Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

En stage dans la « ville aux mille cheminées », du coton et des usines monstre

Un article repris de https://ahl.hypotheses.org/1106

Kassandre Pinchard est actuellement en M1et fait son stage aux Archives municipales de Roubaix. Ce service accueille depuis longtemps des stagiaires du Master lillois et emploie d’ailleurs une diplômée lilloise. Selon une formule désormais classique, elle présente successivement le service puis les missions qui lui sont confiées.

L’Hôtel de ville de Roubaix, qui abrite les Archives municipales

 À Roubaix, il y a une particularité qui est que la Médiathèque et le service des Archives de la ville sont rattachés et forment ce qu’on appelle « la Grand Plage ». Le service d’archives a donc été premièrement rattaché à la médiathèque de manière numérique avec la BnR (Bibliothèque numérique de Roubaix) en 2008 avec auparavant des projets de numérisation communs comme notamment entre 2003 et 2005 avec une collection de cartes postales (environ 6 000 pièces) ou encore la collection de manuscrits de la médiathèque et la collection Van Der Meersch. Dans un second temps, le rattachement se veut donc aussi physique.

Depuis 2016, il y a cette volonté de réunir médiathèque et notamment son pôle patrimoine et le service d’archives de la ville. Un dossier a donc été monté pour construire un nouveau bâtiment derrière la médiathèque au niveau de l’ancien tri postal mais ce projet n’a pas abouti et encore aujourd’hui le projet est toujours en pourparlers avec l’administration de la ville. Ce projet s’inscrit dans le projet 2025 de la médiathèque de Roubaix. Ce projet permettrait d’offrir des magasins d’archives plus conformes à la conservation des documents et permettrait aussi des collaborations plus simples avec le pôle patrimoine de la médiathèque pour la conservation et la valorisation du patrimoine roubaisien.

La Salle de tri des Archives municipales de Roubaix

 Durant ce stage, je suis amené à effectuer le classement du fonds de la section roubaisienne du Parti Socialiste donné au service en 2012 par le secrétaire de la section du parti. Depuis aucun inventaire n’avais été établi et par conséquent, le fonds n’avait jamais été traité.

Règlement interne de la section publié dans les année 1970

Il est en tout constitué d’environ 300 dossiers ce qui représente environ 20 ml et le fonds comprend principalement des documents concernant des élections (municipales, législatives, cantonales, présidentielles, …) mais également des documents de gestion interne de la section, ou encore relevant de l’organisation de rassemblements et manifestations comme des réunions publiques ou encore la Fête de la rose.

Un dossier de gestion interne de la section PS de Roubaix

Afin de traiter au mieux ce fonds je vais être amené à être en contact avec la médiathèque de Roubaix qui possède une collection relative au socialisme mais aussi avec la Fondation Jean Jaurès qui conserve les archives du Parti Socialiste au niveau national.

Organigramme de la section PS de Roubaix

 Ma mission principale est donc le traitement de ce fonds du tri et classement à l’instrument de recherche mais, je vais également participer au récolement des magasins du service. En effet, il n’existe pas de récolement complet des magasins et c’est un des objectifs du service auquel je vais donc participer après avoir terminé de traiter le fonds du Parti Socialiste. 

Dossier d’assemblée générale de la section
(documents de travail et notes)

A l’occasion de ce classement, il m’arrive d’avoir à traiter des documents conservés sous des formes originales, comme un tract électoral sur vinyle ou encore l’enregistrement audio d’une assemblée générale.

Tract électoral sur vinyle
Enregistrement audio d’une assemblée générale

Pour le traitement de ce fonds, j’ai été amené à travailler dans différents lieux. J’ai trié une partie du fonds au sein de la salle de tri du service mais j’ai principalement effectué ce tri à l’ancien atelier de reliure qui se trouve au sein du Théâtre Louis Richard à côté de l’Hôtel de ville et de la Médiathèque de Roubaix. Que ce soit l’atelier de reliure ou la salle de tri du service, ce sont tous deux des lieux où il est agréable de travailler avec de l’espace, de grandes tables mais aussi, et ce qui est particulièrement agréable, des fenêtres qui nous apportent une lumière naturelle toute la journée.

La lumière naturelle illumine la salle de tri

Licence : CC by-nc-nd

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom