Innovation Pédagogique et transition
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Histoires de vie et rapport au végétal - Écobiographie en formation

19 décembre 2023 Education pour l’environnement 128 visites 0 commentaire

Un article repris de http://journals.openedition.org/ere/9646

Un article repris de la revue Education relative à l’environnement, une publication sous licence CC by nc

Image 10000000000000D500000149CBF4B5BA9DDC16DF.jpg

Cet ouvrage sur les histoires de vie avec les végétaux propose une méthodologie nouvelle de recherche-formation : l’écobiographie comme mouvement d’intériorisation écoformative, de socio-construction écologique et de cosmogénèse planétaire.

Les écobiographies des différents contributeurs relatent l’histoire de leurs expériences vécues avec la vie végétale. Elles explicitent des liens, des apprentissages, des processus de prises de conscience impliquant un véritable mouvement écoformatif. Les récits sont jalonnés de merveilleux souvenirs de jardins, mais aussi de laborieux travail terre-à-terre et de dures luttes écocitoyennes. Ils font apparaître un humus commun. Mais aussi des cultures extrêmement biodiversifiées pour mettre en formes et en sens ces interdépendances humaines, sociales et végétales, pour construire un monde viable avec ses différents niveaux de vie.

Ce mouvement écoformatif est d’autant plus manifeste en 2021 qu’il a été soumis à une pandémie virale qui a impacté les modes de vie des humains et remis en question leurs rapports à la nature. Ces récits font éclater la vision myope de la vie végétative comme vie inactive. Ils en révèlent au contraire la superactivité concentrée. Ils en révèlent les temporalités spécifiques.

Licence : CC by-nc

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom