Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

SALT 2021 : Retour sur la 3e édition de la Semaine des Alternatives et des Low-Tech

Un article repris de https://campus-transition.org/2021/...

un article repris du site du campus de la transition, une publication sous licence CC by sa

Du 26 au 31 juillet ,le Campus de la Transition a co-organisé et accueilli cette 3ième édition de la SALT. Comme pour les deux premières éditions, l’événement était co-organisé par le groupe “Créer les alternatives” du réseau des Ingénieur·es Engagé·es ainsi que l’association OseOns (Our Shared Energies – Our Network Solutions).

Le choix du Campus n’était pas anodin, et faisait écho à la démarche low-tech menée par les habitant·es depuis plus d’un an (projet ORFEE). Une belle occasion de permettre pour le Campus d’aller plus loin notamment dans l’aspect pratique de fabrication et de test de prototypes de “basse technologie”.

Alors c’est quoi une démarche low-tech ? Si la question a été débattue par les participants, elle mérite tout de même un minimum de définition pour la plupart des néophytes. Une démarche low-tech, c’est autant une approche technique qu’une philosophie de vie (Retour sur la SALT 2020). Et c’est en partant de cette approche que les organisateur·ices ont construit un parcours sur 3 objectifs forts : dispenser une formation théorique et pratique sur des projets concrets, utiles et durables pour les humains et l’environnement ; répondre aux besoins locaux du lieu d’accueil ; vivre une expérience sociale riche, avec un groupe aux origines socio-culturelles variées, dans un esprit de partage, d’entraide et de bienveillance.

Et pour ce qui est du résultat technique c’est une belle production en quelques jours :

  • Fabrication d’un système de douche solaire avec cabine et panneau solaire thermique, réalisés majoritairement à partir de matériaux de récupération. La société EclowTech – à laquelle le Campus louait déjà deux panneaux et deux cabines depuis le mois de mai – est revenue pour animer un atelier de fabrication d’un troisième jeu.
Douches solaires
  • Fabrication d’une machine à énergie musculaire à pédale possiblement multifonction, accompagnée par l’association Chemins de Faire. La première – et pour l’instant unique – fonction a été ciblée pour la cuisine du Campus : permettre de monter les blancs d’œufs en neige pour des grosses quantités, et sans énergie électrique !
Batteur à pédale
  • Fabrication de fours solaires à caisson, avec l’accompagnement de l’association Inti Energies Solidaires : au total, six fours ont été fabriqués, dont deux qui viennent compléter temporairement les trois déjà présents au Campus depuis le mois de juin. De quoi faire de belles et régulières expérimentations solaires !
Fours solaires
  • Suite à l’animation d’un atelier théorique approfondi, l’association PicoJoule a accompagné la réalisation d’une micro unité de méthanisation, générant du biogaz et permettant d’allumer une lampe à gaz de manière ponctuelle. Sur les photos ci-dessous, on peut observer l’évolution du remplissage du ballon un mois après la mise en place du système. Cette maquette pédagogique est un premier pas vers une éventuelle unité de méthanisation pour générer du gaz de cuisine à partir des déchets verts du compost et ceux des toilettes sèches.
Biodigesteur

Enfin, deux autres systèmes techniques ont été fabriqués en ateliers :

Si la semaine était assurément très portée sur la technique, les machines ne furent pas les seules à carburer. La philosophie de la low tech c’est aussi cette philosophie de l’écoute, de l’échange respectueux des idées et des différences et de la construction collective de pensée. S’appuyant sur le cadre de sécurité posé en début de semaine rappelant la non performance individuelle, le risque du stéréotype de genre et les bases de l’écoute active, des temps de débats formels ou informels ont nourris chacun au-delà des simples découvertes techniques. Des questions de fond furent abordées comme s’interroger sur sa définition des low-tech, la place de la technique dans son quotidien ou encore quelle place pour ces technologies à l’échelle individuelle, collective/citoyenne, industrielle, voire entrepreneuriale ?

Assemblée SALT

Enfin, dans un objectif d’ouverture au territoire, la semaine s’est terminée par une journée découverte le samedi 31 juillet, pendant laquelle les participant·es ont pu présenter au public leurs réalisations et partager leur expérience de la semaine.

Et si nous devions faire un bilan de cette semaine joyeuse, deux points remonteraient fortement : le plaisir de l’ensemble des personnes qui ont partagé cette semaine, et un bel équipement pour le Campus, à charge pour les résident·es de poursuivre l’aventure de ces expérimentations.

Article co-rédigé par Florent Husson, organisateur de la SALT.

La SALT est un événement qui a vocation à se diffuser partout en France, et l’équipe d’organisation 2021 est motivée pour accompagner cet essaimage. Pour toutes questions relatives à l’événement, vous pouvez contacter l’équipe à l’adresse salt@ingenieurs-engages.org.

Licence : CC by-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom