Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Apprentissage mobile et apprentissage en ligne, quelles différences ?

15 novembre 2020 par fsmuratet Vitrine Technologie Education 228 visites 0 commentaire

Un article repris de https://www.vteducation.org/fr/arti...

un articlerepris du site Vitrine Technologies Education

J’ai récemment discuté avec une collègue sur les avancées de l’apprentissage en ligne. Nos avis ont convergé sur l’idée que la COVID-19 nous a propulsés vers ce pour quoi les technopédagogues se battent depuis plusieurs années : la légitimité des technologies numériques en enseignement. En revanche, nous n’étions pas d’accord sur les notions d’apprentissage en ligne et d’apprentissage mobile.

Non, l’apprentissage mobile n’est pas de l’apprentissage en ligne sur un téléphone intelligent. En effet, avec la prolifération des appareils mobiles et la croissance exponentielle du rythme de l’évolution des téléphones intelligents actuels, l’apprentissage mobile (ou m Learning) a fait couler beaucoup d’encre. Étant donné la similitude entre les termes, on pourrait être tenté de supposer que l’apprentissage mobile n’est guère plus que de l’apprentissage en ligne sur un appareil mobile. Cette hypothèse ne saurait être plus éloignée de la vérité.

Nous n’utilisons pas nos téléphones intelligents de la même manière que nous utilisons nos ordinateurs. Le téléphone intelligent se balade avec nous, dans toutes les pièces de l’appartement ou de la maison, à l’épicerie, chez le médecin, devant la porte de l’école, etc. D’une main, nous pouvons :

- accéder à des tonnes d’informations
- cliquer d’un doigt pour visualiser une vidéo
- dérouler l’écran ou changer de page

Le type d’apprentissage qui convient sur un appareil mobile est très différent de ce que nous faisons sur un ordinateur. En fait, les différences entre l’apprentissage mobile et le l’apprentissage en ligne sont au moins aussi grandes que celles entre l’apprentissage en ligne et la formation en présentiel. Les distinctions entre ces 2 voies de déploiement sont telles qu’elles nécessitent des approches différentes dans la conception pédagogique et graphique, mais aussi dans la conception de l’expérience utilisateur et de la présentation de l’information.

Pour bien comprendre les disparités entre l’apprentissage en ligne et l’apprentissage mobile, il faut d’abord définir le concept d’apprentissage mobile. Selon l’association de veille sur l’évolution des technologies en éducation, EDUCAUSE, l’apprentissage mobile se caractérise par :

- l’usage d’appareils portables connectés au réseau sans fil
- un enseignement et un apprentissage qui dépassent la salle de classe traditionnelle
- la flexibilité d’un contenu pédagogique qui offre de plus grandes possibilités d’interaction

De ce fait, les principales différences entre l’apprentissage mobile et l’apprentissage en ligne se reflètent dans 4 grandes catégories :

- le facteur « moment »
- l’accès à l’information
- le contexte
- l’évaluation
- 

La première distinction entre l’apprentissage en ligne et l’apprentissage mobile est le moment où l’apprentissage est censé avoir lieu et la durée prévue de la session d’apprentissage.

La plupart des formations en ligne sont conçues pour permettre à l’apprenant de s’asseoir devant un ordinateur et de progresser sur un certain nombre de sujets pendant un certain temps. Le temps nécessaire pour terminer un module en ligne varie entre 20 minutes et 2 heures.

À l’inverse, l’apprentissage mobile, de par sa nature même, peut être suivi à tout moment et en tout lieu. Les écrans de téléphones intelligents permettent des interactions de plus en plus variées, mais plus courtes qu’avec un ordinateur, car les apprenants ne veulent pas passer 1 heure à fixer leur téléphone pour atteindre un seul objectif d’apprentissage. L’apprentissage mobile est idéal pour transmettre de petites quantités d’informations qui peuvent être absorbées en attendant le bus, en faisant la queue à l’épicerie, etc.

Suivre un cours d’apprentissage en ligne sur un sujet donné, nécessite 2 objectifs d’apprentissage clés qui sont :

- la compréhension
- la rétention.

Lorsque l’apprenant suit un cours en ligne, l’information apprise est appliquée ultérieurement. Il est alors essentiel de comprendre et de retenir le contenu jusqu’à ce qu’il y ait un besoin d’application ou une évaluation.

L’apprentissage mobile consiste davantage à accéder à l’information au moment où elle est nécessaire. Cela implique que le succès de ce type d’apprentissage repose davantage sur un accès facile et pratique au contenu et moins sur la mémorisation de l’information.

Le contexte

La notion de contexte est aussi l’un des facteurs par lequel l’apprentissage mobile se distingue de l’apprentissage en ligne.

En effet, l’apprentissage en ligne nécessite d’intégrer à la scénarisation du cours, le contexte qui permettra à l’apprenant de comprendre la nature de la session d’apprentissage et son objectif.

Dans le cas de l’apprentissage mobile, le contexte est déjà établi de manière visuelle. Cela fait partie de l’univers des applications de jeux et des réseaux sociaux qui puisent leur force dans l’aspect visuel, interactif et intuitif de leur contenu. Ainsi, lorsque l’apprenant clique sur l’application d’apprentissage mobile, une liste de contrôle visuelle (plus facile à utiliser et à interpréter qu’un document écrit) peut apparaître. À cela, on ajoute la possibilité de voir clairement de gros plans ou des niveaux de détail qui ne sont pas aussi aisés dans un contexte d’apprentissage en ligne (ouvrir un document, cliquer sur un lien, etc.).

L’évaluation

Avec l’apprentissage en ligne, le décalage entre le moment où l’apprentissage a lieu et celui où il est appliqué peut être important. Par conséquent, les méthodes d’évaluation sont très différentes pour les 2 styles d’apprentissage.

Modèle d’évaluation de formations à 4 niveaux de D. Kirkpatrick (1959)

Même si les 4 niveaux d’évaluation de l’apprentissage de Donald Kirkpatrick (1959) s’appliquent à la fois à l’apprentissage en ligne et à l’apprentissage mobile, l’approche de l’évaluation est différente.

Lors de l’évaluation d’un module en ligne, il est relativement facile, grâce à une série de questions, de déterminer le succès du niveau 1 - Réaction de l’apprenant (ce que l’apprenant a ressenti par rapport à la formation) et du niveau 2 - Apprentissage (l’augmentation des connaissances ou des capacités qui en résulte). Cependant, avec le niveau 3 - Comportement et le niveau 4 - Résultats, il devient beaucoup plus difficile d’évaluer l’impact de l’apprentissage en ligne dans le processus cognitif. Cela ne veut pas dire que le comportement et les résultats sont difficiles à mesurer en soi. Mais il y a tellement d’autres facteurs qui peuvent influencer le comportement d’une personne et ses résultats, qu’il est difficile de relier ces changements spécifiquement au contexte d’apprentissage en ligne.

À l’inverse, dans le cas de l’apprentissage mobile, comme le délai entre le moment où l’apprentissage mobile se produit et la mise en pratique de cet apprentissage est généralement très court, il est beaucoup plus facile d’évaluer l’impact de l’apprentissage en ligne dans le processus cognitif. De plus, l’apprentissage mobile est moins axé sur la compréhension et la rétention que sur l’accès facile à la bonne information. Les évaluations de niveau 1 et 2 sont moins importantes si les comportements et les résultats de l’apprenant changent de manière appropriée.

L’apprentissage mobile meilleur que l’apprentissage en ligne ?

En somme, on peut penser qu’en faisant l’exercice de mettre de l’avant les différences entre les apprentissages mobiles et en ligne, je suggère qu’un style d’apprentissage est meilleur que l’autre. Mais ce n’est pas le cas. Les 2 types d’apprentissages sont appropriés à partir du moment où ils sont adaptés à la bonne situation. Pour ne donner qu’un exemple, un module d’apprentissage en ligne sur l’histoire des figures marquantes de Montréal peut être à la fois intéressant et éducatif. La profondeur du contenu pourrait nécessiter de multiples visionnements, chacun d’entre eux faisant ressortir une myriade de détails fascinants. Mais une visite à pied de Montréal qui utilise la fonction GPS du téléphone intelligent pour indiquer et expliquer les points de repère importants en fonction de sa position actuelle est beaucoup plus intéressante que d’apprendre chez soi, assis devant son bureau.

Le fait est que les capacités et les caractéristiques des appareils mobiles d’aujourd’hui nous permettent de créer des moyens d’apprentissage novateurs. Dans cette période de confinement, pensons aux téléphones et aux autres appareils mobiles sous un angle qui permet l’amélioration des processus d’apprentissage et la possibilité pour les étudiants de ne pas avoir à rester devant leur poste d’ordinateur à longueur de journée.

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom