Innovation Pédagogique et transition
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

La coop des communs en janvier 2024 Newsletter #21

27 janvier 2024 par Marilyne Barisic Communs 325 visites 0 commentaire

Un article repris de https://coopdescommuns.org/fr/newsl...

Infolettre #21 : Voeux, actus, prochains séminaires et rencontres...

Edito
2024 : Meilleurs voeux !

Nous en avons désormais la certitude : un nouveau monde a commencé, où le tragique progresse aussi vite que les « utopies » transformatrices porteuses de justice sociale et environnementale. A vous qui les mettez en œuvre, je souhaite que La Coop des Communs soit, tout simplement, utile, au cours de l’année qui s’ouvre.

Que notre alliance acteurs/chercheurs nous aide dans la compréhension de ce qui nous arrive, favorise notre capacité d’action, pour aller vers l’éducation de tous pour tous, le dialogue et la négociation, contre le règne des chefs de guerre, de religions et des réactionnaires exploiteurs de détresses.
Laisser aux ingénieurs les questions de techniques, aux climatologues, les questions de climat, aux sociologues les questions de société, etc… en faisant l’impasse sur les interactions avec les autres savoirs aboutit non seulement à des impasses mais à des sentiments de mépris et donc des résistances.
L’approche des situations complexes par les communs sert la justice sociale-environnementale, à construire. C’est notamment ce que fait émerger notre travail patient de 7 années, qui commence à être reconnu.
La Coop des Communs espère dépasser l’hégémonie de la pensée et le cloisonnement des raisonnements dans une « approche par les communs ».
Il nous reste beaucoup, beaucoup à faire, pour expliquer ce que nous sommes et ce que nous faisons, comment nous le faisons. Notre méthode ne nous permet d’avancer que lentement, sur une meilleure explication de notre projet politique, nos modes d’action, ce que nous entendons par notre « approche par les communs ». On nous reproche de ne pas être assez politiques, pas assez radicaux, pas assez réactifs à l’actualité, pas assez pédagogues… La compréhension entre nous et avec les autres est un exercice en soi, elle fait partie de notre rigueur et de notre « radicalité ».
L’accès à nos ressources, notre site internet.. ne sont pas non plus satisfaisants. Merci de vos idées. Et de vos contributions !
Nous allons lancer bientôt la campagne d’adhésion 2024. Suivent dans cette lettre les précisions sur nos RDV et les propositions et chantiers de nos groupes de travail.

Bonne année !
Nicole Alix, présidente de La Coop des Communs

Vie de l’association

La campagne d’adhésion 2024 est Lancée !

Vous suivez les activités de La Coop des Communs au travers de ses évènements, des groupes de travail et de leurs publications ?
Vous pouvez dès maintenant nous soutenir en renouvelant votre adhésion ou en adhérant pour cette année 2024. Cliquez ci-dessous !
Une fois votre adhésion finalisée sur HelloAsso, vous recevrez dans les 24 heures un mail avec un formulaire personnalisé permettant de mettre à jour vos informations complètes. Merci de prendre ce temps !
Pour (ré) adhérer à La Coop des Communs, rendez-vous sur sur HelloAsso.

Nos débats sur notre projet et nos modes d’action

Notre AG du 15 novembre dernier nous a donné un temps collectif de discussion sur le projet politique de La Coop des Communs (quelle vision pour l’association), à partir d’une note envoyée pour mieux préciser l’objectif de La Coop des Communs et sur son projet associatif (comment nous mettons notre projet politique en œuvre).

Des ateliers en parallèle nous ont réunis sur les projets transversaux menés au sein de La Coop des Communs :

  • propositions de politiques en faveur des communs, à partir de nos écrits, notamment dans les groupes, depuis 7 ans ;
  • courants des communs en France depuis 2010 : un atelier d’écriture est envisagé à l’été 2024 ;
  • Communs de services de proximité et tiers lieux : croisement du travail mené par le groupe Communs de services de proximité et de la proposition partagée de « faire des tiers-lieux des communs de proximité » ;
  • soutien de la Coop des Communs au développement du MOOC3 (Massively Open Online Connectivist Course on Commons) lancé par (notamment) Alain Mille et Bernard Brunet avec le soutien de Remix the commons (notamment).

📆 A vos calendriers !

Prochains séminaires, webinaires et AG

15 février 12h-14h : « Evaluer une association ou un tiers-lieu en 2024 : regards croisés de deux praticiens-chercheurs » avec Thierry Véclin, La Frapp, et Matei Gheorghiu, Chercheur associé au Cerrev Université de Caen Normandie & Coordinateur du Conseil scientifique du RFFLabs
Inscription au séminaire du 15/02

21 mars 12h à 14h : « Communs et migrations » avec Fanélie Carrey-Conte, secrétaire générale de la Cimade, et Stéphanie Leyronas, chargée de recherche à l’AFD 
Inscription au séminaire du 21/03

18 avril 12h-14h : « Communs et numériques, au travers de l’histoire de VECAM » avec Valérie Peugeot, présidente de l’association Vecam de 2008 à 2021 et Nicolas Loubet
Inscription au séminaire du 18/04

24 avril toute la journée : Assemblée Générale

30 mai – 1er juin  : Festival Faire Autrement au Familistère de Guise (Picardie)

11 juin : Séminaire du groupe « Gouvernance territoriale et pratique du commun pour l’accès aux ressources naturelles » à la Caisse des Dépôts

20 novembre toute le journée : Assemblée Générale

Nos groupes de travail en action

Lancement d’un nouveau groupe de travail : « Genre et communs »

Ce groupe de travail s’inscrit dans la continuité du groupe de travail « Gouvernance » et en réponse aux travaux récents menés par l’AFD et présentés lors d’un webinaire le 20 septembre 2023. Ecrivez à Vera Vidal pour être tenu.e au courant.

 

Plateformes en Communs à la 8e conférence du PCC

La 8e conférence annuelle du Platform Cooperativism Consortium, co-organisée avec le Conseil stratégique de développement et d’innovation du Kerala (KDISC) et IT for Change , s’est réunie du 30 novembre au 2 décembre 2023 à Thiruvananthapuram, au Kerala en Inde.

100 participants s’y sont retrouvés d’une quinzaine de pays. Retrouvez ici le programme avec les vidéos des table-rondes. Vera Vidal, chargée d’intermédiation praticien-chercheurs à la Coop des Communs, y est intervenue pour présenter le travail mené par Plateformes en Communs, (vidéo ci-dessus).

Lors de la conférence, Anita Gurumurthy, Trebor Scholz, et des membres du gouvernement du Kerala ont présenté une déclaration la  » Déclaration de Thiruvananthapuram sur un nouvel écosystème d’innovation pour notre avenir numérique collectif «  , basé sur des principes de fraternité et de coopération.

La déclaration est disponible ici en anglais, vous pouvez la signer ici jusqu’au 31 janvier 2024.

 

Comptabilité et Communs : l’appel à communs de l’ADEME et directive CRSD

Le 24 novembre 2023, le groupe Communs est comptabilité de La Coop des Communs a répondu à l’appel à communs « Sobriété et Résilience 2023 » de l’Ademe. Cet appel vise à mettre en relation tous les acteurs volontaires pour produire des ressources ouvertes afin de contribuer aux enjeux d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques par la création et le partage de communs.

Intitulée « Entretenir un commun de connaissances et pratiques des comptabilités socio environnementales à partir d’expérimentations de la méthode C.A.R.E. dans l’ESS et les communs », la proposition que nous avons faite explique la démarche de notre groupe Communs et Comptabilité. C’est grâce à des expérimentations de la méthode de comptabilité C.A.R.E. que la communauté apprenante animée par le groupe Communs et Comptabilité tente de répondre aux enjeux de résilience et sobriété.

Communs de services de proximité

Enfin ! la sortie de l’ouvrage collectif né de notre groupe Communs de services de proximité, coordonné par Benjamin Coriat, Justine Loizeau et Nicole Alix est annoncée pour mars prochain. « Les communs de proximité – Origines, caractérisation et perspectives » paraîtra en accès ouvert aux Editions Esbc, ASSOCIATION SCIENCE ET BIEN COMMUN.

 

Faire des tiers lieux des communs de proximité

Avec un ensemble d’organisations engagées, nous voulons faire des tiers-lieux des communs de proximité  ! Et pour le faire advenir, nous nous sommes donnés rendez-vous au Festival Faire Autrement, du 30 mai au 1 juin 2024 au Familistère de Guise (Picardie).

NOTEZ LA DATE ! plus d’information suit et, surtout, si vous voulez vous joindre à la préparation, prenez contact : contact@coopdescommuns.org

Revue d’actualités

Pour commencer,  les dernières actus relayées par Les communs d'abord

Nos amis et partenaires

 

3e séminaire Libertés associatives et démocratie, le 30/01/2024

Organisé par l’Observatoire des libertés associatives, le 3e séminaire Libertés associatives et démocratie portera sur « La criminalisation du militantisme écologiste : de Bure à Millevaches ».
Il aura lieu le 30 janvier 2024, de 17h à 19h30 à Coordination Pas sans Nous, 3 avenue Victoria, 75001 Paris (salle Joséphine Baker, deuxième étage) ou en visioconférence zoom : https://us02web.zoom.us/j/86808717509 
L’intervention de Pablo Corroyer, chercheur au CERAPS, Univ. de Lille sera suivie d’une discussion par Valérie Deldrève, chercheuse à l’Inrae et Fanny Delahalle d’Alternatiba.
Les associations environnementales apparaissent en première ligne de la répression du militantisme contemporain. Alors qu’on aurait pu faire l’hypothèse que la loi « séparatisme » de 2021 ciblerait d’abord les groupes musulmans, elle a fortement visé les mouvements écologistes (Alternatiba, MRES, etc.), venant acter la crispation des relations avec l’État. Cette séance sera l’occasion de revenir sur les évolutions récentes de la criminalisation du militantisme écologiste à partir du cas de Bure en particulier, permettant également d’interroger ses reconfigurations à la lumière de certaines évolutions plus récentes : la cellule Demeter, la dissolution des Soulèvements de la terre et les attaques sur les associations du plateau de Millevaches en particulier.

 

Mise en débat de l’ouvrage L’Afrique en communs, le 06/02/2024

Tensions, mutations, perspectives 6 février 2024 14h-16h30, au siège de l’AFD avec une possibilité de participation en ligne. Les échanges se tiendront en français et en anglais.
Alors que des voix nombreuses questionnent le modèle de développement importé des pays occidentaux en Afrique, les communs africains ouvrent des perspectives nouvelles. Se déployant dans des domaines variés, ces initiatives citoyennes portent en germe un modèle endogène de développement.
Dans la première table ronde, Mamoudou Gazibo, politiste, Benjamin Coriat, économiste, Sophie Salomon, de l’AFD, Guiako Obin, fondateur du BabyLab et Anne-Sophie Olmos, élue à la ville de Grenoble, discuteront la manière dont les acteurs publics peuvent accompagner les communs. De quelles opportunités de développement cet accompagnement est-il porteur ? Quels risques cette relation peut-elle représenter pour les communs ? Quels outils, méthodes et pratiques les acteurs publics doivent-ils développer pour « penser communs » ?
La conférence se terminera sur un débat entre Tanella Boni, philosophe et essayiste, Rémy Rioux, directeur général de l’AFD et Kako Nubukpo, commissaire à l’agriculture, aux ressources en eau et à l’environnement de l’UEMOA, sur l’opportunité de penser un projet politique singulier pour le continent africain, construit sur la sécurisation et le développement des communs.
>> Plus d’infos et inscription

 

Chaire VALCOM

La création de la chaire VALCOM a été validée le 24 octobre 2023 lors du conseil d’administration de la Fondation USMB.
La chaire VALCOM fait suite au projet COMON dont l’objectif était de faire un état des lieux, un diagnostic sur les communs fonciers en France.Ce constat a amené Jean-François Joye et Olivier Chavanon à porter ce projet vers une chaire scientifique, VALCOM – valoriser les communs, afin d’accompagner puissamment et dans la durée le mouvement de résurgence des communs et l’engouement des formes collectives, collaboratives ou partagées en voie d’émergence. Les communs fonciers comptent encore dans le monde rural et sont des réponses pertinentes aux problématiques territoriales contemporaines (cohésion sociale, préservation des ressources, qualité de vie, etc.). Résurgents, adaptés, ce sont à leur échelle des réponses (outils) aux enjeux contemporains.
Ce programme scientifique permettra d’innover, d’inspirer des modes renouvelés de gestion du foncier, de renforcer la cohésion sociale, de protéger les personnes et les ressources. 4 objectifs scientifiques et territoriaux ont été identifiés :
– Créer un engagement des communautés, renforcer la capacité d’agir
– Développer des outils d’évaluation (chiffrer les apports des communs) et reconnaitre les savoir-faire immatériels (ONU-UNESCO)
– Synchroniser droit vernaculaire/droit de l’Etat moderne pour préserver voire dupliquer les communs (modifier le cadre légal)
– Former – sensibiliser – accompagner : re-créer une culture des communs

Enfin VALCOM utilisera la méthode de la science participative tout au long du projet. La collaboration et l’implication des acteurs terrain sont primordiales pour encourager la (sur)vie de ces communs. 

Productions de notre communauté

Une grille de compréhension de la pratique des communs
Résultat d’une étude auprès des acteurs de Riposte Créative Territoriale durant le confinement et la crise du Covid. Une interview d’Elzbieta Sanojca par Michel Briand
Durant la crise du Covid la direction innovation publique du CNFPT (Centre National de la Formation Publique Territoriale) a utilisé un espace collaboratif ouvert : Riposte Créative Territoriale pour poursuivre ses activités durant le confinement. Pendant deux ans, quelques dizaines de personnes ont ainsi développé un espace dans un esprit de communs, en participation ouverte, où tout ce qui était produit était public et rendu réutilisable par une licence Creative Commons. Une étude menée à travers 13 interviews a permis d’expliciter ce que recouvrait pour les participants actifs à Riposte Créative Territoriale cette pratique des communs.
 
Une présentation synthétique de la thèse de Hervé Defalvard : les territoires sont les nouveaux lieux de la conflictualité sociale et des alternatives. C’est à partir de l’économie sociale et solidaire que les communs pourront être repensés en articulant local et mondial et que l’écologie politique pourra être portée.
 
Le dossier « Majeure » du dernier numéro de Multitudes porte sur les communs négatifs.
Le franchissement en cours des limites planétaires contraint à réaliser un inventaire des conditions qui l’ont rendu possible : technologies, infrastructures, institutions, organisations, modèles économiques, voire capitalisme ou impérialisme… La liste est longue de ces « communs négatifs » qui grèvent les conditions d’habitabilité sur Terre et auxquels, pourtant, une humanité comptant huit milliards d’individus est intimement attachée – souvent malgré elle et à son détriment. Les textes regroupés dans cette Majeure reviennent sur ce concept et tentent de mettre sa fécondité à l’épreuve dans des contextes extrêmement variés. Retrouvez-y une contribution de Lionel Maurel, mais aussi Alexandre Monnin, Yves Citton, …
 
Rome Sang/inaire, une nouvelle de Sarah Vanuxem sur AOC
Sarah Vanuxem, juriste saluée pour ses travaux au croisement du droit civil et de l’environnement, était l’année dernière pensionnaire à la Villa Médicis. Son projet de création portait sur le « droit de déambuler ». Au moment où elle-même arpentait Rome, les sangliers envahissaient la ville de manière spectaculaire et lui ont inspiré cette science-fiction. La précision juridique sert le procédé narratif et en fait la saveur. 

Hervé Defalvard publie « La société du commun – Pour une écologie politique et culturelle des territoires » chez les éditions de l’Atelier et y mentionne La Coop des Communs.

Comment sortir d’un modèle de consommation et de production intoxiqué par le capitalisme financier et réinventer l’État social abîmé par l’État néolibéral ? Création de monnaies locales, épiceries coopératives, parcs éoliens citoyens…
Hervé Defalvard analyse ces changements de pratiques quotidiennes comme autant de réponses face à la crise du sens et crise de nos relations aux vivants. Encore fragmentées mais véhiculant un nouveau mode de vie, ces alternatives permettent d’entrevoir une société du commun.
Translocale, la société du commun dessine des liens entre les territoires, à différentes échelles, pour une gouvernance collective et polycentrique des biens communs. C’est pourquoi une large place est faite dans ce livre aux initiatives locales et aux acteurs qui construisent, sur les territoires, des solidarités relatives à l’emploi, l’habitat, la santé, la culture, pour une société inclusive et durable.

Notre newsletter est un espace d’expression de nos membres. Pour contribuer merci de remplir le formulaire ci-dessous. Nous reviendrons vers vous pour échanger sur le contenu qui pourra être publié dans l’envoi suivant.

N’hésitez pas à nous communiquer également des liens ou autres articles que vous souhaiteriez que nous relayons.

L’article Newsletter #21 est apparu en premier sur La Coop des Communs.

Licence : CC by-nc-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom