Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

“Des chênes ta créativité” avec Dubanci

Un article repris de https://profsentransition.com/duban...

Temps de lecture : 4 minutes

[RENCONTRE] une série de portraits et de retour d’expériences pour apporter toute la lumière aux belles initiatives des Profs en transition d’ici et d’ailleurs.

Vous l’avez déjà certainement aperçu glanant des cèpes, lire sous un champignon ou simplement en train de rêver allongé sur la corolle d’un pissenlit : Dubanci, ce personnage miniature assemblé de glands et haut en couleur qui nous fait vivre en photo des moments de vie et partage avec nous ses aventures dans la forêt.

Malgré son sens de la mise en scène, son créateur tchèque, Petr de son prénom, ne se considère pas comme un artiste. Diplômé en informatique , il a longtemps travaillé pour de grandes entreprises en tant que développeur puis par la suite dans le graphisme vectoriel et le design de sites internet. Entre-temps, la photographie est devenue ce qu’il considère comme « un passe-temps ». Cet art de la prise de vue et de la mise en scène a ensuite pris plus de place dans sa vie jusqu’à qu’il réussisse à en vivre par la vente de clichés et d’illustrations à des banques d’images.

La forêt comme source d’inspiration et de créativité

La naissance de ces petits elfes a démarré lorsque sa famille a déménagé au plus près de la nature. Selon Petr, le fait qu’elle soit bordée d’arbres, dont plusieurs chênes centenaires, les a certainement conduits à acheter cette petite maison située à l’orée d’un bois. Chaque promenade automnale était l’occasion pour lui et ses enfants de profiter de cet environnement et de ramasser des petites châtaignes, des glands, des noix, des brindilles et tout autre produit naturel. C’est au fil du temps et à partir de ces cueillettes que les créations ont pris vie, se sont améliorées et que Petr a commencé à les photographier dans des transpositions de nos vies.

« Le divertissement pour les enfants est devenu un divertissement pour papa  ».

Le papa artiste devient “Dubanci”, nom que porte également ses personnages et qui provient du tchèque Dub qui signifie “chêne”.

Jouant sur sa perception sensible de photographe, il affûte ensuite, de création en cliché, cet univers parfois enchanté, poétique ou même humoristique. Enchâssé dans un émerveillement simple de la nature, Dubanci fait raisonner, par son art, une forme de sobriété libératrice et heureuse.

« L’inspiration est tout autour de nous, il suffit d’être attentif, j’aime confronter ces petites créatures à des situations classiques que nous pouvons vivre au quotidien. J’aime saisir, capturer ces moments ».

Pour conserver ses idées, Dubanci écrit dans son petit carnet les situations qui lui viennent en tête. Rassurez-vous, cet artiste va continuer de nous régaler des aventures de ses elfes encore pendant un moment « j’ai encore assez d’idées pour faire des photos pendant quelques années  ».

Faut-il voir un message environnemental à la mise en scène de ces personnages qui nous invite à mieux observer la forêt, à aller à la rencontre de sa beauté et toute la dualité de sa simplicité et de sa richesse ? Petr en précise les contours : 

 « J’aimerais que les enfants et les adultes sortent davantage, qu’ils laissent de côté leurs téléphones et leurs ordinateurs un instant et qu’ils essaient de créer quelque chose avec leurs mains. »

 

« Il n’y a pas de limite à la créativité ! »

 

Pour donner vie à ses personnages, la technique de Dubanci a évolué au fur et à mesure des créations. Son conseil pour se lancer dans un projet artistique avec des matériaux naturels : s’y essayer ! 

 « Le résultat ne sera peut-être pas parfait, mais réaliser vous-mêmes un travail manuel créatif, cela vaut vraiment la peine d’essayer. Les forêts sont pleines de glands et d’aiguilles, tout au long de l’année, et les enfants apprécient toujours ces activités. Il n’y a pas de limite à la créativité.  »

 

 

Quelques insectes sortis tout droit de l’imagination de Dubanci

Pour lui, tout a commencé par la fabrication d’animaux en essayant de maintenir les éléments au travers d’un pic à brochette mais cela s’est avéré vraiment difficile et ses créations se sont rapidement effondrées. La solution est finalement venue de l’école et des œuvres que ses enfants avaient produites en maternelle en utilisant de la colle chaude. 

Petr ayant gardé un bon souvenir de sa scolarité, l’échange de bon procédé s’est donc ensuite naturellement inversé. Fort de son succès (aussi soudain que mondial notamment avec la photographie de l’elfe gland des toilettes), il a été amené à surmonter sa nature plutôt réservée pour animer plusieurs ateliers dans l’école où ses enfants sont scolarisés. Parfois en maternelle pour lire des albums en lien avec ses personnages ou les matériaux qui les composent ou, pour les plus grands, en fabriquant avec eux ses célèbres personnages et les inciter ainsi à s’essayer à la production artistique.

Pour vous emparer de sa technique , voici son tutoriel vidéo

Non sans humour, il propose également à ceux qui ont déjà une bonne expérience dans l’assemblage de meubles-Ikea ce tutoriel-là

Pour parfaire la technique, il confie aux Profs en transition ses dernières astuces :

« J’ai encore quelques astuces pour faciliter la création d’un elfe en glands : 

– Utiliser un pistolet à colle avec l’embout le plus long et le plus étroit possible, cela permet de mieux voir ce que l’on colle.

– Les brindilles et les glands doivent être secs, sans quoi ils risquent de se désagréger.

– Vous pouvez utiliser des coquilles de pistaches pour faire des chaussures à vos elfes – leur forme est parfaite et ça vous évite de devoir découper des glands.

– Je fais les yeux avec des tout petits glands ; si vous n’arrivez pas à en trouver, vous pouvez tout simplement les dessiner avec un feutre indélébile, utiliser des morceaux de bâtons, ou éventuellement des grains de poivre noir. »

Inventez une famille aux elfes 

Profs en transition avec le soutien de Dubanci vous invite, à créer, imaginer, avec vos élèves, des compagnons à ces elfes. Imaginez des personnages riches de leurs différences, de leurs diversités et partagez-les avec lui. 

Un occasion en or pour faire classe dehors, tisser un projet pédagogique plus large entre géographie, éducation morale et civique, littérature, art plastiques et interagir en anglais avec un artiste empli de gentillesse, d’ouverture et d’humour.

« C’est une excellente idée, j’adore ! Je soutiens totalement ce genre d’activités ! Vous pouvez m’envoyer les photos de ces œuvres directement par email, ou bien vous pouvez les partager sur mon groupe Facebook dédié à la réalisation de ces elfes. Petr »

Si vous souhaitez en savoir plus et retrouver d’autres réalisation de Dubanci, vous pouvez consulter la galerie de son site.

Merci à Céline Sowarzki pour son aide à la traduction de nos échanges.

L’article “Des chênes ta créativité” avec Dubanci est apparu en premier sur Profs en transition.

Licence : CC by-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom