Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Le tutorat transversal - Thèse de Marie Micholet

27 février 2019 par Jacques Rodet Tad (blog de Jacques Rodet) 376 visites 0 commentaire

Un article repris de http://blogdetad.blogspot.com/2019/...

Un articlede Jacques Rodet repris du blog de t@d, site sr le tutorat à distance, un site sous licence CC by sa nc

Marie Micholet, dans sa récente thèse « Un tutorat transversal à distance et en ligne pour l’université » s’attache à définir les fonctions et rôles du tuteur transversal qui se distingue du tuteur disciplinaire. En effet, contrairement à ce dernier qui intervient lors d’un cours, essentiellement sur le plan cognitif, le tuteur transversal accompagne les étudiants tout au long de leur formation afin de répondre à l’ensemble de leurs besoins ne relevant pas stricto sensu de la compréhension de l’objet d’apprentissage.

Le tuteur transversal de Micholet est donc proche du tuteur programme que j’ai défini ainsi : « Le tutorat programme est souvent investi par le responsable de la formation. Il assure le bon fonctionnement du dispositif de formation en exerçant le rôle de médiateur entre les tuteurs, les apprenants, les services administratifs et techniques. ». Il existe aussi des analogies fortes entre le tuteur transversal et le coordinateur pédagogique décrit par Lydie Réné-Boullier.

Toutefois, l’étendue du périmètre d’action du tuteur transversal pourrait le rapprocher de celui que j’ai nommé le tuteur-orchestre mais également du tuteur pédagogique présent dans de nombreux dispositifs où il intervient conjointement au tuteur cours et au tuteur technique.

Le tuteur transversal doit également beaucoup à la définition de l’encadrement programme défini à la Téluq par André-Jacques Deschênes « L’encadrement-programme constitue une forme de support où les ressources d’encadrement sont mises à la disposition de l’étudiant afin de lui assurer un cheminement harmonieux dans la succession de ses activités de formation (tant au plan administratif que pédagogique) et lui éviter de s’engager dans une série d’activités sans relations entre elles. Globalement, l’encadrement-programme vise à contrer l’abandon qui, en formation à distance, est un problème épineux. […] On retrouve dans l’encadrement-programme deux fonctions : la fonction accueil et la fonction suivi. L’accueil s’exerce principalement auprès des nouvelles clientèles étudiantes et au cours de leur première session dans le programme. Cette fonction vise l’établissement d’une relation individu-programme qui permette de formaliser et de rendre opératoires les engagements de l’individu vis à vis des objectifs précis de formation et les engagements de l’établissement à fournir à l’individu les moyens d’atteindre les objectifs (Chénard, 1989). La fonction suivi vise à uniformiser la pratique du tutorat dans le programme et à mieux connaître les étudiants, de façon à enrichir la communication et l’intervention pédagogique. Elle vise également à soutenir l’engagement de l’étudiant dans la poursuite de ses objectifs personnels ou de carrière. »

Dans ses conclusions, Marie Micholet présente les tâches du tuteur transversal que je synthétise dans le tableau ci-dessous (clic sur les images pour les afficher en grand)

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom