Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

La minute de l’innovation pédagogique - PyRat, apprendre la programmation en s’amusant - IMT Atlantique

L’enseignement de la programmation est souvent complexe, les enseignants doivent faire face à des groupes d’étudiants ayant des niveaux de compétences et de motivation très divers au regard de cette discipline.
Confrontés aux difficultés d’élèves débutants en informatique, un groupe d’enseignants a décidé de réformer l’enseignement de la programmation de la formation d’ingénieur généraliste de Télécom Bretagne [1] en passant par une dimension ludique et en assumant des objectifs d’apprentissages différents selon les étudiants.

Si nous avons déjà parlé de PyRat, nous ne l’avons jamais présenté sous une forme audiovisuelle, voici donc, dans La Minute de l’Innovation Pédagogique :
Le projet PyRat.

Ce n’est pas la première fois que nous parlons de l’initiative PyRat et de ses effets bénéfiques sur les résultats et la motivation des étudiants de Télécom Bretagne.
Vous pouvez retrouver un premier article ici.

A voir aussi dans l’article "Jeux sérieux et pédagogie de l’enseignement supérieur : les vidéos et diaporamas de la journée UTICE du 8 décembre"

- Conception d’un cours avec un jeu sérieux : PyRat, un jeu pour l’apprentissage de l’informatique avec Python, Bastien Pasdeloup, Doctorant, Télécom Bretagne Brest

A venir également un article présenté à QPES-2017 sur la gestion de l’altérité dans l’enseignement de la programmation.


Cet article est le 84 éme des contributions de l’IMT Atlantique autour de la pédagogie, voir l’ensemble des articles ici

Licence : CC by-sa

Notes

[1devenu IMT Atlantique , site de Brest au 1er janvier 2017 suite à sa fusion avec l’école des Mines de Nantes.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom