Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

BD « Sciences en bulles » : Ils sont bio mes déchets !

Un article repris de https://theconversation.com/bd-scie...

Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND

Cet extrait de la BD « Sciences en bulles » est publié dans le cadre de la Fête de la science (du 2 au 12 octobre 2020 en métropole et du 6 au 16 novembre en outre-mer et à l’international) dont The Conversation France est partenaire. Cette nouvelle édition aura pour thème : « Quelle relation entre l’Homme et la Nature ? ». Retrouvez tous les débats et les événements de votre région sur le site Fetedelascience.fr.


Si les déchets sont partout, s’ils constituent aujourd’hui des preuves irréfutables de l’impact de l’Homme sur la Nature, ils demeurent le plus souvent invisibles à ceux qui les ont générés. Nos déchets de cuisine, déchets organiques ou biodéchets, représentent aujourd’hui plus du tiers de nos déchets quotidiens.

En 2015, la loi relative à la transition énergétique pour une croissance verte est votée, définie par le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Cette loi définit l’objectif de développer le tri à la source des déchets organiques jusqu’à sa généralisation en 2025.

Concrètement, d’ici à 2025, nous devrions donc tous disposer d’une solution pour les gérer sur place. Le compostage est la solution idéale qui se pratique de plus en plus à domicile ou dans son quartier.

Ma thèse (titre original : « Conceptions initiales d’enfants de cinq ans sur la décomposition de la matière organique. Influence des pratiques de compostage domestique sur la compréhension des mécanismes scientifiques en jeu ») porte sur les pratiques de compostage en œuvre dans les familles, et ce que les enfants de cinq ans en comprennent.

Transmises dès les premières années de la vie, les pratiques d’abandon des déchets peuvent être effectuées sans même y réfléchir : si on apprend à jeter, on ne réfléchit pas pour autant à la portée de son geste ni aux conséquences directes et indirectes sur l’environnement.

À travers une centaine d’entretiens avec parents et enfants, je cherche à identifier les idées initiales des enfants sur la dégradation des déchets dans le composteur. Comment appréhendent-ils ce processus de chaîne alimentaire en jeu dans le composteur, alors qu’à cinq ans, ils sont en train de construire leur langage et leur compréhension du monde ?

Mon objectif est de montrer l’importance de s’intéresser aux sciences dès la maternelle, car ce que les jeunes enfants apprennent du monde du vivant leur servira au quotidien, et les aidera donner du sens à des pratiques citoyennes et respecter leur environnement.

Les conclusions de mon étude seront publiées en 2021 : vous pouvez déjà découvrir une version vulgarisée mise en BD pour « Sciences en Bulles » !

Peb&Fox/Syndicat national de l’édition, CC BY-NC-ND

Retrouvez les créations dessinées du duo Peb & Fox sur leur blog. » !

The Conversation

Valérie Marchal Gaillard ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d’une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n’a déclaré aucune autre affiliation que son organisme de recherche.

Licence : CC by-nd

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom