Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Fresque du renoncement

3 novembre 2021 par Briand Ressources 1654 visites 1 commentaire

Un article repris de https://www.ripostecreativepedagogi...

Description La fresque du renoncement est un atelier qui permet à des collectifs de personnes de débattre et imaginer à quelles activités nous pourrions renoncer pour respecter les limites planétaires**. En décrivant une activité de différentes manières, les participant.e.s découvrent la complexité d'un processus de renoncement. À la fin, iels conçoivent ensemble une stratégie pour renoncer à l'activité ou certains de ses aspects.
Pourquoi renoncer ?
Les signaux sont de plus en plus clairs : nos modes de production, de consommation et d'organisation ne sont pas viables sur le long terme. De plus, le progrès technique seul ne résoudra pas les crises écologiques. Nous allons devoir abandonner ou diminuer certaines activités si l'on veut conserver des territoires habitables pour tous·tes. Quelles sont les activités, les secteurs, les infrastructures que l'on conserve et celles auxquelles on renonce ? Par où commencer et comment faire ?
Participer à une fresque
Pour le moment, nous n'organisons pas d'ateliers grand public. Nous ne sommes que 2 à travailler parfois sur la fresque. Mais peut-être qu'en fonction des évolutions du projet il y en aura à l'avenir. Pour être tenu·e au courant, vous pouvez vous [abonner à notre newsletter). Promis, on n'est pas bavards et on a horreur des spams (c'est pas très écologique)
Animer une fresque
Il n'y a pas de formations proposées pour le moment. Heureusement, vous pouvez toujours apprendre à animer une fresque par vous-même grâce aux fichiers ressources (à voir dans l'article)
Cette fresque a été conçue par [Victor Ecrement](http://victorecrement.xyz) et Diego Landivar dans le cadre des [travaux sur la redirection écologique](https://origensmedialab.org/closing-worlds/). Ces recherches sont menées par Alexandre Monnin, Emmanuel Bonnet et Diego Landivar, au laboratoire [Origens Media Lab](https://origensmedialab.org/).
un texte repris du site La fresque du renoncement, une publictaion et des ressources sous licence CC by sa
Auteur de la fiche Michel Briand


lafresquedurenoncement_fresque-du-renoncement.jpg

Public visé
  • Enseignant
Thématique
  • Transition
Mot Clef
  • Transition écologique
Type Support
  • Outil méthodologique

et / ou

Auteur de la ressource Victor Ecrement et Diego Landivar : fresque.renoncement@gmail.com.
Type d'auteur
  • Chercheur
Quel partage ? Quelle licence ? Creative Commons
Adresse 24 Rue Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

Licence : CC by-sa

Vos commentaires

  • Le 2 janvier à 20:59, par SAADA Paul En réponse à : Fresque du renoncement

    Bonjour,
    Je vous contacte car je suis étudiant en école d’ingé (INSA Lyon) et suis assez actif sur les transformations des formations d’ingénieur, en travaillant notamment avec différentes écoles. Je me pose des questions sur le sens que je veux donner ensuite à mon avenir, et comment être utile aux gens, vivre ensemble.

    Je serais curieux de découvrir un peu plus les activités d’Origens Medialab sachant que j’ai découvert le master strategie & design for the anthropocene ainsi que vos travaux sur la redirection écologique.

    Je cherchais aussi à vous contacter à propos de la fresque du renoncement afin de savoir si vous alliez l’ajouter à la liste des "Fresqu’amies" pour lui donner plus de visibilité !
    Par ailleurs, l’INSA Lyon organise une journée banalisée consacrée à l’evoluton de la formation le 16 mars prochain et j’aurais aimé savoir si cela vous intéresserait de venir pour partager ce support pour les enseignants ;)

    Bonne semaine et surtout bonne année ! ;)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom