Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Vol.5 - no 1 - Tenir compte de la « zone proche de développement » des étudiants dans son enseignement

Un article repris de http://pedagogie.uquebec.ca/portail...

Un article paru sur le site : http://pedagogie.uquebec.ca


Il revient à l’enseignant de trouver le juste milieu entre le niveau d’activités d’apprentissage trop faciles et trop difficiles pour permettre aux étudiants de développer leurs compétences. Cette "zone proche de développement" doit aussi être conjugée avec le juste soutien nécessaire à apporter aux étudiants afin d’assurer leur motivation et leur réussite. Les auteurs de ce tableau explicitent ce concept et proposent des pistes pour intégrer cette "zone" aux pratiques pédagogiques. 

Katia Renaud est professionnelle de recherche en pédagogie de l’enseignement supérieur à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle collabore à de nombreux projets en lien avec la pédagogie de l’enseignement supérieur, notamment dans le développement et l’animation d’ateliers de pédagogie offerts dans différentes institutions collégiales et universitaires au Québec et ailleurs dans le monde. Elle travaille en collaboration avec le Bureau de pédagogie et de formation à distance de l’UQTR, avec le Bureau des relations internationales de l’UQTR et avec le vice-décanat du Campus Mauricie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche sont en lien avec le développement des compétences en pédagogie de l’enseignement supérieur et l’approche par compétences.

François Guillemette est professeur au Département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières et adjoint pédagogique au vice-décanat du Campus Mauricie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. À l’UQTR, il est codirecteur du Centre Interdisciplinaire de Perfectionnement Pédagogique et de Recherche en Enseignement Supérieur (CIPPRES), professeur responsable du programme d’accompagnement pédagogique des nouveaux professeurs, responsable de la communauté de pratique en pédagogie universitaire et responsable du mentorat interdisciplinaire en pédagogie universitaire. Docteur en éducation et docteur en théologie, ses projets de recherche en cours portent notamment sur le développement des compétences professionnelles en enseignement supérieur, sur l’utilisation de la méthodologie de la théorisation enracinée par les chercheurs francophones et sur la communication avec des personnes en situation de handicap. Il est aussi codirecteur de la revue "Approches inductives".

Après plusieurs années d’enseignement, Céline Leblanc a entrepris une carrière de conseillère pédagogique en technologie éducative à l’Université du Québec à Trois-Rivières où elle travaille depuis 2008. Dans le cadre de ses fonctions, elle s’intéresse particulièrement à la pédagogie en enseignement supérieur en présentiel. Entre autres, elle coordonne les activités pédagogiques et technopédagogiques offertes à l’UQTR et collabore à la communauté de pratique en pédagogie universitaire ainsi qu’à la formation des nouveaux professeurs et des nouveaux chargés de cours de son établissement.

► Consultez Le Tableau vol. 5 - numéro 1 - "Tenir compte de la « zone proche de développement » des étudiants dans son enseignement" en format PDF.

 

Thématiques : 

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom