Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Coopérations ouvertes en éducation, la session du Forum des usages coopératifs

29 avril 2018 par Jean-Marie Gilliot, Michel Briand Coopérer 252 visites 1 commentaire

La 8éme édition a pour thème la coopération ouverte, celle d’un partage sincère qui donne à voir, relie et contribue aux communs. En 15 ans, l’idée de coopération, au sens d’activités réalisées ensemble s’est largement diffusée et figure en bonne place dans les référentiels des compétences attendues au niveau européen et international.

Mais pour autant les pratiques collaboratives associées à cette coopération ouverte peinent à être reconnues dans un monde marqué par une culture hiérarchique. Nous avons tous appris à « cacher notre copie » plutôt qu’à publier nos initiatives, savoir-faire, difficultés et la transformation se fait lentement au rythme d’un changement d’abord culturel.

Au temps des données ouvertes, des fablab, des cours ouverts, du code désormais ouvert des services de l’état, ce Forum est l’occasion d’échanger autour de ces coopérations ouvertes qui émergent entre les 400 participants attendus d’horizons variés.

Quelles nouvelles pratiques dans l’éducation, la culture, les entreprises, les territoires, l’e-inclusion et l’innovation sociale ? Comment développer et valoriser cette coopération du partage sincère qui augmente nos pouvoirs d’agir et participe aux communs ?

Voici la présentation de la session "Coopérations ouvertes en éducation" coordonnée par Jean Marie Gilliot (IMT Atantique) .

Un texte repris du wiki duForum des usages coopératifs

Favoriser les coopérations ouvertes en éducation

Autour du thème coopérations ouvertes, nous nous intéresserons ici à des dynamiques permettant de favoriser les partage entre personnes. Nous partirons de plusieurs initiatives qui renouvellent ces dynamiques, et nous réfléchirons ensemble à de nouvelles perspectives de coopérations pour une éducation ouverte. Pour nous le terme éducation ouverte nous vient du mouvement Open Education anglophone. Connu pour le principe de ressources éducatives libres, ce mouvement englobe plus largement toutes les composantes de l’éducation. Outre, le partage et le remixage de ressources, se posent notamment la question de l’accès à l’éducation, de la reconnaissance, des pratiques pédagogiques, de la collaboration … (voir Opening Up Education). L’éducation ouverte pose à la fois la question de l’apprentissage dans les structures de ou apprentissage formel, et la question de l’accompagnement et de la valorisation des apprentissages en dehors de toute structure, ou apprentissage informel.

Au delà de la mise à disposition

  • comment encourager la coopération ?
  • comment faciliter, encourager, renforcer les échanges avec les différents participants à cette éducation ouverte ?
  • comment renforcer le pouvoir d’agir de tous dans une perspective d’émancipation ?

Les matinées :
- Mercredi 4/07, 10h30-12h30 : les coopératives et laboratoires pédagogiques ouverts
- Jeudi 5/07, 10h30-12h30 : La reconnaissance des apprentissages ouverts, les badges
- Vendredi 6/07, 10h30-12h30 : Co-apprendre, (Ouvrir la parole aux apprenants en format remix)

- Les partenariats recherches-pratiques conférence le 5 juillet, Ange Ansour

L’éducation par la recherche propose d’articuler approche scientifique et pratiques éducatives pour repenser les interactions d’apprentissage et le développement professionnel des éducateurs. Le dispositif Savanturiers illustre ces alliances dont nous explorerons les modalités et la portée.

Ange Ansour : traductrice, puis professeur des écoles, Ange Ansour a co-fondé et dirige Savanturiers-Ecole de la Recherche au Centre de Recherches Interdisciplinaires

Construction de la session

Mercredi 4 juillet - 10h30-12h30 : Les coopératives et laboratoires pédagogiques ouverts

Le développement de ces coopératives pédagogiques, forme de tiers lieux permettant l’échange entre formateurs permet de développer des dynamiques d’innovation et de partage. Nous accueillerons les retours d’expériences d’acteurs de ces coopératives pédagogiques qui se développent notamment en Bretagne, et croiserons les perspectives de mise en réseau coopératif au travers de l’exemple du réseau des learning lab.

Jeudi 5 juillet- 10h30-12h30 : La reconnaissance des apprentissages ouverts, les badges

De nouvelles pratiques coopératives se développent pour valoriser et reconnaître les apprentissages informels de tous. Différentes pratiques innovantes se développent, comme la plateforme dayTripper permettant de donner à voir, d’analyser et de partager ses expériences, comme l’initiative Badgeons la Normandie qui permet de reconnaître, valoriser les apprentissages informels dans des réseaux de personnes, comme l’infrastructure OpenBadges, initiée par la fondation Mozilla, dont l’évolution des spécifications permet de proposer une reconnaissance symétrique entre apprenant et institution proposant les badges. Ces initiatives permettent d’ouvrir de nouvelles perspectives de reconnaissance mutuelle, et le développement de relations favorables à une coopération ouverte. Quelles synergies sont possibles et souhaitables ? Là aussi de nouvelles perspectives se dégageront probablement des débats.

Vendredi 6 juillet - 10h30-12h30 : Co-apprendre, (Ouvrir la parole aux apprenants en format remix)

Dans de nombreux cas, les institutions gardent le contrôle sur les éléments clés de la formation. Nous explorerons ici différentes ouvertures nouvelles qui visent à ouvrir différentes facettes pour donner la parole aux apprenants. Les initiatives de classe renversée (où les apprenants écrivent le cours) se développent. Certains proposent une validation mutuelle des compétences entre étudiants au sein d’un cours. Lors du dernier Edumix, une proposition nommée Zapata, proposait d’ouvrir les établissements pour que chacun puisse partager ses savoirs.

Les réseaux d’échanges réciproques de savoirs sont également des structures auto-organisées de partage de savoirs. Nous voudrions aussi échanger sur l’intérêt de permettre aux apprenants de proposer des retours sur les ressources éducatives qu’ils utilisent. Cela ne permettrait-il pas de contribuer à l’amélioration et à l’adoption des ressources éducatives libres ?

Pour cette session favoriser les coopérations ouvertes en éducation, nous inviterons donc les porteurs d’initiatives à partager leurs expériences pour les mettre en résonance, et échanger ensemble à de nouvelles perspectives de coopération ouverte en éducation. Les exemples proposés ne sont nullement limitatifs, chacun étant invité à partager ses propres expériences pour favoriser la coopération ouverte.

Licence : CC by-sa

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 12:07, par Willems En réponse à : Coopérations ouvertes en éducation, la session du Forum des usages coopératifs

    Bonjour,

    L’initiative "OpenBadges", déjà bien implantée et dont l’usage se répand. Quelques LMS comme Chamilo permettent de produire, d’attribuer et de gérer les badges de compétences facilement permettant également de dynamiser l’apprentissage. L’obtention d’une nouvelle compétence permet l’attribution d’un badge numérique qui sera lié au profil "numérique" d’un individu et "lisible" par un futur employeur par exemple afin de vérifier l’organisme, l’institution, à l’origine de l’attribution de cette compétence, de ce badge ! Facile et efficace ! L’objectif des badges ouverts est de permettre la création et la gestion d’un portefeuille de certifications et de reconnaissances. Chamilo LMS, intègre un éditeur de badges et un outil de gestion des compétences. à découvrir !

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom