Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

IÉSEG School of Management

Articles de cet auteur (9)

  • Réseaux sociaux : pourquoi les ados vont-ils sur TikTok ?

    TikTok est l’application la plus téléchargée au monde, avec déjà plus de 1,6 milliard de téléchargements à son actif depuis le début de l’année, selon le cabinet Sensor Tower. Présente dans 150 pays, elle compte environ 150 millions d’utilisateurs journaliers actifs. Avant de s’imposer en Europe, elle était très prisée en Asie, en particulier en Chine et au Japon.

    Avec plus de 2,5 millions de téléchargements ces derniers mois dans l’Hexagone, TikTok tient une place majeure aujourd’hui dans les smartphones des adolescents français.

  • La méditation gagne du terrain chez les jeunes

    La grande majorité des jeunes estime important de parler de santé mentale. MART PRODUCTION /Pexels, CC BY
    La jeunesse est une période durant laquelle priment l’envie de liberté et les prises de risques. La santé n’est a priori pas une priorité pour les jeunes Français, si l’on en croit les résultats des sondages. Cependant, les sévères perturbations engendrées par la crise du Covid-19 dans leurs études, leurs choix d’orientation et leur travail ont abouti à une dégradation de leur bien-être mental.
    Le niveau de stress psychologique est ressenti plus fortement chez les jeunes adultes, âgés de 18 à 25 ans. Une étude Ipsos révèle que trois quarts d’entre (...)

  • L’adolescence, un âge d’or pour l’économie du partage ?

    Un article repris du magazine The Conversation, une publication sous licence CC by nd
    Coworking, coliving, habitat participatif, covoiturage, jardin communautaire… le collaboratif est dans l’air du temps. Deux français sur trois ont déjà expérimenté l’économie collaborative, et 65 % sont prêts à échanger des objets qu’ils utilisent, d’après une enquête réalisée par Odoxa pour AlloVoisins auprès d’un échantillon de plus de 1000 Français âgés de plus de 18 ans.
    Un style de vie qui se prépare à travers certaines pratiques de l’adolescence ? A cette période de la vie, les échanges de vêtements entre amis sont importants et très fréquents, en particulier chez les (...)

  • Les jeunes, acteurs de la transition énergétique ?

    Un article, une publication sous licence CC by nd
    Malgré l’impact de la pandémie de Covid-19, les questions concernant le réchauffement climatique et la durabilité environnementale restent les principales préoccupations des jeunes. Nombre de jeunes s’engagent pour le climat, comme le démontre leur mobilisation avant la COP26. Comme le prouve l’émergence de la figure de Greta Thuberg, ils font bouger les lignes. Pour autant, sont-ils plus radicaux que leurs aînés ? Quel regard portent-ils sur les générations précédentes ? Leur reprochent-ils d’avoir pillé les ressources naturelles, leur laissant une Terre malade ?
    À lire aussi : En (...)

  • Les jeunes rêvent-ils encore d’un emploi à vie ?

    Le Contrat à Durée Indéterminée (CDI) reste un sésame pour la réalisation de nombreux projets, tels que souscrire un crédit immobiliser, solliciter un prêt pour une voiture… À l’échelle mondiale, 41 % des salariés considèrent la sécurité de l’emploi comme une des raisons principales pour intégrer une entreprise. Plus particulièrement, en France, la sécurité de l’emploi est le deuxième facteur d’attractivité (39 % des salariés), devant la rémunération (35 %).
    Cependant, à l’heure où la transformation digitale ne cesse de gagner du terrain, les métiers évoluent et de nouvelles conceptions de travail se mettent en œuvre, faisant passer le « pourquoi » avant le « comment (...)

  • Twitter, Snapchat, TikTok, Brut… une nouvelle façon de s’informer pour les jeunes

    Après un début d’année 2020 où l’intérêt des Français pour l’actualité a atteint son plus bas niveau historique, l’année 2021 marque un revirement. Contrairement aux idées reçues, les jeunes s’y intéressent d’ailleurs beaucoup, comme le souligne une étude du ministère de la Culture : 93 % des 15-34 ans déclarent avoir de la curiosité pour l’information, 15 % se déclarent même « accros à l’information », et seuls 7 % affirment ne pas s’en soucier.
    Nés avec le digital, les 18-25 ans sont plus équipés, plus connectés que les générations précédentes. Ils n’ont pas recours aux mêmes outils pour s’informer que les générations précédentes. Alors que les plus de 35 ans se (...)

  • Non, la pédagogie et le travail collaboratifs n’ont pas que des avantages !

    Collaboratif… Pixabay
    Le recours à des techniques de créativité et d’apprentissage collaboratifs de diverses natures a littéralement explosé ces dernières années : tableau blanc physique ou virtuel, Post-its, pâte à modeler, maïs soufflé, boîtes en carton, prototypage 3D, etc. Les outils et supports utilisés sont variés, permettant de multiples niveaux d’abstraction et/ou de matérialisation des idées exprimées en groupe.
    Ayant participé à de très nombreuses séances de ce type, et en ayant moi-même organisé dans le cadre de mes cours, je souhaite partager ici quelques réflexions vis-à-vis de l’enthousiasme apparemment généralisé entourant ces méthodes (...)

  • Comment la pandémie redessine les chemins des jeunes vers l’autonomie

    Avec l’enseignement à distance, les étudiants doivent réinventer d’autres façons de créer du lien avec leurs pairs. Shutterstock
    Des études brutalement interrompues, des stages et des jobs d’été annulés, des fêtes entre amis interdites, des recherches d’emploi compromises… Bien que divers facteurs freinaient déjà la prise d’autonomie des jeunes, comme la difficulté d’insertion pour les jeunes sans formation (60 000 jeunes âgés de moins de 18 ans sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification), la crise sanitaire pose un obstacle inattendu au cheminement des jeunes vers l’âge adulte et vers l’indépendance.
    Cette notion de prise (...)

  • Et si on faisait pratiquer la méditation de pleine conscience aux étudiants ?

    La méditation aide les étudiants à prendre du recul sur le quotidien mais implique un entraînement régulier. LightField Studios/Shutterstock
    Depuis deux ans, la méditation de pleine conscience s’invite dans le programme « grande école » de l’IÉSEG School of Management, à travers un cours intitulé « Mindfulness & Management ». Ce cours est aujourd’hui l’un des mieux notés par les étudiants, si l’on se réfère aux évaluations qu’ils remplissent en fin de session. Sur le campus de Lille, il y a même une liste d’attente pour pouvoir s’y inscrire. Le succès peut sembler rapide. Pourtant, il n’était pas gagné d’avance. Si le grand public s’intéresse de plus en (...)