Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

La formation à distance au prisme du partenariat

6 février 2019 par Emmanuelle Voulgre Adjectif 208 visites 0 commentaire

Un article repris de http://www.adjectif.net/spip/spip.p...

Ce texte propose une synthèse de l’atelier d’expérience n°2 du colloque Éducation 4.1 organisé par le CNED et la revue DMS-DMK les 17 et 18 janvier 2019 à l’École d’ingénierie de la formation à distance (Eifad) du CNED de Poitiers, France. Les communications présentaient deux dispositifs de formations au prisme du partenariat : UNISCIEL et FORSE

Un article repris de la revue Adjectif, un article sous licence CC by nc sa

Voulgre, Emmanuelle (2019). La formation à distance au prisme du partenariat : retour sur l’atelier d’expérience 2 du colloque Éducation 4.1. Adjectif.net Mis en ligne mardi 05-02-2019

Contexte

Le colloque Éducation 4.1 a eu lieu à Poitiers les 17 et 18 janvier 2019 à l’école d’ingénierie de l’éducation et de la formation. Il a été organisé par le CNED (Centre National de l’Enseignement à distance) et la revue DMS-DMK (Distances et Médiations des Savoirs ; Distance and Mediation of Knowledge). Près de 140 enseignants, ingénieurs, dirigeants d’entreprises, praticiens et chercheurs étaient présents pour interroger les nouvelles formes de l’enseignement à distance en prises avec les tensions évolutives de la présence, de l’hybridation, du potentiel du web et aussi en tensions avec le besoin de qualité, de différenciations de parcours, de coûts ou encore de moyens de communication. Les préactes sont disponibles en ligne [1].

Cinq communications ont concerné la question de la formation à distance (FAD) au prisme de celle des partenariats : comment se construisent-ils et s’étayent-ils au sein des dispositifs de FAD ? Les lignes qui suivent proposent une synthèse sur les communications présentées au sein de l’atelier d’expérience numéro 2.

Partenariat au sein du dispositif UNISCIEL

UNIversité des SCIEnces en Ligne (UNISCIEL) s’inscrit au sein d’un maillage de dispositifs et de partenaires. Elle regroupe actuellement plus de quarante universités et établissements scientifiques français ou non (http://www.unisciel.fr/nos-partenaires/ ) et propose de nombreuses ressources pédagogiques numériques en accès libre (http://unisciel.fr ).

La première communication proposée par Sophie Jequier (Université de Bordeaux, laboratoire CERIA) s’appuie sur l’exemple de cette université.

L’auteure, dans son exposé, précise que dans le cadre du plan Réussite en Licence (2007, 2010), le gouvernement a impulsé la mise en œuvre de dispositifs permettant de mieux prendre en compte les besoins des lycéens. Il s’agit alors de mieux les préparer à faire des choix pour l’orientation, de leur permettre de mieux identifier les parcours universitaires adéquats à leurs attentes et de mieux considérer la diversité des étudiants aux seins des contenus des unités de formations proposés par diverses universités ou autres organismes de formation.

Le partenariat visé entre établissements post bac offrant des formations en sciences et avec les lycées, a conduit à élaborer une mise en œuvre de propositions pour favoriser la transition des lycéens du lycée à l’université. Les enseignants de plusieurs universités ont été invités à construire des outils ensemble et à mutualiser. Il a fallu ensuite un temps d’appropriation de ces outils par les équipes pédagogiques et par les lycéens et étudiants.

À titre d’exemple d’outils, une série de tests (exercices à résoudre) pour les élèves a été élaborée pour permettre aux lycéens d’identifier leur niveau en sciences et le parcours en sciences le plus adapté à leur profil à partir des résultats des tests http://www.unisciel.fr/lyceens/.

Concernant les enseignants, ils ont dû penser de nouveaux parcours répondant aux attentes et aux différents profils des futurs étudiants http://www.unisciel.fr/enseignants/.

Certains freins aux changements devaient être dépassés, tel que les difficultés ressenties par des enseignants dans l’écriture de scénarios pédagogiques pour plusieurs profils d’étudiants alors qu’ils avaient l’habitude de proposer un même cours pour tous. Il a donc été nécessaire de proposer un accompagnement par des réunions pédagogiques et politiques afin d’expliciter les objectifs et les moyens disponibles pour mettre en application les différents modules d’enseignements.

Un travail de mutualisation a été souhaité entre partenaires pour capitaliser et diffuser les pratiques aux niveaux national et international http://www.unisciel.fr/etablissements/.

L’auteur indique le caractère innovant du dispositif dont la démarche repose sur une instrumentation/instrumentalisation technopédagogique et une volonté forte de modélisation des usages.

Partenariat au sein du dispositif FORSE

FORSE est un dispositif de Formation en Sciences de l’éducation issue en 2001 de la politique des Campus Numérique impulsée par le gouvernement. Il s’appuie sur un partenariat développé par Jacques Wallet notamment dès 2002 entre le CNED, l’université de Lyon 2 et l’université Rouen. Il propose des parcours en licence, master 1 et master 2 à distance ou avec des modalités hybrides (Pour en savoir plus, voir Ardouin, 2014 https://webtv.univ-rouen.fr/videos/le-dispositif-forse/ ).

Quatre enseignants chercheurs de l’université de Rouen Normandie, laboratoire CIRNEF (EA 7454) ont questionné le rapport des formations à distance avec différents partenaires.

Béatrice Verquin Savarieau a abordé des enjeux de l’analyse d’activités pour la reconnaissance des qualités des formations à distance par les entreprises et autres partenaires financiers, techniques, pédagogiques.

Après avoir rappelé l’existence plutôt récente de lois (du 5 mars 2014) et de décrets (20 août 2014 et 20 mars 2017) cadrant juridiquement la FOAD comme l’une des formes de la formation professionnelle, l’auteur décrit des nouvelles preuves à fournir pour permettre de reconnaître la qualité de la formation auprès des entreprises et des financeurs de la formation continue.

Les propos sont illustrés à partir des formations du campus numérique FORSE (http://www.sciencedu.org/?id=forma_master_rech), la question de la traçabilité de l’activité des étudiants est particulièrement interrogée en regard au temps de présence à distance de l’apprenant. Certaines réponses des équipes technopédagogiques portent alors sur des modalités de mises en ligne de formations dans un cadre permettant la traçabilité de la présence.

Par exemple, ces modalités conduisent parfois à privilégier des dispositifs centrés sur la technique avec la possibilité de donner des activités connectées et interactives au détriment de dispositifs centrés sur des approches pédagogiques et didactiques non connectées, plutôt documentaires.

Emmanuelle Annoot a analysé la scénarisation du tutorat dans le Master International Francophone en Éducation et Formation (MIFEF, ancien MARDIF, MAster de Recherche À Distance Francophone). Cette recherche concerne une analyse au prisme d’un triple partenariat : institutionnel, pédagogique et scientifique. Parmi les résultats cités, l’un indique une forte demande de la « classe virtuelle » par les étudiants pour mieux comprendre les contenus. Un autre semble montrer que le temps passé à étudier de la part de l’apprenant n’influe pas sur sa satisfaction des étudiants et que ces temps sont très hétérogènes d’un étudiant à l’autre.

Hervé Daguet a présenté trois innovations au service des dispositifs de formation de l’université de Rouen Normandie : « Second Life », « Les robots de téléprésence » et « Les copies numériques ».

D’après lui, chaque dispositif innovant apporte une forme de modification du métier d’enseignant qui nécessite des adaptations spécifiques.

« Second Life » par exemple nécessite de mettre en place des activités tutorées à destination de l’apprenant.

L’utilisation des « Robots de téléprésence » conduit à comprendre les modalités de déplacement du robot comme un élément impactant sur le ressenti de l’apprenant à distance dans sa perception des interrelations dans et hors le cours, de l’enseignant et des apprenants du groupe en présence.

À propos du processus de remplacement des envois de copies par courriers postaux par des copies numériques pour des formations à distance en lien avec les activités du Centre National d’Enseignement à Distance (CNED), les enseignants comme les apprenants doivent construire de nouveaux gestes enclins à leurs habiletés numériques pour par exemple, scanner et envoyer par messagerie une copie.

Jean-Luc Rinaudo questionne les relations entre partenaires FAD et non FAD avec une approche d’inspiration psychanalytique. « Il s’agissait de comprendre, en se référant à la théorie de Bion sur le fonctionnement des groupes, comment le département de sciences de l’éducation de l’université de Rouen s’est organisé dans un fonctionnement groupal selon, tour à tour, des modalités de dépendance au leader, de couplage puis d’attaque-fuite et de regroupement autour d’un mauvais objet qui ont permis aux membres du département, spécialistes comme non spécialistes du numérique en éducation, de faire corps ». Il identifie qu’un certain nombre de conflits qui sont vécus sur des plans individuels peuvent s’occulter lors de conflits sur un plan élargi à l’équipe qui nécessitent un consensus de groupe pour avoir la force de dépasser le problème.

L’illustration proposée par l’auteur concerne notamment l’instrumentation des cours, par exemple, qui peut prendre une allure de catalyseur de conflits entre les enseignants qui interviennent en présentiel et ceux qui le fond à distance notamment sur la manière de comptabiliser les heures de services à distance et en présence. D’autres objets, comme celle d’une réduction budgétaire pour un laboratoire, le départ d’un leader… peuvent conduire à déplacer l’objet catalyseur de conflits.

Perspectives

Nous retiendrons quatre points de ces communications et des questions du public :

- Le travail analytique de l’activité des acteurs du domaine de la Formation à distance (FAD) entre partenaires est souvent indispensable pour la reconnaissance du travail des uns et des autres à la fois aussi pour des questions d’efficience et d’efficacité en termes de coûts qu’au prisme de questions de qualités pédagogiques et didactiques des dispositifs de FAD.

- Une nouvelle fois, il est intéressant de rappeler que si un dispositif technologique est innovant d’un point de vue technique, il apporte seulement « des possibles » pour mettre en œuvre des changements pédagogiques. En effet, des régulations humaines sont systématiquement nécessaires pour expliciter, tutorer, accompagner les formateurs et les formés avec du temps et des analyses réflexives des pratiques, des constructions et aménagements de gestes et activités professionnels et ainsi permettre d’ajuster le dispositif dans sa globalité technopédagogique FAD.

- Le troisième point est la question du modèle économique de la formation ou du dispositif qui permettra de les pérenniser et qui est à anticiper dès sa conception ou en tout cas le plus tôt possible pour ne pas subir la fin de subventions notamment lors des changements politiques. En cela, le Campus Numérique FORSE, s’étant détaché des subventions du ministère grâce à un consortium avec l’université de Lyon et le CNED a pu trouver le soutien financier pour perdurer, hypothèse livrée par Jacques Wallet, lors du débat.

- Enfin, le dernier point qui nous paraît saillant de l’ensemble des communications est l’importance donnée au travail en partenariat au sein de formation à distance et de recherches participatives [2], nécessaire semble-t-il pour une meilleure perméabilité entre acteurs et de meilleures plus-values des dispositifs et dont il fut présenté des enjeux, des conditions, des méthodologies, des limites dans leurs mises en œuvre.

Références des communications

Jequier Sophie (2019). Unisciel, des ressources pédagogiques numériques et des usages en sciences Communication au colloque 4.1 de la revue DMS et du CNED des 17 et 18 janvier 2019 à Poitiers, Pré-actes en ligne https://education4-1.sciencesconf.org/218129/document

Verquin Savarieau, Béatrice ; Viaouet, Marianig et Quantin, Virginie (2019). Les indicateurs qualité en FOAD au sein du campus numérique Forse. Communication au colloque 4.1 de la revue DMS et du CNED des 17 et 18 janvier 2019 à Poitiers, Pré-actes en ligne https://education4-1.sciencesconf.org/216264/document

Annoot, Emmanuelle ; Chaker, Rawad et Simonian, Stéphane (2019). Degré de prescription du scénario et tutorat : le cas du parcours MARDIF (master à distance international francophone). Communication au colloque 4.1 de la revue DMS et du CNED des 17 et 18 janvier 2019 à Poitiers, Pré-actes en ligne https://education4-1.sciencesconf.org/216264/document

Daguet, Hervé (2019). Innovation et partenariat au sein du dispositif FORSE : 3 études des cas. Communication au colloque 4.1 de la revue DMS et du CNED des 17 et 18 janvier 2019 à Poitiers, Pré-actes en ligne https://education4-1.sciencesconf.org/216264/document

Rinaudo, Jean-Luc (2019). L’apport de l’approche psychanalytique des groupes à l’analyse d’un dispositif de formation à distance. Communication au colloque 4.1 de la revue DMS et du CNED des 17 et 18 janvier 2019 à Poitiers

Quelques références

Annoot, Emmanuelle (2013). Changements institutionnels à l’université et médiation par les technologies de l’information et de la communication. In E. Annoot & J.C. Bertin, (Eds.). L’homme@distance : Innovation et développement - regards croisés (pp. 157 - 169). Paris : CNRS Editions.

Daguet, Hervé (2016). Le changement et la résistance au changement dans le cadre d’usages des TICE : le cas de la mise en place d’un ENT dans 6 collèges in Rinaudo, J.-L. & et Tavignot, P. (Dir.), LE CHANGEMENT À L’ÉCOLE - Sources, tensions, effets, L’harmattan, PP.107-129.

Rinaudo, Jean-Luc (dir.) (2018). Téléprésence en formation. Londres : ISTE (sous presse). ISBN-13 : 978-1784054519

Verquin Savarieau, Béatrice (2017). Pouvoir d’agir et environnements capacitants, de nouvelles voies de développement professionnel avec les technologies ? In Ardouin, T., Briquet-Duhazé, S. et Annoot, E. (éd.) Le champ de la formation et de la professionnalisation des adultes. Attentes sociales, pratiques, lexique et postures identitaires. Editions L’Harmattan, collection Ingénieries et Formations.

Verquin Savarieau , Béatrice (2014). Formation à distance et activité du stagiaire de la formation professionnelle continue. La lettre de mission comme outil d’ajustement et de régulation. Phronesis, Volume 3, numéro 1 - 2, janvier - avril, pp. 49 - 57 Wallet J. (2007) Le campus numérique Forse : analyses et témoignages. Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre

Wallet, Jacques. (2010). Chapitre 5. Technologie et gouvernance des systèmes éducatifs. Dans Apprendre avec les technologies (pp. 71 -80). Paris cedex 14, France : Presses Universitaires de France. doi:10.3917/puf.charl.2010.01.0071.

Pour découvrir Unisciel c’est par ici …

SOCLES, http://www.unisciel.fr/socles/ les modules d’autoformation à la licence en Sciences

POS, http://www.unisciel.fr/banque-de-positionnement-pouvoir-anticiper/ la banque de tests de positionnement

faq2sciences.fr, http://www.faq2sciences.fr/ le site d’auto-évaluation pour les lycéens

La licence type, http://www.unisciel.fr/licence-type/ des parcours type des modules de licence à travers des sélections de ressources

Lexico, http://www.unisciel.fr/lexico-le-glossaire-scientifique-francais-anglais/ le glossaire français anglais des termes scientifiques

Pour découvrir FORSE, c’est par là…

FORSE : FORmation en Sciences de l’Education http://www.sciencedu.org/ Diplômes préparés : Licence (L3), Master 1, Masters 2

Présentation du dispositif FORSE par Thierry Ardouin (2014) https://webtv.univ-rouen.fr/videos/le-dispositif-forse/

Wallet, Jacques (dir) (2007). Le Campus numérique FORSE : analyses et témoignages, Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2007. DOI : 10.4000/books.purh.1808

Béziat, Jacques (2012). « Formateur en ligne : vers un modèle d’action », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 1 | 2012, mis en ligne le 12 décembre 2012, consulté le 05 février 2019. URL : http://journals.openedition.org.frodon.univ-paris5.fr/dms/116 ; DOI : 10.4000/dms.116

Emmanuelle Voulgre

Articles de cet auteur

- Technologies de l’information et de la communication et Sciences de l’éducation
- Soumettre une contribution au portique Adjectif.net
- Quels accompagnements pour l’enseignement de l’informatique à l’Ecole Fondamentale du Burundi ?
- Rapport d’activités du portique Adjectif.net en 2016
- Les usages des TICE par les lauréats de l’ENS de Bujumbura
[...]

Licence : CC by-nc-sa

Documents joints

Notes

[1Les pré actes sont disponibles en ligne :Pré Acte du Colloque 4.1 https://education4- 1.sciencesconf.org/data/pages/20190112_Education4_1_Preactes.pdf

[2La question « Travail en partenariats : enjeux, conditions, méthodologies, limites » fera l’objet de tables rondes lors de la journée « Hommage à François Villemonteix » du 15 mars 2019 à l’Université de Paris Descartes, laboratoire EDA, EA 4071 https://rech-part-s-edu.sciencesconf.org/ et qui sera suivi d’un numéro de la Revue Distances et Médiations des Savoirs (DMS-DMK) coordonnés par Georges-Louis Baron et Jacques Béziat « Accompagnement et supervision dans la formation à distance des enseignants et des formateurs : tensions et perspectives » https://journals-openedition-org.frodon.univ-paris5.fr/dms/3289

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom