Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Le Modèle de cohérence pédagonumérique comme initiation à l’enseignement à distance à l’université

27 avril 2022 par megpare GRIIP Pédagogie universitaire 389 visites 0 commentaire

Un article repris de https://pedagogie.uquebec.ca/le-tab...

Le Modèle de cohérence pédagonumérique comme initiation à l’enseignement à distance à l’université

Auteur(s)

megpare

lun 25/04/2022 - 15:32

No 1
Version PDF
/sites/default/files/documents/numeros-tableau/Le_Tableau_Vol11No1_MCPNF_Lafleur_Avril2022VFd%C3%A9p%C3%B4t.pdf

Dans ce numéro, France Lafleur, professeure au Département des sciences de l’éducation et titulaire de la Chaire d’excellence en enseignement de la formation à distance (FAD) à l’UQTR, présente les avantages de l’application du Modèle de cohérence pédagonumérique pour les enseignantes et enseignants universitaires entreprenant une première réflexion sur la FAD.

Mise en situation

Mireille est une enseignante d’expérience. Depuis quelques temps, elle observe qu’il est maintenant plus difficile de créer une relation pédagogique signifiante avec ses étudiantes et étudiants et de les motiver. Leurs caractéristiques et leurs besoins sont de plus en plus variés et elle n’est plus certaine que les activités d’enseignement-apprentissage et les évaluations qu’elle leur proposait pour développer leurs compétences dans ses cours soient toujours adaptées. Comme elle doit concevoir un nouveau cours qui sera offert à distance, elle sollicite les services de la conseillère pédagonumérique de son établissement, Glory, afin que cette dernière puisse l’aider à amorcer sa réflexion. Après la première rencontre, Glory pense avoir identifié une stratégie qui pourrait répondre aux préoccupations de Mireille tout en optimisant l’utilisation d’un environnement numérique d’apprentissage (ENA). Une seconde rencontre est donc prévue pour discuter de cette stratégie liée au Modèle de cohérence pédagonumérique (MCPN).

Pourquoi ?

Cinq raisons de miser sur le MCPN en formation à distance (FAD) : 

  1. recourir aux outils et fonctionnalités d’un ENA en s’appuyant sur une réflexion pédagogique approfondie quant à l’intégration des technologies. ;
  2. favoriser l’engagement des personnes apprenantes en les plaçant au cœur des réflexions, des choix et des décisions dans l’acte d’enseigner ;
  3. s’enquérir de l’accessibilité aux ressources et en tenir compte, tant pour le personnel enseignant que pour les personnes apprenantes ;
  4. autoévaluer la cohérence pédagonumérique (CPN) de sa planification d’enseignement ;
  5. élaborer un ENA commun au niveau d’une équipe-programme ou d’une institution afin d’optimiser les apprentissages. (Lafleur, 2021)

Quoi ?

La cohérence pédagonumérique en contexte de FAD

Si Michelot et Gauthier (2021) se sont intéressés à l’alignement pédagogique et Lison (2018), à l’alignement technopédagogique, Lebrun (2015) soulignait déjà l’importance du principe de cohérence et le qualifiait d’approche systémique. Le MCPN favorise précisément une pédagogie soutenue par les outils numériques, et ce, selon une logique articulant cibles d’apprentissage, modalités de la FAD, stratégies d’enseignement et activités d’évaluation. Le MCPN propose ainsi l’utilisation optimale des fonctionnalités de l’ENA, la sélection judicieuse d’actions pédagogiques et une meilleure cohésion entre elles afin de placer l’apprenante ou l’apprenant au cœur de l’espace pédagonumérique. 
 

Ce que nous dit la recherche

Des modèles d’alignement technopédagogique au MCPN

Selon Lebrun (2011), nous tirons un impact positif des technologies en établissant un bon niveau de cohérence entre les objectifs, les outils et les méthodes pédagogiques, ce qui requiert de développer et d’appliquer des dispositifs centrés sur l’apprentissage. La recension des divers modèles illustrant les concepts d’alignement pédagogique et technopédagogique montre que ce dernier est rarement schématisé de façon à représenter adéquatement l’importance de la cohérence, ce qui signale la nécessité d’adapter les modèles d’alignement technopédagogique et leur représentation à la FAD (Lafleur, 2021) ; le MCPN constitue selon nous une adaptation adéquate de ces modèles. Afin de maximiser l’expérience des personnes apprenantes et la qualité de la formation, le MCPN mise sur 4 éléments en interaction à l’intérieur d’un même ENA  : 

  1. les cibles d’apprentissage ;
  2. le choix des modalités de la FAD ;
  3. la sélection des stratégies d’enseignement ;
  4. la cohérence des activités d’évaluation (voir fig. 1).

cid:image001.png@01D7F226.443C71D0Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom