Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Numérique et éducation … vous avez dit #CreaSmartEdtech ?

6 août 2018 par binaire Coopérer 398 visites 0 commentaire

Un article repris de http://binaire.blog.lemonde.fr/2018...

Et si on donnait des tablettes à tous les enfants pour qu’ils apprennent par eux-mêmes en jouant ? Ou … pas ! Les liens entre numérique et éducation provoquent des débats d’opinion sans fin. Mais qu’en est-il dans les faits ? Et surtout : comment outiller les professionnel·le·s de l’éducation face à ce que le numérique peut apporter, pour accompagner la transformation de l’éducation vers plus de sens et le développement de compétences clés du 21e siècle.. Il y a maintenant des formations qui adressent spécifiquement ces enjeux et aident à fournir des réponses, allons en découvrir deux. Thierry Vieville
local/cache-vignettes/L244xH122/edtech-steam7892-a94ab.jpg?1532697538

©CRI

Centre for Research and InterdisciplinarityLe Master Education et Technologie (EdTech) du Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI Paris / Université Paris Diderot et Université Paris Descartes) est la première formation universitaire consacrée à ce nouveau champ d’activité en France. Il prépare, à Paris, des chercheur·e·s, entrepreneur·e·s, enseignant·e·s, médiateur·e·s, à comprendre la transformation de l’éducation à l’heure du numérique et à concevoir des projets utiles, pertinents et ambitieux avec les meilleurs outils numériques. Ce master repose sur une pédagogie créative et interdisciplinaire.

©UCA

L’Université Côte d’Azur (UCA) ouvre un nouveau programme pour former les professionnels du numérique éducatif, avec 90% de cours en ligne et deux semaines intensives pour faciliter la participation d’étudiants internationaux. On y développe une approche du numérique à la fois participative, critique et créative, tout en incluant résolument les enjeux sociaux et économiques. On y aborde tant la compréhension des sciences du numérique, que les processus d’innovation dans l’intégration du numérique en éducation, les démarches de co-création ou encore l’apprentissage par le jeu et l’approche « par le faire ».

local/cache-vignettes/L465xH349/diapositive15183-dfb90.png?1532697538

© margaridaromero.wordpress.com

Une démarche et une méthode commune.

À notre connaissance, ce sont les deux seules formations disponibles sur notre territoire, au delà de formations limitées à l’utilisation de technologies. Les deux formations ont la particularité d’enseigner l’innovation et la différenciation en pédagogie de manière… innovante et différenciée : faisons, ensemble, ce qu’on dit qu’on va faire. Elles ont un objectif commun : former aux pédagogies du 21e siècle afin d’apprendre à utiliser et à comprendre les atouts du numérique pour l’éducation, mais aussi ses limites. Sans oublier le nécessaire questionnement à propos du sens et de l’impérieuse nécessité de l’éducation, dans un monde connecté où cohabitent démocratisation de l’accès à de nombreuses ressources en ligne, et inégalités toujours plus criantes entre pays comme entre individus. Le numérique offre de nombreuses opportunités pour les enseignants comme pour les professionnels de la création de ressources. Mais, face aux nombreux « mythes » qui entourent le numérique éducatif (panacée ou repoussoir…) il est plus que jamais nécessaire de travailler ensemble, afin d’irriguer pédagogie et didactique au sein des EdTech, et de permettre aux enseignant·e·s et autres professionnel·le·s de l’éducation de maîtriser les EdTech.

Tout au long du programme, l’étudiant est amené à réfléchir sur son propre projet à l’éclairage des différents enseignements qui lui sont proposés. Il est accompagné pendant son parcours de manière personnalisée grâce à l’expertise d’enseignants-chercheurs et de partenaires industriels. Le programme permet aussi de découvrir certains domaines dits “disruptifs” de la pédagogie : remise en cause des modèles pédagogiques et des savoirs dominants, recentrage de l’apprentissage sur la créativité et l’analyse critique, mise en place de pratiques d’enseignements alternatives hors classe. Les processus d’innovation dans l’intégration du numérique sont questionnés, les processus d’apprentissage décortiqués afin d’ouvrir les espaces pédagogiques à la co-création, à l’apprentissage par le jeu et à une pédagogie de l’expérience.

Tout au long du programme, l’étudiant est amené à réfléchir sur son propre projet à l’éclairage des différents enseignements qui lui sont proposés. Comprendre comment se passe l’éducation ailleurs, ouvrir des possibilités de collaborations internationales sont deux des bénéfices de cette volonté d’ouverture.

Trois exemples de cours du Msc #CreaSmartEdtech

©UCA

Introduction à la démarche de “maker” et à la robotique éducative. Ce cours développe une approche de curiosité et de construction participative en éducation dans laquelle les participants s’engagent activement dans une démarche de construction tangible pour apprendre à apprendre. Le travail d’équipe et les attitudes co-créative (curiosité, tolérance de l’ambiguïté, tolérance à l’erreur, prise de risque) seront valorisées durant le cours.

©Inria

Initiation à l’informatique éducative. Ce cours amènera l’étudiant à comprendre et prendre la main sur les outils informatiques en lien avec les technologies éducatives, et à se forger une vision des grandes notions actuelles (apprentissage machine, web sémantique…) en lien avec la pensée informatique. Les prérequis techniques sont minimaux, et les différences de niveaux serviront de levier pour pratiquer une pédagogie différenciée.

©Skema

Introduction à l’éducation et à la pédagogie “disruptive”. Ce cours a pour but de développer la compréhension de diverses formes de création. À travers des séries d’activités et de recherche, les participants utiliserons de nouvelles méthodes de pensées issues des principes de l’effectuation pour créer leur propre vision de la disruption en abordant un problème complexe qu’ils veulent résoudre.

Pour toute demande de renseignements sur cette formation un contact mail : msc-edtech@univ-cotedazur.fr, facebook ou twitter est disponible.

Une formation de Master et un MSc.

Mais les modèles économiques de ces deux formations sont très différents. La première aboutit à un diplôme national et est entièrement financée avec l’argent de l’État ; elle est donc accessible aux étudiant·e·s avec des frais d’inscription minimaux. L’autre est une formation universitaire (nommée MSc en anglais) qui offre le même niveau Bac+5 en sortie, mais qui doit être autofinancée. C’est un profond sujet de controverse. Un camp va défendre la quasi-gratuité de l’enseignement universitaire, un autre la nécessité que l’université devienne plus attractive, donc soit mieux financée (sans augmenter encore les impôts). Bon, alors : on … fait quoi ? Le MSc #CreaSmartEdtech a pris le risque d’essayer de trouver une « voie du milieu ».
– Formation payante, certes, mais en utilisant au maximum les formations en ligne, en recherchant des financements multiples qui permettent de doter les étudiants de bourses, en restant dans un cadre sans but lucratif, on passe de montants de l’ordre de 4000 € à environ 1500 € par an, avec ces bourses. Concrètement, pour ces étudiant·e·s la barrière financière est le fait de vivre en faisant des études, et proposer une formation majoritairement en ligne aux horaires flexibles cumulable avec un emploi leur offre une vraie solution.
– Formation performative, la problématique du coût des études (surtout à l’échelle internationale) est en soi un enjeu majeur de l’éducation du 21ème siècle ; les étudiant·e·s de ce MSc suivront un enseignement sur ce sujet et sont déjà confrontés à des travaux pratiques ! À savoir financer leur voyage et leur séjour pour venir profiter de cette formation, par exemple avec des financements participatifs.
– Formation qui joue collectif au sein de l’offre de formation de son université, loin de vouloir faire disparaître les enseignements nationaux actuels, cette formation va surtout essayer de renforcer l’attractivité de toutes les formations que propose son université d’accueil.
Sommes nous complètement utopistes ? Voir même naïfs ? Essayons ! Au moins nous saurons.

Mélanie Ciussi, Nathalie Colombier, Saint-Clair Lefèvre, Irina Yastrebova Otmanine, Margarida Romero, Cindy De Smet, Thierry Viéville.

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Portfolio

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom