir de l’autre côté… pexels photo
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    La curiosité est un des principaux traits distinctifs de l’espèce humaine. Nous ne sommes évidemment pas les seuls parmi le monde du vivant à faire preuve de curiosité. Pour nous, toutefois, le fait d’être curieux dicte un très grand nombre de tâches quotidiennes et nous entraîne souvent dans de longues et périlleuses aventures.
    La curiosité est un indicateur fiable lorsqu’il s’agit d’évaluer si un individu est créatif et inventif dans son champ d’expertise. La (...)

  • Les créatifs sont-ils intuitifs ?

    Mervyn Chan/Unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    S’agit-il de logique pure ? Bien sûr que non, il serait ridicule de dire cela. Mais s’il est juste de considérer un raisonnement comme étant la somme de deux éléments : l’intuition et la pensée analytique, quelle est la part de chacun ?
    Des chercheurs canadiens proposent l’hypothèse suivante : lorsqu’un raisonnement s’opère et qu’une solution, une idée, une pensée nous vient à l’esprit, il est à chaque fois accompagné d’un processus de métacognition, une « sensation de ce qui est vrai ». Cette (...)

  • Pourquoi anticiper aide-t-il à réussir ?

    Oscar Keys/Unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    En psychologie, que signifie l’anticipation ?
    Anticiper est la faculté que nous avons de prendre des décisions en étant capables de prévoir ses conséquences à la fois sur le plan temporel et spatial. L’anticipation est étroitement liée à la réflexion et, par conséquent, elle inclut aussi la capacité de prédire l’impact de nos actes sur notre environnement, sur la suite à donner à nos activités et sur notre comportement.
    Le verbe anticiper tire sa signification de ses racines latines. En latin, (...)

  • Jusqu’où sommes-nous épiés ?

    Une boîte de pandore a été ouverte, celle des données massives. Actuellement, leur analyse n’en est qu’à ses débuts.

    Toutes les opérations que nous effectuons sur nos écrans sont méticuleusement analysées par les entreprises à l’initiative des plates-formes que nous consultons ou que nous utilisons pour effectuer nos achats. Suivis, traqués, surveillés… comment rester sereins ?

  • Extravertis, intravertis, ambivertis, qui sont les plus créatifs ?

    Tony Detroit
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    À l’époque du tout social, les extravertis ont la cote, les introvertis, eux, sont relégués au second plan
    Mais les préjugés à l’égard des introvertis ne datent pas d’aujourd’hui. Pendant plus de 30 ans, la Société Américaine de Psychiatrie, a fait de l’introversion une maladie, jugeant que l’introversion freinait la capacité de l’individu à s’intégrer à la société et à réussir dans un monde de plus en plus concurrentiel.
    Pourtant, en ce qui concerne la créativité, l’extraversion n’est pas toujours un atout. Paul (...)

  • Narcissisme… ou vouloir briller à tout prix !

    jake davies unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    J’ai fait un petit sondage auprès de mes lecteurs. Je leur ai demandé quels sujets ils aimeraient que je traite dans Le Laboratoire créatif. Parmi ces sujets, il y a l’estime de soi. C’est un sujet délicat qui fait souvent l’objet de théories contradictoires.
    Peu d’estime de soi peut mener à tolérer des situations inacceptables et à s’empêcher de développer son potentiel. Par contre, trop d’amour-propre peut entraîner un narcissisme clinique et des comportements égocentriques.
    Ceux qui sont (...)

  • Travaillez moins, gagnez plus

    Andre Benz/Unsplash
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Je sais. Le titre de ma chronique est suspect. Certains d’entre vous se demanderont si je ne suis pas influencée par l’essai de Didier Pourquery, En finir avec l’ironie ? Ce qui pourrait être possible. Si on pouvait travailler moins et gagner plus, dites-moi alors pourquoi cette pratique n’est pas plus répandue ?
    J’ai beaucoup appris sur le second degré en lisant cet essai. Il faut un talent particulier et beaucoup d’esprit pour manier l’art de l’ironie. C’est un jeu qui stimule la créativité (...)

  • Ne vous empêchez pas de rêvasser !

    Cette chronique se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.

    La définition que donne le dictionnaire du terme « rêvasser » est quelque peu péjorative : « laisser la pensée, l’imagination se perdre en des rêveries vagues, changeantes et souvent chimériques ».

  • Une tactique simple pour chasser une mauvaise habitude

    Dernière cigarette ?
    Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.
    Plus de 40 % de nos actions quotidiennes ne sont pas le résultat de prises de décisions conscientes, mais sont plutôt dictées par des automatismes. Bref, pendant plus de 40 % de notre vie active, nous sommes sous l’emprise de nos habitudes !
    Il y a de bonnes raisons à cela.
    Notre cerveau cherche par tous les moyens à dépenser le moins d’énergie possible
    Si nous voulons amorcer des changements durables de comportement, nous ne pouvons que nous en remettre à notre cerveau, même s’il semble (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40