Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Des Archives à marquer d’une Croix-Rouge

Un article repris de https://ahl.hypotheses.org/1241

Lucie Marsat (M2) effectue son stage aux Archives de la Croix-Rouge. L’association fondée en 1864 conserve en particulier un fonds impressionnant consacré à la formation des infirmières et infirmiers sur tout le XXe siècle (et parfois avant). Un ensemble volumineux que viennent compléter tous les autres fonds conservés et qui permettent de mesurer l’étendue de l’action de l’association.

 

ayonnages comportant une partie du fonds des écoles à traiter dans le magasin principal, espace dit “salle muséale”, réaménagé en 2019 pour accueillir les archives à extraire des locaux à risque (sous-sol).

La Croix-Rouge et ses archives

J’effectue mon stage de M2 Archives au sein du Pôle Systèmes de gestion des documents et des archives (SGDA) de la Croix-Rouge française. Cette association loi 1901, reconnue d’utilité publique et auxiliaire des pouvoirs publics est l’une des 192 sociétés nationales qui composent le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Elle est créée en 1864 sous le nom Société de Secours aux Blessés Militaires (SSBM), avec pour objectif le recours aux soldats blessés.

La Croix-Rouge française d’aujourd’hui est le résultat de la fusion en 1940 de ses trois associations d’origines : la SSBM, l’Association des Dames Françaises (ADF) créée en 1879 et l’Union des Femmes de France créée en 1881. Elle porte son action sur cinq domaines : l’action sociale, l’urgence, le secourisme, la formation des personnels paramédicaux et sociaux, l’action internationale et le sanitaire. Elle est présente sur l’ensemble du territoire français par l’intermédiaire de son réseau de 1800 structures : bénévoles, établissements sociaux, sanitaires, médico-sociaux et instituts de formation. 

La SGDA, créé en 2001, est l’un des quatre pôles composant la Direction de l’Audit, du contrôle interne et de la Qualité (DACIQ). Il est présent sur les deux sites du siège de la Croix-Rouge française, à Montrouge et dans les locaux de l’ancien hôpital Broussais, au 98 rue Didot dans le 14e arrondissement de Paris, où se trouvent les principaux magasins d’archives (1000 ml environ) et où se déroule ma mission. Le pôle gère directement les archives du siège et accompagne les structures dans la gestion de leurs archives, dont chacune à la responsabilité. Les archives de l’association ne sont pas centralisées. L’association étant un organisme de droit privée, produisent des archives privées, à l’exception de celles de certaines structures qui relèvent de missions ou délégations de service public (filière sanitaire, instituts de formation) ; leurs archives sont donc en partie soumises au CST de l’État. Les fonds dont je suis en charge font exception. Les locaux de Broussais ont été conçus en 2006 pour accueillir à la fois le siège et une partie des instituts de formation. Le pôle a dès lors accueilli leurs archives.

Photo prise en hauteur du magasin « muséal »
au sein de la Croix Rouge française

Mes missions

Dans le cadre de mes missions de stage, je suis en charge d’un traitement de fonds antérieurs à 2007 qui portent sur les écoles parisiennes de la Croix-Rouge française.

En effet, en 2006-2007, la Croix Rouge française décide de fusionner les différents établissements de formation de son territoire afin de créer des centres de formations régionaux : les IRFSS (Institut Régional de Formation Sanitaire et Social). Ainsi les formations que se partageaient une dizaine d’établissements en Ile de France ont été répartis entre les sites de Paris-Didot, de Romainville (Seine Saint-Denis) et de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Les écoles parisiennes de la Croix-Rouge française font partie pour la plupart des centres de formation qui ont permis une progression des enseignements dans le secteur sanitaire et social. Ainsi, dès la fin du XIXe siècle, les premiers dispensaires-écoles pour enseigner les soins infirmiers sont mis en place. La Croix-Rouge française crée sa première école « d’ambulancières » en 1896 et les développe sur le territoire, avec ses propres diplômes. Une formation qui est reconnue dès la création du diplôme d’État d’infirmière en 1922 par l’agrément des établissements de la Croix-Rouge. De plus, c’est au sein d’une des écoles de la Croix-Rouge française qu’est monté un programme d’enseignement permettant aux infirmières et infirmiers d’évoluer dans leur carrière en devenant cadres de santé. La première école des cadres de santé de France voit le jour en 1951. Ces centres forment aujourd’hui des infirmiers, des aides-soignants, des auxiliaires de puériculture, des secrétaires médico-social, des ambulanciers, formations sanctionnées par des diplômes d’État. 

De fait, les instituts de formation de la Croix-Rouge française sont des producteurs mixtes en termes d’archives, de statut public et privé. Les traiter signifie donc qu’il est nécessaire de les mettre en conformité aux yeux du CST de l’État. De plus, la valeur historique de leurs archives n’est pas à négliger lors du traitement du classement même si cela implique de ne pas seulement verser aux Archives départementales dont elles dépendent, mais aussi d’en déposer une partie.

A cela s’ajoute l’importance volumétrique (un peu moins de 120 ml) de ces six fonds (1900-2007) qui conditionne leur appréhension. Il est nécessaire de monter puis de maintenir une étude quant à la gestion de ce projet tout au long des différents processus de traitement puisqu’il faut régulièrement réévaluer les différents fonds. Ainsi, il a déjà été décidé d’aborder ces fonds par structure productrice en évaluant la priorité de traitement par une analyse de risque et d’établir des critères de priorisation 

Enfin, je participe à la vie active du service dont les sujets d’actualité sont des projets d’externalisation, de dépôt aux Archives nationales et de déménagements.

Mon poste de travail

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom