Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

La 3ème année de la campagne "L’Ingénieur.e Citoyen.ne ... c’est moi ?"

26 décembre 2016 par Michel Briand Retours d’expériences 180 visites 0 commentaire

Comment être acteur de sa formation ? Comment représenter les étudiants dans les instances qui décident du parcours de l’ingénieur actuellement ? Et si on commençait par décortiquer le "manifeste pour une formation citoyenne des ingénieur.e.s" ?

Un article repris du site d’Ingénieurs sans frontière, un site sous licence CC by sa

Décortiquons le Manifeste Perrine Grosjean (modifié)

Pour la troisième édition de la campagne “L’ingénieur citoyen ... c’est moi ?”, le comité « Former L’Ingénieur Citoyen » garde ses objectifs globaux :

Accompagner les étudiants ingénieurs dans la prise de recul sur leur identité professionnelle, leurs formations et leur responsabilité à être acteurs de leurs formations.

Autrement dit : l’appropriation du « manifeste pour une formation citoyenne des ingénieur.e.s » par les étudiants, leurs écoles et les partenaires locaux.

Les outils qui ont bien marché l’année dernière sont reconduits, d’autres ont été élaborés et l’objectif d’aller plus loin sur la représentation des étudiants en ingénierie est réaffirmé.

Tous les documents et outils mis à disposition sont détaillés dans le livret pédagogique de la campagne.

Voici un petit aperçu des outils :

- Interpello’quiz, pour s’interroger sur les enjeux des formations.

- Conférence gesticulée « A la recherche de l’ingénieur citoyen », pour une soirée qui donne envie d’agir.

(D’autres conférences sont en cours d’élaboration ! Plus de détails sur le livret pédagogique !)

- La vidéo « Pour une formation citoyenne des ingénieur.e.s », pour débattre sur la dépolitisation de la technique.

- Le « Forum d’Actions Concrètes », pour inspirer les prochaines actions.

- Le « Labyrinthe  » de la gouvernance, pour comprendre comment sont prises les décisions au sein d’une école et les interactions entre les acteurs de la formation.

- Le « Lien avec les Syndicats », pour démocratiser la gouvernance des formations.

- « Décortiquons le Manifeste », pour articuler les positionnements FormIC au vécu quotidien.

- Débat mouvant, pour libérer les mots et faire émerger les représentations de chacun.

- Exposition fugace, pour interpeller les moins intéressés.

- Débobine ton UE, pour analyser le contenu des cours.

Comme chaque année, des temps forts de restitution et d’animation sont proposés :

- Un atelier en lien avec la thématique des RESIC de cette année « La Technique c’est pas automatique » sera proposé ;

- Des journées d’animation au sein des écoles en co-animation avec un membre du comité sont envisageables ;

- Le comité organisera deux rencontres en 2017 : une nationale avec des partenaires locaux comme professeurs, chercheurs et syndicats étudiants et une première rencontre internationale dont les détails seront communiqués très prochainement.

La recherche-action proposée par le comité permet de nourrir les réflexions et d’adapter la campagne en fonction de là où la dynamique avance et mûrit.

Les actions des groupes locaux pour porter le manifeste ont donc amené Ingénieurs sans frontières à préciser son positionnement vis-à-vis des syndicats étudiants : ce sont des organes à même de défendre, dans les instances représentatives de gouvernance, le projet du manifeste.

Demander une représentativité plus démocratique des étudiants en ingénierie dans les instances de gouvernance est donc un travail qui peut être à la fois réfléchi par le groupe local au sein de son école mais aussi en partenariat avec les syndicats étudiants.

Une année pour alimenter la réflexion sur la finalité des formations d’ingénieurs et pour avancer vers plus de pluralité et de construction démocratique de celles-ci !

Licence : CC by-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom