Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Bilan du MOOC : Comprendre l’économie collaborative

24 janvier 2017 par Karmann MOOC 598 visites 0 commentaire

Produire un MOOC sur l’économie collaborative était en projet à l’Institut Mines Télécom depuis 2014. Après une genèse mouvementée, le MOOC vient d’être joué et ouvre les enseignants qui y ont participé à de nouvelles perspectives de recherche et de travail. Dans cet article, nous nous proposons de faire le bilan de cette aventure et de ses retombées.

Un MOOC génétique

- Les orientations des MOOCs de l’IMT
Fin 2014, sous l’impulsion de son directeur général, l’IMT annnonce un programme de MOOCs pour rassembler et coordonner les initiatives de MOOC de toutes les écoles de l’institut. Parmi ces initiatives, certaines sont mises en valeur car elles correspondent de près à l’identité que l’IMT souhaite défendre en tant que producteur de MOOCs. Cette démarche de sélection de MOOCs conduit à la définition de ce qui fait la spécificité de l’Institut, à la fois en termes d’enseignement et de recherche. Ainsi, il a été défini que trois grandes transitions sont centrales dans les thématiques d’enseignement des écoles de l’institut :

- La transition énergétique
- La transition industrielle
- La transition numérique

Il a donc été décidé que trois MOOCs devront présenter ces trois champs, qualifiés de « génétiques » pour l’Institut Mines Télécom, au sens où ils sont dans "l’ADN" de l’institut, selon son directeur général. Le MOOC que nous présentons aujourd’hui s’inscrit dans le domaine de la transition numérique, ne présente pas des thématiques liées à la technique informatique mais embrasse des domaines beaucoup plus vastes comme les transformations économiques et sociales liées aux outils numériques.

- Une thématique émergente

Après des débuts difficiles, une équipe pédagogique s’est peu à peu constituée autour de la thématique émergente de l’économie collaborative largement soutenue par les dispositifs numériques comme internet notamment.
Le projet du MOOC devenant alors de dresser un portrait et de donner en exergue des études de cas des modèles économiques de différents acteurs de l’économie collaborative.
La thématique semble d’ailleurs intéresser fortement d’autres franges de la société que les universités, en effet, le MOOC a bénéficié d’une subvention de la part de la MAIF pour sa production. Ainsi, le MOOC sera joué sous la forme d’un SPOC en formation interne pour les employés de la MAIF. A noter qu’il est assez original pour un MOOC conçu dans la sphère universitaire de suscite ainsi l’intérêt d’une entreprise du privé.

- Une conception multisite

L’équipe pédagogique ne s’est pas constituée dans une seule école de l’IMT mais en multisite, ainsi des enseignants de Télécom Bretagne, Télécom St-Etienne et Télécom École de Management se sont associés pour réaliser ce MOOC. Ils ont uni leurs forces et leurs compétences, l’ingénierie technique du MOOC a notamment été assurée par l’ingénieur pédagogique de St-Étienne, tandis qu’une partie du contenu pédagogique (notamment les études de cas) a été réalisé par l’enseignant de Télécom Bretagne que nous avons rencontré.

Chiffres et résultats

- Une participation au MOOC et un taux de réussite dans la moyenne haute des autres MOOCs

Maintenant que la première édition du MOOC a été jouée, nous pouvons dresser un premier bilan de cette expérience.
Premièrement, on remarque un taux d’inscription dans la moyenne haute de la plupart des MOOCs sur FUN avec 11406 inscrits au démarrage du MOOC. Parmi lesquels, 10827 inscrits à la génération des attestations, ce qui indique un très fort intérêt pour le domaine de la part des apprentants. On peut également noter la présence parmi les apprenants de 275 étudiants de l’IMT.
Classiquement dans un MOOC, le taux de réussite à l’obtention de l’attestation est de 11,4 % avec 1235 apprenants attestés. En tout 1265 apprenants ont terminé le MOOC, mais tous n’ont pas obtenu l’attestation avec un taux d’échec de 2,4 %.
On note également une participation aux exercices de 2867 apprenants avec un taux de 30 % de complétion.

- L’importante satisfaction des apprenants

Une enquête de satisfaction a été conduite auprès des 1265 apprenants ayant terminé le MOOC, avec un taux de réponse de 33 % (soit 417 répondants).
Concernant l’appréciation générale du MOOC, les répondants situent leur réponse à une importante majorité entre le critère « excellent » et « très bon ».
La majorité des répondants situent les contenus, les ressources associés et les études de cas comme « excellents ». Les vidéos, les animation et surtout les quiz font moins l’unanimité mais conservent une assez bonne notation.
Enfin, 83 % des répondants déclarent vouloir suivre la saison 2 du MOOC, ce qui indique un intérêt toujours vivace pour la thématique.

Perspectives

- Pour les apprenants : Un nouveau parcours en perspective pour 2017

Comme nous l’avons dit plus haut, 83 % des répondants au questionnaire de satisfaction déclarent vouloir suivre une éventuelle deuxième édition du MOOC.
Parmi leurs demandes et suggestions pour les thématiques envisagées pour faire évoluer la deuxième édition du MOOC, les apprenants proposent notamment d’intensifier le parcours concernant :
- Les Blockchains
- L’économie collaborative non-marchande
- L’économie sociale et solidaire
- Les communs
- Les monnaies locales
- Ouvrir vers différentes approches scientifiques, comme une approche sociologique.
- Suivre l’évolution des entreprises présentées dans les études de cas.

On constate donc un fort intérêt des apprenants pour la thématique et d’autres thématiques satellites. Ainsi, on peut imaginer que ce MOOC aura de belles suites dans ces prochaines éditions puisqu’il traite d’une thématique d’actualité et dont les ressorts économiques et sociologiques n’ont encore que peu été étudiés au niveau scientifique. Il est également à noter que l’équipe pédagogique organise la saison 2 en faisant appel à de nouveaux contributeurs.

- Pour les enseignants :

Un des projets en perspective serait de fournir une version papier du MOOC présentant les différentes études de cas ainsi que les contenus de cours.
Par ailleurs, pour l’enseignant que nous avons rencontré, il semble évident que la thématique de l’économie collaborative est un sujet de recherche à explorer. Ainsi, si le MOOC se termine actuellement, les perspectives de recherche qu’il a ouverte sont des plus réjouissantes pour l’équipe enseignante.

À signaler que ce MOOC a fait l’objet d’un soutien financier de la MAIF à travers la fondation IMT dans le cadre de sa politique de mécénat.

Cet article est le 87 éme des contributions de l’IMT Atlantique autour de la pédagogie, voir l’ensemble des articles ici

Licence : CC by-sa

Portfolio

Documents joints

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom