Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Rapport d’activités du portique Adjectif.net en 2016

Un article repris de http://www.adjectif.net/spip/spip.p...

Avertissement : ce texte constitue une mise à jour du rapport publié en 2015. Il fait état des activités du portique tout au long de l’année 2016.
À propos de la vie et des objectifs du projet depuis sa création

Un article repris du site Adjectif Analyses et rechherches sur les TICE, un site sous licence CC by sa

Depuis 2007, le portique Adjectif.net constitue un support de publication pour les jeunes chercheurs francophones en technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE). Des chercheur-e-s confirmé-e-s contribuent également, fournissant des articles à caractère méthodologiques ou présentant des problématiques vives. Le fonctionnement du portique est impulsé au niveau du laboratoire EDA de l’Université Paris Descartes.

A la date de rédaction de ce texte, Adjectif.net entre dans sa dixième année d’existence : il a acquis une certaine visibilité dans le paysage de la recherche francophone, grâce à l’engagement d’une équipe qui s’est progressivement élargie [1]. La pérennité de ce portique apparaît comme l’une de ses originalités, à la fois d’un point de vue contextuel assez général mais aussi, par son objectif privilégié, à savoir, l’accompagnement des jeunes chercheurs.

Afin d’atteindre cet objectif, une méthodologie en trois phases principales a progressivement été élaborée. On décrit ces trois phases dans la suite.

  • Veille scientifique : une veille scientifique permet d’identifier des travaux récents dont les auteurs sont contactés afin qu’ils contribuent aux contenus diffusés par le portique.
  • Suivi : à partir du moment où un auteur a signalé son intérêt, un suivi est engagé par l’équipe du portique. Celle-ci est composée de jeunes chercheurs supervisés par des enseignants-chercheurs confirmés. Pour les jeunes chercheurs de l’équipe, lire et commenter les travaux des contributeurs les intègre à une communauté de pratiques. Ces activités relèvent également de la création de connaissances au sens de la théorie élaborée par Scardamalia et Bereiter dans les années 1990. D’une manière réciproque, les avis formulés permettent aux auteurs d’améliorer la synthèse de leur travail afin de parvenir à des contributions se conformant aux attendus du portique. Cette phase peut amener l’équipe responsable du projet Adjectif à relire et commenter plus de trois fois le travail d’un auteur.
  • Relectures : les synthèses sont communiquées, dans un dernier temps, aux membres du comité de lecture afin qu’ils donnent un avis qui est toujours accompagné de remarques, indiquant des moyens pour améliorer les contributions. Depuis 2010, un seul texte a été réorienté vers un autre support de publication ; tous les autres ont donné lieu à une publication, au rythme des révisions auquel pouvaient se consacrer les auteurs. On observe cela dit une augmentation des « abandons » et ce, depuis 2013 : il est possible que l’équipe animant le portique, parce qu’elle bénéficie aujourd’hui d’une plus grande expérience, ait augmenté ses exigences ; de ce fait également, les durées d’accompagnement s’allongent et peuvent être mal comprises par certains auteurs. On a remarqué aussi que des contributeurs bénéficient de l’accompagnement fourni mais déclarent plus tard avoir soumis leur texte à une autre revue, plus qualifiante.

On reçoit régulièrement des propositions spontanées de contributions (notamment par d’anciens contributeurs, initialement contactés suite aux opérations de veille) ou des redirections depuis des revues du champ (Frantice.net, STICEF). Des perspectives d’évolution sont actuellement en cours de réflexion quant au statut du portique.

Évolution au cours du temps

Publications de synthèses de recherche

Le format privilégié pour les publications d’Adjectif est celui de textes brefs, d’environ 8 pages incluant les références bibliographiques citées. Depuis la première phase du projet (2007-2009), 271 contributions de ce type ont été produites ; le rythme de publication s’est stabilisé entre 3 et 4 synthèses de recherches par mois à partir de la fin de l’année 2012 [2].

Lors des trois dernières années (2014-2016), un peu moins de contributions ont été publiées, parce qu’une partie conséquente de l’équipe est en cours de finalisation des thèses engagées entre 2011 et 2014, il est nécessaire de former des jeunes intéressés par le projet afin qu’ils prennent le relais.

En 2014, 46 nouvelles contributions ont été publiées, puis 38 en 2015. Ceci peut s’expliquer de plusieurs façons. L’équipe animant le portique bénéficie aujourd’hui d’une plus grande expérience : il est probable que cela soit à l’origine d’une augmentation des exigences, causant l’allongement des durées d’accompagnement, potentiellement mal compris par les contributeurs. Ensuite, les efforts de veille et de prise de contact avec les auteur-e-s potentiel-l -e-s sont souvent assez peu « rentables », toutes les personnes contactées ne publiant pas. Il est particulièrement difficile de parvenir à entrer en contact avec des doctorants des pays dits « du sud », malgré l’inscription du portique au sein du réseau AREN. Ce réseau a été mis en place par l’IFIC en 2015 afin d’accompagner les étudiants désireux de s’inscrire en doctorat dans la rédaction et au financement de leur projet de thèse.

En 2016, le flux de publication a connu de nouvelles variations, même si au total de 34 contributions ont été publiées au 24/12. Ces variations s’expliquent par les réflexions entretenues depuis quelques années autour de l’opportunité pour Adjectif.net de pérenniser l’ensemble des contributions publiées. Le développement du partenariat avec la FMSH (Maison des Sciences de l’Homme) a notamment engagé des travaux préparatoires de la migration des contenus vers l’archive HAL. Différents essais de mise en page et d’extraction des textes sous la forme de recueils thématiques sont en cours, impactant la capacité de veille et de suivi.

Les articles publiés à ce jour concernent surtout des thèses et des mémoires de recherche issus de travaux menés en France. Parmi les articles publiés en 2016, quelques-uns correspondent à des synthèses de recherche menées en Afrique Subsaharienne, dans les pays du Maghreb ou encore au Liban. On continue d’observer un élargissement du spectre du champ de la recherche considéré à travers les publications proposées. Ce phénomène, particulièrement marqué en 2014, se développe avec, notamment, un regain d’intérêt en 2016 pour la didactique de l’informatique et l’apprentissage de la programmation (Araouri, W., 2016 ), l’utilisation des réseaux sociaux ou des jeux vidéos en classe (Grassin, J.-F., 2016 ; Hien, L., 2016).

Des articles ont aussi été liés au travail mené lors de recherches financées par l’AUF (SUPERE-RCF) avec les acteurs du Sud souhaitant investiguer de nouvelles questions et qui ont besoin d’un accompagnement méthodologique plus large (Ndikuriyo, E. et Voulgre, E., 2016) et (Ndovori R. et al., 2016). Le temps accordé est alors très important.

Publication de brèves

Depuis 2010, l’équipe du portique propose un flux de brèves ayant pour principal objectif, au départ, de signaler des rencontres scientifiques (colloques, appels à communication, etc.). A partir de 2012, d’autres types de brèves ont été publiés, prenant la forme de textes d’une page correspondant à des réflexions structurées au sujet d’une problématique liée aux sciences de l’éducation, aux utilisations de technologies informatisées et requérant la distinction de sources de natures différentes (scientifique, autres).

Jusqu’en 2015, dans un esprit d’accompagnement à l’écriture et à l’initiative d’Emmanuelle Voulgre (maître de conférences à l’Université Paris Descartes), des brèves ont été proposées par des étudiants suivant un cursus de Licence en Sciences de l’éducation.

Les membres de l’équipe du portique sont, par ailleurs, mobilisés afin de maintenir un flux de publication stable de brèves. Les projets de brèves qui ne sont pas publiés sur le site sont transformés en posts courts sur le réseau social Facebook où l’équipe cherche à étendre la visibilité de ses services, notamment en invitant les universitaires des pays dits du Sud à prendre connaissance des publications réalisées.

Vie du projet en 2016

En 2014, on a observé une forte augmentation du nombre de visites du site, passant d’une moyenne de 300 visites à 600 visites par jour. Depuis le mois de janvier 2015, comme en 2016, on constate une stabilisation du nombre de visites par jour autour de 800 visites en moyenne, avec des variations selon les jours.

Le nombre d’abonnés à la lettre mensuelle du portique, créée en 2012, croît toujours, avec un total de 688 abonnés à la fin du mois de décembre (500, en 2014 ; 619 en 2015). Il est arrivé à plusieurs reprises que des lecteurs nous contactent pour nous remercier après réception de la lettre, ce qui indique que leur intérêt pour les contenus diffusés.

Il convient de mentionner également l’important travail de réflexion mené sur la présentation du site. Une version s’adaptant automatiquement à la taille des écrans des visiteurs a été implémentée en 2016.

La convention, signée fin 2014 avec l’Institut francophone de l’ingénierie de la connaissance (IFIC) a été ensuite reconduite ; elle vise à aider les étudiants préparant une thèse à l’exercice de la publication d’un article de synthèse. Une information sur cette mission a été publiée, à la fois sur le site de l’IFIC et sur le portique en 2015.

Perspectives

En 2016 comme en 2015, plusieurs contributeurs ont contacté l’équipe afin de bénéficier d’attestations pouvant enrichir leur dossier de qualification. Il est apparu que nous attirons l’attention de jeunes chercheurs ainsi que celle de personnes en situation professionnelle assise. La qualité de l’accompagnement accordé aux contributeurs est donc reconnue et les textes publiés sont proches, en termes de qualité scientifique, de ce que l’on trouve dans les revues du domaine.

Par ailleurs, dans la continuité des activités précédemment engagées, une animation via les réseaux sociaux a été développée en 2016, principalement via Facebook comme on l’a signalé plus haut. De la même manière, la réflexion sur des contributions de l’équipe animant le portique aux chantiers des données ouvertes de recherche a été prolongée.

Une des raisons du succès provient, à n’en pas douter, de l’accompagnement que dispense une équipe de personnes largement bénévoles. Comme il l’avait été souligné lors des années précédentes, ce fonctionnement a des limites : beaucoup dépend en effet d’étudiants souvent précaires, pour lesquels des financements sont indispensables. Les aspects techniques nécessitent aussi de pouvoir rémunérer des intervenants spécialisés : les autres membres de l’équipe ne peuvent s’en occuper, au vu des exigences de l’accompagnement mis en œuvre.

Jusqu’ici, le portique n’avait pas souhaité être perçu comme une revue analogue à celles qui existent déjà dans le champ. Au vu de la qualité des articles publiés et de la reconnaissance du portique dans certains pays d’Afrique notamment, il nous semble maintenant opportun de penser à solliciter de la part du Haut comité d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur une reconnaissance comme support francophone d’interface tout en conservant ses orientations consacrées à la veille scientifique et ses spécificités d’accompagnement.

Cette démarche, si elle est couronnée de succès, nous semble en effet présenter de nombreux avantages : à l’égard des auteurs, des contributeurs à la veille, envers les enseignants-chercheurs qui souhaiteraient s’engager davantage, en termes aussi de reconnaissance du laboratoire EDA qui a porté l’entreprise depuis les origines.

Annexe – publications du portique en 2016

1. Khaneboubi, M. (2016) « Analyse de réponses à un questionnaire : exemple de pré-traitement d’une question ouverte : Le cas du Mooc Efan-2 ». Adjectif .net Mis en ligne le 5 mai 2015, mis à jour le 14 janvier 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article344

2. Rho Mas, P. (2016). Intercompréhension entre langues romanes : séquence informatisée pour CM2. Adjectif.net. Mis en ligne le 13 janvier 2016, URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article376

3. Reina Manga, V. (2016) Les TIC dans le monde associatif, le cas de l’Afrique. Adjectif.net. Mis en ligne le jeudi 28 janvier 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article379

4. Baron, G-L., (2016). Réflexions sur la didactique de l’informatique. Adjectif.net. Mis en ligne le samedi 6 février 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article381

5. Baron, G-L., Drot-Delange, B. & Touloupaki, S. (2016). L’éducation à l’informatique à l’école primaire. Bibliographie sélective commentée. Adjectif.net. Mis en ligne le samedi 20 février 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article382

6. Razanadrakoto, M. (2016). Représentations et pratiques plurielles de lecture de la presse française en ligne par des étudiants allophones. Une synthèse de thèse. Adjectif .net . Mis en ligne le 21 février 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article383

7. El Soufi, A. (2016). Utilisation de la PréAO dans l’apprentissage de l’oral en classe de français langue seconde. Expérimentation dans un collège au Liban Nord. Adjectif.net. Mis en ligne le lundi 29 février 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article384

8. Maaroufi, F. (2016). Effets des TIC sur les pratiques pédagogiques dans un établissement d’enseignement supérieur marocain. Adjectif.net . http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article385

9. Damani, K. (2016). Les pratiques enseignantes sur les réseaux sociaux : entre fantasmes et réalités. Adjectif.net. http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article386

10. Collin, S., Brotcorne, P., Fluckiger, C., Grassin, J.-F., Guichon, N., Muller, C.,
Ntebutse,J.-G., Ollivier, C., Roland, N., Schneider, E., et Soubrié, T. (2016) Vers une approche sociocritique du numérique en éducation : une structuration à l’œuvre. Adjectif.net. Mis en ligne le vendredi 18 mars 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article387

11. Tassius, D. (2016). Pratiques de formation numérique dans les bibliothèques universitaires en France. Adjectif.net, mis en ligne le 14 mars 2016. Consulté à : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article388

12. Voulgre, E., Jang, A. et Weller, C. (2016). Thymio en cycle 3 en France : qu’est-ce qu’un robot en termes de culture informatique ? Adjectif.net, mis en ligne le 25 avril 2016. Consulté à : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article390

13. Dusquesnois, M. (2016). ProSoTIC – Favoriser l’usage du numérique dans l’enseignement de promotion sociale. Un exemple en Belgique francophone. Adjectif.net, mis en ligne le 18 avril 2016. Consulté à : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article391

14. Combemorel, C. (2016). Équipement mobile au collège : quels usages et représentations genrés de l’ordinateur portable chez les élèves ? Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article392

15. Ndikuriyo E. et Voulgre E. (2016). Quels accompagnements pour l’enseignement de l’informatique à l’École Fondamentale du Burundi ? Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article394

16. Grassin, J.-F. (2016). Affordances d’un réseau social pour une formation en Français Langue Étrangère : pratiques discursives, modes de participation et présence sociale en ligne. Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article395

17. Touloupaki, S. (2016). Analyse d’une recherche sur la pensée informatique : Code and tell de Dany Portelance. Adjectif.net. [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article396

18. Hien, L., (2016). Enseigner avec le jeu vidéo. L’exemple de la mise en réseau d’oeuvres et de personnages en classe de CM2. Adjectif.net [En ligne]. Mis en ligne le 10 juin 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article397

19. Heurtier, S. (2016) « Usages et appropriation d’un ordinateur portable en classe de CM1 ». Adjectif [En ligne]. Mis en ligne le 18 juin 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article398&lang=fr

20. Ngandeu, B. (2016) Apprentissage du français dans une université anglophone au Cameroun : de l’expérience du quasi-synchrone à un nouveau modèle d’intégration des TIC. Synthèse de thèse ». Adjectif [En ligne]. Mis en ligne le 28 juin 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article399

21. Etienne, S. (2016). Élaboration de ressources pour la formation des migrants Présentation du projet “V’Idéaux et Débats”. Adjectif.net. Mis en ligne le mercredi 20 juillet 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article400

22. Haensler, G. (2016). Etude de l’usage d’un dispositif vidéo-informatique comme moyen de régulation des apprentissages moteurs en EPS. Modalités d’exploitation d’une ingénierie techno-didactique en situation d’enseignement apprentissage à l’école élémentaire et au collège selon les types d’activités physiques. Adjectif.net, [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article402

23. Aubenas, M.-L. (2016). Différenciation pédagogique par les TICE. Une expérimentation dans l’enseignement des SVT. Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article403.

24. Ndovori R., Voulgre E., Barahinduka E., et Baron G-L. (2016). Les usages des TICE par les lauréats de l’ENS de Bujumbura. Adjectif.net [En ligne]. Mis en ligne le 05 août 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article=404

25. Ait Moussa, A. (2016). L’impact de la méthode inversée sur un cours d’informatique : cas de l’université marocaine. Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article405

26. Messaoui, A. (2016). Ludovia#13 : un compte-rendu. Adjectif.net. Mis en ligne le lundi 12 septembre 2016. http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article406

27 Araouri, W. (2016). L’initiation à la programmation informatique à l’école primaire : le cas de Scratch et Thymio dans des classes de cours moyen. Adjectif.net [En ligne] http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article407

28. El Soufi., A. & Malek,. V (2016) « Recycliban.com » : un site web éducatif pour introduire les technologies à l’école et sensibiliser les jeunes au tri des déchets domestiques. Adjectif.net. Mis en ligne le mardi 18 octobre 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article410

29. Cisel, M. (2016) Utilisations des MOOC : éléments de typologie. Retour sur la diversité des formes d’attrition. Adjectif.net. Mis en ligne le vendredi 11 novembre 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article411

30. Nono Tchatouo, L-P., & Tchaptie, Y. (2016) Utilisation de l’environnement WIMS dans l’enseignement des mathématiques au secondaire. Problème de formation et de perception de l’utilité. Adjectif.net. Mis en ligne le lundi 5 décembre 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article412

31. Djeumeni-Tchamabe, M., & Mbodj, M. (2016). Carnet de voyages au cœur des TICE en Afrique de l’Ouest : un exemple de coopération Sud-Sud. Adjectif.net. Mis en ligne le mercredi 7 décembre 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article414

32. Besnier, S. (2016) Usages de ressources technologiques pour l’enseignement du nombre à l’école maternelle et développement professionnel des professeurs. Adjectif.net. Mis en ligne le samedi 10 décembre 2016 http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article415

33 Banuza, A., Nijimbere, C., & Ndikuryayo, F. (2016). De l’espace numérique à sa pédagogisation : comment améliorer la qualité de l’enseignement des sciences au lycée Cibitoke ? Adjectif.net [En ligne]. Mis en ligne le 28 juin 2016. URL : http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article417

34 Queyriaux, L. (2016). Le tutorat et les tuteurs à distance[] : un nouvel accompagnement Adjectif.net. Mis en ligne le 14 décembre 16, à l’adresse http://www.adjecti.net/spip/spip.phparticle418&var_mode=calcul

[1] Les membres de l’équipe de 2007 continuent, pour la plupart, de contribuer au projet même si, en majorité, ils interviennent plutôt en fin de publication. Ceux de l’équipe de 2010 continuent de contribuer alors que ceux engagés en 2014 affirment différentes prises de responsabilité.

[2] L’année 2012 constitue un « record » à différents égards pour le projet : en termes de nombre de publications (68, les autres années permettent plutôt de produire une quarantaine de publications, cf. annexe 1) mais aussi de « consistance » de l’équipe, les financements ayant permis de recruter une étudiante de M2 spécifiquement pour gérer les aspects techniques en lien avec la rénovation de l’interface du site.

Aurélie Beauné
Articles de cet auteur

Les activités du portique Adjectif.net en 2015
Contribution à l’étude des pratiques instrumentées des formateurs d’adultes : le cas du Diplôme Initial de Langue Française (DILF)
À propos d’apprentissage mobile dans les pays du sud
À propos de l’activité du portique ADJECTIF en 2014
Édition numérique scolaire dans un cadre francophone
[...]

Emmanuelle Voulgre
Articles de cet auteur

Les usages des TICE par les lauréats de l’ENS de Bujumbura
Quels accompagnements pour l’enseignement de l’informatique à l’Ecole Fondamentale du Burundi ?
Thymio en cycle 3 en France : qu’est-ce qu’un robot en termes de culture informatique ?
Supervision pédagogique au Burundi : le cas de trois provinces du Nord
Le bac à sable, un espace pour jouer et apprendre des notions de programmation
[...]

Georges-Louis Baron
Articles de cet auteur

Les usages des TICE par les lauréats de l’ENS de Bujumbura
L’éducation à l’informatique à l’école primaire
Réflexions sur la didactique de l’informatique
Les activités du portique Adjectif.net en 2015
Colloque ETIC2, 14 au 16 octobre 2015
[...]

Solène Zablot
Articles de cet auteur

Les activités du portique Adjectif.net en 2015
Bilan et perspectives d’une expérimentation « Tablettes » au Niger
Utilisation des Nouvelles Technologies dans les collèges et lycées : quelles missions pour le conseiller principal d’éducation ?
[...]

- 
Informations générales

/
,
,

Licence : CC by-sa

Notes

[1Les membres de l’équipe de 2007 continuent, pour la plupart, de contribuer au projet même si, en majorité, ils interviennent plutôt en fin de publication. Ceux de l’équipe de 2010 continuent de contribuer alors que ceux engagés en 2014 affirment différentes prises de responsabilité

[2L’année 2012 constitue un « record » à différents égards pour le projet : en termes de nombre de publications (68, les autres années permettent plutôt de produire une quarantaine de publications, cf. annexe 1) mais aussi de « consistance » de l’équipe, les financements ayant permis de recruter une étudiante de M2 spécifiquement pour gérer les aspects techniques en lien avec la rénovation de l’interface du site.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom