Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Directeur Adjoint

Articles de cet auteur (9)

  • 1ᵉʳ mot de cette série sur les 100 mots : les ed-techs

    Plusieurs ed-techs se sont développées ces dernières années en France, y compris Coorpacademy, digiSchool et Nomad.
    Ed-tech : ce terme est apparu à plusieurs reprises ces dernières semaines, que ce soit au travers d’une étude réalisée par Victor Wacreneiez sur 140 start-ups, de « l’Edtech world tour » réalisé par Svenia Busson et Audrey Jarre, étudiantes à HEC ou encore de différentes levées de fonds significatives réalisées par quelques sociétés françaises.
    Une ed-tech se définit comme une Start-up évoluant dans le domaine de l’éducation, au sens large du terme, utilisant la technologie dans son modèle. Cependant, caractériser les business-models des ed-tech (...)

  • Tentative de classement des ed-techs

    Le _market map_ des ed-techs.

    Au cours de mon précédant post, j’ai tenté de définir ce qu’était une ed-tech et les raisons de leur développement. Poursuivons la découverte de ces nouveaux acteurs en s’intéressant à leur typologie, leurs finalités et leurs business-models. L’exercice est un peu délicat car, lorsqu’on tente d’analyser un peu plus en profondeur ces entreprises, on s’aperçoit qu’elles sont toutes différentes, en termes d’usage, de publics et de fonctionnement. Et pour compliquer un peu les choses, certaines sont même à cheval sur différentes catégories !

  • Des ed-techs dans une école de management : retour d’expérience

    Connecté ! Shutterstock
    En conclusion de mes trois posts publiés l’an dernier sur les ed-techs, j’insistais sur la nécessité pour la France de créer une filière d’excellence dans ce domaine, pour ne pas passer à côté de cette (r)évolution et permettre à des porteurs de projet ou des start-up de se développer.
    Une multiplication d’initiatives
    Ce souhait, partagé par grand nombre d’acteurs des ed-tech a permis une véritable prise de conscience de tout l’environnement et la situation a favorablement évolué :
    Arrivée sur le marché de deux fonds spécialisés dans les ed-techs, Educapital et Brighteye Venture ;
    Ouverture d’incubateurs spécialisés, avec notamment (...)

  • Les conséquences de l’école du futur

    Avant de commencer à détailler ces mots de l’école du futur (il y en a d’ailleurs tous les jours de nouveaux qui apparaissent. Pour moi découverte ce jour de la peeragogie* !) et pour compléter mon premier post, quelques mots sur les conséquences de cette école du futur du point de vue management

  • Les grandes transformations de l’enseignement supérieur : la réponse d’un directeur de B-school

    Très bel article de Mélanie Cuissi sur les grandes transformations que va devoir relever (affronter ?) l’enseignement supérieur. Je suis entièrement d’accord avec l’auteure. Ses propos ne font que confirmer ce que j’énonce depuis longtemps, avec entre autres le grand retour de la pédagogie.

    Je souhaite juste apporter quelques compléments et participer au débat.

    Les enjeux sont en effet importants et la réponse ne pourra être que collective entraînant une coopération (obligatoire) entre établissements d’enseignement supérieur ou assimilés (universités d’entreprises par ex). Je trouve dommage par ailleurs qu’aucun des candidats à la Présidentielle ne mentionne ses enjeux dans son programme.

  • Les MOOCs, symboles de l’école du futur ?

    MOOC (massive open online course).
    Apparus il y a moins de 10 ans, les MOOC ont été le symbole d’un changement dans l’éducation, générant comme toute innovation de grands espoirs, pas mal d’interrogations et d’appréhensions.
    On peut les caractériser par un cours gratuit accessible à tous, quels que soient sa localisation géographique et son niveau de formation.
    L’esprit des MOOC
    Dit d’une autre manière, tout le monde sur la planète peut suivre un MOOC sans être inscrit dans une université.
    Les MOOC ne sont pas des Power-Points améliorés avec un peu de vidéo, mais de véritables cours créés par des professeurs et comprenant :
    Des objectifs pédagogiques (...)

  • Les mots de l’école du futur

    Le tableau noir et la carte statique laisse aujourd’hui la place à l’intéractif et au numérique. Albert BETTANIER (1851-1932)
    Témoin privilégié (et un peu acteur) du monde des business-schools, j’ai pu voir leur évolution au cours des ans et l’évolution de l’enseignement. Je me souviens avec émotion de mes premières expériences d’enseignant. A l’époque, je ne pouvais compter que sur le tableau noir, des craies de couleur et un rétroprojecteur. Les transparents étaient faits à la main et si nous utilisions la photocopie, les tirages importants étaient compliqués à organiser.
    Le cours se résumait au face à face dans la salle de classe et les étudiants (...)

  • L’entrepreneuriat au cœur des problématiques de l’école du futur

    Pôle Entrepreneuriat et Innovation de l’École Polytechnique Ecole polytechnique Université Paris-Saclay / Flickr, CC BY-SA
    Aussi surprenant qu’il puisse paraître, l’entrepreneuriat est l’une des bases de l’école du futur.
    Tous les établissements d’enseignement supérieur quels qu’ils soient – écoles d’ingénieurs, universités et bien évidemment les écoles de management – ont créé et mis en place des dispositifs et des programmes d’accompagnement qui s’appuient sur des cours, programmes de formation ou incubateurs. Le Ministère a même créé le statut d’étudiant entrepreneur.
    Les raisons du fort engouement pour l’entrepreneuriat
    D’un point de vue pédagogique, (...)

  • Les ed-tech : limites et contraintes

    Gros plan sur les ed-tech.
    Comme on a pu le voir, le secteur des ed-techs est en pleine ébullition et développement. Tous les jours de nouveaux acteurs apparaissent, apportant de nouvelles opportunités et champs d’investigation. Je suis impressionné par cette créativité et les possibilités offertes. Je l’ai souvent indiqué, il n’y a plus aucune limite dans la salle de classe et… à l’extérieur
    Néanmoins, il y a à l’heure actuelle – en France – un certain nombre de limites et contraintes qui pénalisent le développement de ce type d’entreprise
    Quatre limites
    1. Un marché très fragmenté
    Comme on a pu le voir, les cibles sont nombreuses, tout comme les (...)