Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

« Décarbonons la Santé pour soigner durablement ! » : publication du rapport intermédiaire

Un article repris de https://theshiftproject.org/article...

Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous présenter le rapport intermédiaire « Décarbonons la Santé pour soigner durablement ! ». Il s’agit de la troisième publication sectorielle approfondie réalisée dans le cadre du vaste Plan de transformation de l’économie française (PTEF).

Que contient ce rapport ? Ce rapport décrit la situation actuelle du secteur, ses sources d’émissions et les leviers de décarbonation identifiés. Il dresse également un portrait du secteur après transformation : l’offre de soin est sobre et résiliente, et le bien-être général de la population est aussi bon, voire meilleure qu’aujourd’hui. 

Pourquoi un rapport intermédiaire ? Parce qu’il s’agit d’un document de travail soumis à la consultation du public. Il a vocation à évoluer jusqu’à la publication du rapport final fin 2021. Si vous souhaitez nous faire part de vos retours, faites-les directement dans le document en ligne amendable et commentable prévu à cet effet, ou écrivez à sante@theshiftproject.org.

 

 

Une vidéo-conférence de présentation du rapport est organisée le 15 juin de 14h à 16h15.

À propos de la publication 

Voilà près d’un an que les travaux du Shift Project sur la décarbonation de la santé ont commencé. Leur objectif : initier un travail de profondeur visant à éclairer le secteur sur ses émissions de gaz à effet de serre (GES) et sur la route à suivre pour le décarboner.

Pourquoi s’intéresser au secteur de la santé ? Parce qu’il est au cœur d’une économie performante et d’une société durable. Avec plus de 1,9 millions de professionnels, il représente environ 7,2% de l’emploi en France. Il est présent dans le quotidien de tous les citoyens et il concerne toutes les générations. Il est fortement vulnérable au changement climatique dont les conséquences sanitaires, déjà visibles, vont croître.

Il apporte des services, consomme des biens et aliments, produit des déchets, mobilise des transports, construit, chauffe et refroidit des locaux. En cela, il joue donc comme d’autres secteurs un rôle dans la dégradation du climat et de la biodiversité. Ainsi, s’il ne réagit pas rapidement, le système de santé pourrait paradoxalement contribuer à la dégradation de la santé de la population qu’il a pourtant pour mission de préserver. Limiter sa dépendance aux énergies fossiles et s’adapter à un climat qui se dérègle de plus en plus sont des conditions nécessaires à la résilience du secteur.

Simultanément, il devra garantir un état de santé aussi satisfaisant que celui que nous connaissons aujourd’hui grâce à un nouvel équilibre entre système préventif et système curatif

En tant qu’acteurs de prévention et de promotion de la santé, les professionnels de santé ont un rôle d’exemplarité et d’ambassadeur auprès des usagers du système de santé. Ainsi, outre agir pour transformer leurs propres activités, ils peuvent contribuer à la compréhension de la situation par la société et à expliciter les raisons de l’urgence.

Le travail engagé s’efforce de décrire le secteur dans sa situation actuelle (émissions de gaz à effet de serre, actions déjà engagées quand elles existent), de proposer une feuille de route de la décarbonation et de présenter la vision de ce que pourrait être le secteur sanitaire après transformation.

Ce rapport a pour ambition assumée d’être une première étape dans le croisement des regards d’acteurs engagés au quotidien pour la santé des populations et ceux engagés pour la soutenabilité de l’habitabilité de notre planète. Il n’est d’ailleurs pas rare que ces acteurs possèdent ce double engagement.

Ce rapport constitue la première brique d’un projet de long terme, celui d’une transformation profonde du secteur de la santé dans le cadre du PTEF. Notre espoir est de pouvoir éclairer les réflexions et les actions de tous les professionnels et décideurs politiques du secteur pour qu’elles tiennent compte des enjeux énergie-climat. Il s’agit, plus largement, d’informer tous les citoyens intéressés.

Toutes et tous doivent prendre conscience que la décarbonation du secteur de la santé est un impératif moral, un enjeu de santé publique et un facteur de résilience du secteur sanitaire et de notre société. Toutes et tous doivent prendre conscience que c’est possible tout en garantissant à la population une santé aussi bonne, sinon meilleure, qu’aujourd’hui.

Ce travail s’est nourri et doit continuer à se nourrir des contributions de tous les acteurs concernés et intéressés par la question de l’avenir de la santé et prêts à apporter leur pierre à l’édifice.


À propos du PTEF

Ces travaux de recherche font partie du Plan de transformation de l’économie française (PTEF), un programme de recherche prospective initié par le Shift lors du premier confinement pour explorer le « monde d’après ».

S’appuyant sur une méthodologie à la fois sectorielle et transversale, il vise à proposer des solutions pragmatiques pour transformer l’économie, en la rendant moins carbonée et plus résiliente, et en favorisant l’emploi. 

En 2021, les travaux de recherche continuent, cette fois secteur par secteur, via la consultation et la mobilisation du plus grand nombre d’acteurs possible : donnez-nous votre avis ! 

L’article « Décarbonons la Santé pour soigner durablement ! » : publication du rapport intermédiaire est apparu en premier sur The Shift Project.

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom