Innovation Pédagogique et transition
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

La réalité virtuelle et la réalité augmentée, quels impacts sur l’apprentissage ? Une revue de la littérature

21 avril 2023 par megpare GRIIP Pédagogie universitaire 1033 visites 0 commentaire

Un article repris de https://pedagogie.uquebec.ca/veille...

Un article repris du site Pédagogie universitaire, du réseau de l’université du Québec, une publication sous licence CC by sa nc
La réalité virtuelle et la réalité augmentée, quels impacts sur l’apprentissage ? Une revue de la littérature

Auteur(s)

megpare

mar 18/04/2023 - 12:15

Numéro

Article

Lewis, F., Plante, P., & Lemire, D. (2021). Pertinence, efficacité et principes pédagogiques de la réalité virtuelle et augmentée en contexte scolaire : une revue de littérature. Médiations Et médiatisations, (5), 11-27. https://doi.org/10.52358/mm.vi5.161

Résumé

Les études sur l’utilisation des technologies virtuelles en éducation offrent de nombreuses possibilités, soulèvent également des désavantages et controverses. L’article de Lewis, Plante et Lemire (2021) présente un état de la question sur deux technologies virtuelles en éducation :

  • la réalité virtuelle (RV), technologie qui immerge l’utilisateur avec un casque dans un environnement virtuel ;
  • la réalité augmentée (RA), technologie qui superpose des objets virtuels sur le monde réel.

Leur question de recherche consiste à se demander si l’utilisation d’artefacts éducatifs en RV et RA est pertinente en contexte scolaire et, si oui, quels principes doivent guider leur conception. Les résultats de l’étude prennent en considération les articles publiés depuis 2017.

Dans cette revue de littérature, une méthodologie en deux étapes est utilisée pour repérer et synthétiser les articles pertinents sur l’utilisation de la réalité virtuelle et augmentée en éducation :

  1. Méthodologie de recherche Evidence for Policy and Practice Information and Co-ordinating (EPPI- Center, 2010).
  2. Synthèse des informations par thèmes.

À la suite de la recension des écrits, les critères d’insertion ont permis aux chercheurs de sélectionner 29 articles de recherche sur l’utilisation de la réalité virtuelle et augmentée en éducation. Les auteurs ont ensuite classé les études en fonction des quatre thèmes suivants : la motivation, l’immersion, la collaboration et la conception. 

Selon plusieurs études recensées, la RV et la RA sont considérées comme des technologies prometteuses dans le domaine de l’éducation, offrant de nombreux avantages. Ces avantages comprennent notamment la sécurité dans la manipulation d’objets dans des environnements dangereux, la réduction des coûts de formation, la possibilité de visiter des sites éloignés, l’amélioration de l’engagement et de la motivation des apprenants, la facilitation de l’interaction et de la collaboration entre les enseignants et les apprenants, ainsi que l’amélioration de la compréhension des phénomènes complexes et abstraits. Les dispositifs portables, tels que les casques de réalité virtuelle, offrent également des possibilités innovantes pour l’éducation et la médecine.

Les principales limites des études pour la RV et la RA sont : des coûts élevés pour l’implantation et la formation du personnel, un manque d’études exhaustives sur les performances en acquisition et rétention des connaissances, des préoccupations liées à la cybersécurité et à l’éthique, des applications mal conçues et une formation du corps enseignant déficiente, un manque de recherches sur les effets psychologiques chez les enfants, la possibilité de traumatismes physiologiques et de changements comportementaux, une charge cognitive additionnelle pour les personnes apprenantes, un manque d’acceptabilité sociale, une distraction et un temps d’utilisation trop longs, un développement d’applications éducatives complexe et coûteux, et la possibilité de souffrir de « cybermalaise ».

En somme, pour la réussite de l’apprentissage virtuel, il est crucial de concevoir des artefacts éducatifs bien adaptés aux compétences à acquérir chez les apprenantes et les apprenants tout en se basant sur les théories motivationnelles et éducationnelles. Cependant, il faut rester vigilants quant aux risques associés à l’utilisation de ces technologies. La recherche continue est nécessaire pour évaluer les risques de leur utilisation et pour améliorer la conception des technologies virtuelles éducatives tant pour les personnes apprenantes, qu’enseignantes.

 

Appréciation et utilisation potentielle

La revue de littérature de Lewis, Plante et Lemire (2021) sur l’utilisation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée en éducation offre une perspective intéressante. Les articles analysés sont récents, publiés après 2017. Ils ont été analysés à l’aide d’une méthodologie rigoureuse en deux étapes. En plus, cette sélection d’articles se base notamment sur l’avancement dans le domaine des technologies immersives et elle offre au lectorat une classification des articles selon quatre thèmes dont trois liés au transfert de connaissances : motivation, immersion et collaboration.

Parmi les thèmes, il est intéressant de constater que dans plus de la moitié des articles, l’utilisation de la RV et de la RA en éducation impacte positivement la motivation des personnes apprenantes. En outre, les nombreux avantages de la RV et la RA recensés ouvrent un monde de possibilités pour l’enseignement expérientiel dans plusieurs domaines d’apprentissage. Malgré les limites présentées, l’article offre des pistes de solution intéressantes pour les personnes enseignantes et conseillères pédagogiques ainsi que pour les établissements d’enseignement qui souhaitent se lancer dans l’aventure des technologies virtuelles éducatives.

Comme le mentionnent les chercheurs, il importe de poursuivre la recherche pour évaluer les risques de leur utilisation et également améliorer la conception des technologies virtuelles éducatives en se basant sur les théories motivationnelles et éducationnelles. D’autant plus que ces technologies sont en constante évolution. Quoi de mieux que d’utiliser adéquatement une technologie au service de l’apprentissage et non l’inverse !

 

Références

EPPI-Centre : https://eppi.ioe.ac.uk/cm

 

D’autres ressources à consulter

 

Notice biographique

Image par l'auteure Mélanie Fournier est titulaire d’un D.E.S.S. en éducation et formation des adultes et a complété un D.E.S.S. en technologie éducative à l’Université Laval. Cumulant près de 10 ans en technologie éducative, elle est chargée de projets technopédagogiques à l’ESG UQAM. Auparavant, elle a été agente de développement technopédagogique à l’École de technologie supérieure puis coordonnatrice d’une équipe de médiatisation au sein de l’Institut national de santé publique. Elle a participé au design de plusieurs projets de formation en ligne. Spécialiste en formation à distance (FAD), elle s’intéresse à l’utilisation des différentes technologies numériques en contexte de formation universitaire, à l’ingénierie pédagogique ainsi qu’aux théories de l’apprentissage à l’ère du numérique.

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom