Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Edumix : Mutualisons nos compétences.

21 février 2017 par Krystel Le Ribler Retours d’expériences 680 visites 1 commentaire

Le week-end dernier, j’ai eu la chance de participer à la première Edition d’Edumix. Voici en quelques lignes, un retour d’expérience.

Edumix : Qu’est-ce que c’est ?

Edumix, c’est un évènement créatif et participatif pour réinventer les lieux et les pratiques de l’enseignement. Durant 3 jours, des volontaires (chercheurs, acteurs locaux, créatifs, enseignants, élèves et parents d’élèves, ..) se sont réunis dans un établissement pour penser le collège de demain.

Le but du projet, porté par le réseau des Learning Labs et Erasme, laboratoire d’innovation ouverte de la Métropole de Lyon ?

  • Décloisonner des habitudes et des communautés
  • Initier et renforcer une communauté d’innovateurs
  • Former aux méthodes agiles
  • Commencer la transformation numérique d’une institution
  • Ouvrir des pistes innovantes

Inspirés des hackathons, ces sprints créatifs où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, les Mix se veulent porteur de dynamiques qui mobilisent des compétences, donnent de l’appétence pour l’innovation dans les organisations, ouvrent des pistes créatives.

Un lieu pour imaginer, pour créer : Collège Elsa Triolet, Vénissieux.

Le collège d’Elsa Triolet à Vénissieux appartient à un réseau d’éducation prioritaire avec les deux écoles de secteur situées à proximité (REP+)
Le vendredi matin, des collégiens d’Elsa nous ont font visité leur établissement en suivant un parcours qui présentait les 10 défis à relever.

Visite du collège par les élèves.

Ils nous ont raconté leur réalité, nous ont conté leurs envies, nous ont étonné et émerveillé par leur esprit de répartie, par leurs réflexions aussi, sur leur vie au collège et en dehors de celui-ci.

Le collège pour moi c’était il y a un quart de siècle. En un quart de siècle le monde dans lequel nous vivons à évoluer, le Collège lui, a dû rester coincé dans une faille spatio- temporelle tant celui d’Elsa me rappelle le mien.
Pour vous, je ne sais pas, mais pour moi ce n’est pas le lieu où j’ai rêvé, imaginé ce que peut-être, je pourrais devenir une fois adulte. Je me rappelle de mon orientation : Élève plutôt correcte, je n’ai pas eu à m’en préoccuper vraiment, je suis juste à chaque fois passée au niveau suivant.

Le Chiffre vertigineux : 1 Conseiller d’Orientation Psychologue pour environ 1200-1600 élèves.

Du Projet à la Réalité : Le Mix sur 3 jours.

Au départ, nous suivons nos petits guides à travers les dédales du Collège, entre salles de classes classiques, cours de récréation, hall d’accueil et atelier dédié au SEGPA.
Ensuite, il nous faut nous fédérer en équipe dotée de 6 compétences différentes (Ingénierie pédagogique / Acteur local, Parent / Enseignant / Artiste, Designer / Développeur, Entrepreneur, Communicant / Autres disciplines) réunie autour d’un facilitateur qui soutient un défi.

Fédérer une équipe au travers d’un défi porté par un facilitateur

Il est déjà 14h le vendredi lorsque chaque groupe se met à réfléchir à son projet.
Pour permettre la création des livrables (sous forme de maquettes, cahiers d’idées, etc..) en un temps restreint, encore fallait-il avoir des balises pour nous permettre d’imaginer en toute intelligence.

La méthodologie au service de la Création.

Construction du brainstorming

Les prototypes imaginés.

Le samedi, toutes les équipes se mettent à produire leur création sous forme de prototypes. 3 grandes tendances émergent :

  • La personnalisation du parcours pédagogique
  • Le bien-être de l’élève
  • L’articulation du collège avec le territoire

A 16h, collégiens et familles viennent à notre rencontre : nous leur présentons ce que nous avons imaginé. Un moment fondateur qui permet de réajuster nos réalisations pour être encore plus proche de leurs besoins et envies.

Les Collégiens testant le prototype : "un autre lieu"

Ils découvrent ainsi :

Un escape game permettant une évaluation de leurs compétences et apprentissage en résolvant une énigme à plusieurs. Un collège affranchit des classes d’âge et repensé à travers des groupes de compétences à développer.
Une cantine mobile et multi-activités, de nouvelles postures physiques pour apprendre, un foyer collégien, des salles de classes qui se modulent, un mur d’expression pour les élèves.

La pause méridienne repensée

Un page web mettant en lien l’offre et la demande du quartier en terme d’espaces et d’activités, une application où l’élève devient acteur de son apprentissage en développant ses compétences au contact du territoire, un dispositif pédagogique faisant voyager l’élève à l’intérieur et à l’extérieur de l’École.

Démo Planet’Oz - Edumix

Edumix : Un modèle d’intelligence collective

A l’heure où l’on parle de plus en plus de se servir de l’intelligence collaborative au travail, nous serions bien inspirés de nous imprégner du format d’Edumix imaginé par Erasme.
Lors de ce mix, l’intelligence collective a valorisé tous les champs de compétence présents, favorisant ainsi un dialogue créatif et productif.
Dans un siècle, en crise de sens, ce sprint créatif a permis une mutualisation et une capitalisation des savoirs, de tisser des liens entre acteurs de différents domaines d’activité à travers le prisme de l’Éducation.
L’Éducation qui est un enjeu de développement humain :
« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. » Nelson Mandela.

Licence : CC by-sa

Vos commentaires

  • Le 26 février à 13:00, par François En réponse à : Edumix : Mutualisons nos compétences.

    J’ai lu l’article sur Edumix avec beaucoup d’intérêt et souhaite simplement souligner l’intérêt capital d’une telle initiative, qui a pour vocation finale selon moi, le bien-être des adultes de demain. Je suis persuadé que le bien-être, et l’accomplissement personnel passent quasi-exclusivement par l’Education. Pourquoi ?
    Les inégalités sociales existeront et persisteront . C’est selon moi incontournable.
    Par contre, il reste inacceptable qu’un enfant soit "élevé", "éduqué" différemment de son voisin, de "classe sociale" différente. Le nivellement, l’égalité des "classes sociales" est une abstraction pour atteindre le bonheur et l’équilibre (au même titre : on ne serait heureux que si l’on était riche ou puissant...?)
    L’Education Nationale doit, bien entendu, considérer certains acquis nécessaires à l’élaboration de la vie professionnelle future des enfants. En outre, elle doit impérativement devenir le garant de l’accomplissement de chacun de "ses" enfants en tant que personne "libre", (non-esclave du système) - donc capable de trouver "Sa" place dans la société, sereinement.

    C’est formidable de voir que des professionnels mettent l’innovation et la créativité non pas au service de la productivité - qui s’avère être une réalité de notre société et catalyseur des inégalités sociales - mais au service du nivellement par le haut de l’Education pour que nos enfants puissent "s’accomplir".

    Foué

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom