Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Utilisation des technologies pour la réalisation et la diffusion de travaux de recherche en Sciences humaines : enjeux et éthique

4 décembre 2022 par Céline Robillard, Solène Zablot Adjectif 148 visites 0 commentaire

Un article repris de https://adjectif.net/spip.php?article574

Un article de la revue Adjectif, une publication sous licence Creative Commons by nc sa

Contexte de l’appel à contributions

La Journée d’étude des jeunes chercheur.euses du laboratoire EDA (JEJC EDA) s’est tenue le 16 juin 2022. Intitulée « Éthique et numérique : des questionnements en sciences de l’éducation et en sciences du langage », elle visait à initier des interactions et partages d’expérience autour des questions liées aux technologies numériques et aux réflexions éthiques qui les accompagnent. Les participant•es étaient invité•es à interroger leurs pratiques à la lumière des questions liées au recueil, traitement et diffusion des données numériques. À cet égard, la journée a fait une place d’honneur aux enjeux de la science ouverte. Enfin, il a été question de l’identité numérique des chercheur.euses, de sa gestion et son usage pour le partage de ses recherches.

Ce numéro spécial d’Adjectif s’adressait initialement aux jeunes chercheurs et chercheuses ayant participé à cette journée des doctorants. Cependant, compte-tenu des discours récents, dans le périmètre francophone, sur les sciences ouvertes et la recherche participative, il apparaît important d’ouvrir l’appel aux jeunes chercheur.euses (doctorant.es ou docteur.es ayant soutenu leur thèse il y a moins de deux ans).

Trois axes de réflexion sont ainsi proposés : 

- Axe 1 : réflexions éthiques dans les recherches en contexte numérique  

À travers des partages d’expérience, il s’agissait de proposer une réflexion autour des enjeux éthiques d’une recherche ayant comme objet d’étude des espaces, identités, pratiques ou outils numériques. Quels sont les apports d’une réflexion éthique sur ces objets, mais aussi quelles en sont les possibles limites ? Quelle est la posture méthodologique à construire face à ces limites ? Comment envisager l’anonymisation des données, comment procéder au recueil de consentement au sein d’une communauté numérique ? Comment recueillir des données en e-terrain sensible ? Comment considérer son impact sur le terrain mais aussi l’impact du terrain sur sa posture de chercheur.euse ? En outre, les communications de cet axe ont montré qu’engager ces réflexions éthiques autour des terrains numériques participe à la formation du ou de la jeune chercheur.euse. 

- Axe 2 : science ouverte : réflexions éthiques et pratiques

Le mouvement de transparence plébiscité par la science ouverte vient croiser le souci de s’approprier et respecter les valeurs garantissant une démarche scientifique intègre. Il s’agissait dans cet axe d’initier une réflexion autour du développement de la science ouverte en SHS et des enjeux pour les jeunes chercheur.euses : comment rendre libre l’accès aux publications scientifiques ? Dans quelles mesures certaines données ou protocoles méthodologiques peuvent ou non être partagés ? À quel degré pouvons-nous « ouvrir » ou non nos données ? À qui et pour quelles utilisations ?

- Axe 3 : se positionner sur le web en tant que jeune chercheur.euse

Le web d’une manière globale et les réseaux sociaux plus particulièrement offrent diverses possibilités de diffusion de ses activités de recherche ou de vulgarisation. Les contributions de cet axe proposaient une réflexion autour des postures tenues par les chercheur•euses sur les réseaux sociaux et des enjeux éthiques que cela implique. Quelle valeur pédagogique tirer de ces différentes postures et productions scientifiques sur les terrains numériques ? Quelle réflexion éthique mener dans la construction de sa posture sur les réseaux sociaux ?

Eléments de cadrage pour les contributions

En accord avec les principes de la ligne éditoriale de la revue Adjectif, les publications prendront la forme d’articles de 8 à 10 pages (résumé et bibliographie inclus).

Le processus d’évaluation se faisant en simple aveugle, il n’est pas nécessaire d’anonymiser l’article proposé. En effet, la revue Adjectif étant spécialiste de l’accompagnement des jeunes chercheur.es, les membres du comité de pilotage proposent un processus d’accompagnement personnalisé à toute personne souhaitant contribuer pour la revue.

Les contributions sont à envoyer à l’adresse : soumissions-adjectif@mutatice.net

Calendrier prévisionnel

- 20 février 2023 : réception des articles
- 20 mars 2023 : évaluation des articles et éventuels retours aux auteurs
- Mai-Juin 2023 : publication du numéro spécialp ?mot558" rel="tag">Francophonie

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom