Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Faire Ensemble et Numérique Éthique, deux jeux de Méta cartes par Lilian Ricaud et Mélanie Lacayrouze

18 octobre 2021 par Michel Briand Coopérer 414 visites 1 commentaire

Un article repris de https://www.bretagne-educative.net/...

Lilian Ricaud et Mélanie Lacayrouze, créateurs des jeux de Méta cartes "Faire Ensemble" et "Numérique Éthique" ont présenté ces outils d’apprentissage qui redonnent du pouvoir d’agir et du sens à nos actions dans le cadre des webinaires de Riposte Créative Pédagogique le 26 octobre à.

- le webinaire enregistré

-


1) Bonjour Mélanie, Lilian pouvez vous vous présenter ?

Nous sommes tous deux facilitateurs et formateurs, nous faisons notamment partie du collectif de formateurs Animacoop, une formation-action qui développe les compétences collaboratives [1].

Par ailleurs, chacun de nous a des spécificités . Mélanie utilise la facilitation graphique et le visuel pour aider les collectifs à communiquer et à collaborer. Lilian est spécialisé dans l’accompagnement et les stratégies pour mettre en place des évènements co-construits atypiques (sprints d’écriture, conférences sans conférencier, ...)

animacoop

2) Vous avez créé, le projet Méta cartes, dont le premier set "Faire ensemble" est sorti en 2018 pouvez vous le décrire ?

Revenons d’abord sur le nom du projet :

- Cartes, comme des fiches synthétiques sur un sujet.
- Méta, comme au-delà, des fiches plus complètes et actualisées sur ressource en ligne.

Les deux sont reliés par des QR code et un mini lien, présents sur chaque carte.

Les Métacartes se déclinent ( pour l’instant ! ) en 2 thèmes : "Faire Ensemble" et "Numérique Éthique".


Le premier set de cartes s’intitule "Faire ensemble. 60 cartes pour réinventer vos réunions". Partis du constat de la réunionite générale, nous avons compilé 52 recettes de réunions créatives et collaboratives (bâton de parole, 5 pourquoi, Chapeaux de bono, ...) , classées par objectifs ("se rencontrer", "discuter", "évaluer"....).


3) Pouvez vous donner un exemple sur comment l’utiliser ?

Il y a vraiment des façon multiples d’utiliser ces cartes : sortir des sentiers battus pour des rencontres plus créatives, créer une séquence pédagogique, organiser un débat/une réunion...

Donc un premier niveau consiste à simplement explorer les cartes pour découvrir et utiliser de nouvelles méthodes. Dans un deuxième niveau on peut combiner des méthodes pour concevoir des rencontres ou des formations plus structurées et créatives. Enfin dans un troisième niveau, on peut utiliser les cartes pour co-concevoir des séquences avec les participants.


3) Pourquoi cette démarche de méta cartes sur le "Faire ensemble"

Aujourd’hui si nous devions comparer les pratiques collaboratives aux pratiques culinaires, nous avons une majorité de consommateurs, de plus en plus d’APPRENTI.E.s mais pas assez de CUSINIER.E.s et de CHEFs.

Notre parti pris est de rendre les consommateurs plus acteurs/producteurs de ce qu’ils consomment. Comment faire pour les aider à monter en compétence ?

Le premier niveau est de sensibiliser : éduquer aux saveurs, en faisant goûter des plats divers et riches. Pour cela, le jeu de cartes, composé de formats soigneusement choisis, aide à faire découvrir des formats de rencontre innovants et originaux favorisant la créativité et l’intelligence collective : accélérateur de projets, hackathon, réunion en marchant, …

Lorsqu’on a goûté à de nouveaux formats dynamiques et interactifs, difficile de revenir aux réunions formelles interminables !

4) Vous venez de réaliser un second jeu de Métacartes sur le numérique éthique pouvez-vous le présenter et ce qui vous a motivé pour le réaliser ?


Le second set de cartes s’intitule "Numérique Éthique. 60 cartes pour se réapproprier le numérique" a été conçu en coopération ouverte avec des pédagogues et des professionnels du numérique avec le soutien de l’association Framasoft. Face à la domination des GAFAM, nous avons souhaité créer un outil ressource pour renvoyer vers des notions clés et les nombreuses alternatives qui sont proposées. En ce sens, nous nous voyons comme une plate-forme, nous renvoyons vers les alternatives existantes (outils, tutoriels, ...)


Des pistes d’utilisation

On peut utiliser ces cartes pour de la médiation numérique à tous âges, en support de discussion sur des concepts théoriques ou encore pour avancer sur le chemin de pratiques numériques en accord avec des valeurs comme le respect des droits Humain, le respect de l’intimité numérique, l’accessibilité...

Plutôt que d’amener des réponses toutes faites, l’outil invite les utilisateurs à se poser les bonnes questions et les accompagne avancer avec leurs propres réponses.

5) Quelques mots pour expliquer votre démarche pédagogique, avec quels partenaires ?

Globalement, nous travaillons dans une démarche de coopération ouverte [2]en essayant de rendre visible notre travail, de créer des prototypes et de travailler avec des usagers-contributeurs pour les améliorer par cycles successifs.

Le premier jeu s’est beaucoup nourri de nos échanges avec de nombreux collègues facilitateurs, notamment les formateurs Animacoop, mais aussi lors d’évènements comme le Forum de usages coopératifs [3] (nous avions testé un de nos prototypes avec plusieurs dizaines de participants lors du forum de 2018). Le développement du second jeu Numérique éthique a bénéficié du soutien de l’association Framasoft, d’associations libristes, et de tout le travail déjà accompli.

Confinement oblige ce développement s’est beaucoup déroulé à travers des ateliers à distance, mais nous avons pu partager de fructueuses discussion avec divers intervenants : non seulement des libristes pros de l’aspect technique mais aussi des pédagogues de diverses structures, des médiateur.ice.s numériques.

Dans cet esprit, notre démarche pédagogique est très influencé par l’éducation populaire, l’apprentissage par les pairs, et l’innovation ouverte. On pourrait regrouper ces aspects sous le terme de pédagogie ouverte, c’est à dire un processus qui invite les participants à faire partie du processus d’enseignement, à participer à la co-création de connaissances.


Liens
- Présentation des cartes Faire Ensemble
- Présentation des cartes Numérique éthique
- Boutique en ligne


[1] voir à se sujet : « L’état d’esprit collaboratif », « faire avec » et « avoir le souci des communs » : trois pivots pour coopérer Entretien avec Elzbieta Sanojca à propos de sa thèse « Les compétences collaboratives et leur développement en formation d’adultes. Le cas d’une formation hybride » soutenue en janvier 2018.

[3] voir l’interview de Lilian Ricaud : "Faciliter le faire ensemble"

Licence : CC by-sa

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom