Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Apprentissage par problème (via Edu Tech wiki de l’université de Genève)

L’apprentissage par problèmes (problem-based learning, PBL) est défini par Finkle et Torp (1995) comme "un développement de programme d’études et un système d’instruction qui développe simultanément des stratégies de résolution des problèmes et des bases et qualifications de connaissances disciplinaires en plaçant les étudiants dans le rôle actif des résolveurs de problème confrontés avec des problèmes mal structurés qui leur renvoie le monde réel".

Un article repris du wiki "Edu Tech wiki" sur l’education de l’université de Genève, un site sous licence CC by sa nc

1 Introduction

Les apprenants sont engagés dans des expériences authentiques. Le PBL est intrinsèquement social et collaboratif et enseigne à des étudiants "des techniques douces" essentielles aussi bien que du contenu et des qualifications spécifiques de domaine. Par PBL, les étudiants apprennent :

  • compétences de résolution de problèmes
  • compétences d’apprentissage auto-dirigé
  • capacités à trouver et à utiliser des ressources appropriées.
  • pensée critique
  • base de connaissances mesurables
  • capacités de performance
  • compétences sociales et éthiques
  • autosuffisance et auto-motivation
  • facilité avec l’ordinateur
  • compétences de leadership
  • capacité de travailler en équipe
  • compétences de communication
  • pensée proactive
    -* Congruence avec compétences en milieu de travail

2 Qu’est-ce que l’apprentissage par problème ?

2.1 Un peu d’histoire

L’apprentissage par problème (PBL) est devenu populaire à cause de son apparent bénéfice quant à l’apprentissage des apprenants. PBL peut être pensé comme une combinaison de théories cognitives et constructivistes, comme celles respectivement développées par Piaget et Vigotsky. PBL est un système de développement et de livraison de programme d’étude qui identifie la nécessité de développer des compétences de résolution des problèmes comme celle d’aider les apprenants à acquérir connaissances et compétences nécessaires. La première application de PBL fut dans les écoles médicales qui examinent rigoureusement la base de connaissances des diplômés. Les professionnels médicaux doivent maintenir leur compétence dans leur domaine, et l’apprentissage tout au long de la vie est particulièrement important pour eux. Par conséquent, PBL était bien approprié à ce secteur. Beaucoup d’écoles médicales et professionnelles, aussi bien que des programmes d’étudiant en licence emploient PBL sous une certaine forme.

2.2 Vue d’ensemble et caractéristiques

- Utilisation de problèmes réels - les problèmes sont approprié et contextuels. C’est dans l’opposition à des problèmes réels que les étudiants apprennent le contenu et des compétences de pensée critique.
- confiance dans des problèmes pour conduire le curriculum - les problèmes n’examinent pas des qualifications ; ils aident à l’étude des qualifications elles-mêmes.
- problèmes vraiment mal structurés - il n’y a pas une seule solution, et en tant que des nouvelles informations sont recueillies dans le processus réitératif, la perception du problème ainsi la solution, changent.
- PBL est centré sur l’étudiant - les étudiants ont progressivement de plus en plus de responsabilités dans leur éducation et deviennent de plus en plus indépendant du professeur pour leur éducation.
- PBL produit des apprenants indépendants pour toute la vie - les étudiants continuent à apprendre tout seuls dans la vie et dans leurs carrières.

(1-3 adapté de Stepien & Gallagher 1993 ; Barrows, 1985 // 4 & 5:FromProblem Based Learning Initiative)

2.3 Centré sur l’apprenant

Pose significative, mis dans un contexte, vraies situations du monde, et fournissant des ressources, conseils et instructions aux étudiants lorsqu’ils développent leurs connaissances du contenu et des compétences de résolution de problème (Mayo, Donnelly, Nash, & Schwartz, 1993). Dans PBL, les étudiants collaborent pour étudier les questions d’un problème pendant qu’ils tâchent de créer des solutions viables. Enseigner en PBL se fait normalement par petits groupes de discussions facilitées par un tuteur (Aspy, Aspy, & Quimby, 1993, Bridges & Hallinger, 1991).

Puisque la quantité d’instructions directes est réduite dans PBL, les étudiants assument une plus grande responsabilité de leur propre apprentissage (Bridges & Hallinger, 1991). Le rôle de l’enseignant devient celui d’expert de la matière, guide de ressource, consultant des tâches du groupe. Cet arrangement favorise le traitement d’information par le groupe plutôt qu’une communication d’information par l’enseignant (Vernon & Blake, 1993). Le rôle de l’enseignant est d’encourager la participation des apprenants, de fournir l’information appropriée pour garder les apprenants dans le bon chemin, d’éviter les feed-back négatifs et, d’assumer le rôle de camarade de l’apprenant (Aspy et al., 1993).

2.4 Aller au-delà du contenu

La capacité à résoudre des problèmes est plus qu’une simple accumulation de savoir et de règles ; C’est le développement de stratégies cognitives flexibles qui aident à analyser les situations non-anticipables et non-structurées afin de produire des solutions pleines de sens.

Les problèmes de la vie réelle sont rarement bien structurés ; la capacité à résoudre des problèmes traditionnels d’école est donc peu pertinente pour développer les capacités de résolution de problème dont les apprenants ont besoin pour vivre en dehors de la salle de classe. Les problèmes de la vie réelle sont très changeants en termes de but, contexte, contenu, obstacles et inconnus qui influencent comment chaque problème doit être approché. Pour réussir, les apprenants ont besoin de pratiquer la résolution de problèmes non-structurés qui reflètent la vie hors de la classe. Cette aptitude est le but de PBL.

C’est probablement pourquoi plus de 80% des écoles médicales utilisent la méthodologie de PBL pour enseigner des cas cliniques aux apprenants, soit réels soit hypothétiques (Vernon & Blake, 1993, Bridges & Hallinger, 1991).


- Lire la suite sur le wiki

  • 3 Versions de PBL
  • 4 Les Avantages de PBL
  • 5 Pourquoi utiliser PBL ?
  • 6 Les barrières du PBL
  • 7 Les inconvénients de PBL
  • 8 Comment dépasser les barrières et implémenter PBL
  • 9 Caractéristiques d’un problème de PBL
  • 10 Créer un problème approprié
  • 11 Résumé des bases psychologiques de PBL
  • 12 Comment structurer PBL
  • 13 A quoi ressemble PBL dans la salle de classe ?
  • 14 Comment fonctionnent les groupes en PBL ?
  • 15 Que fait l’individu dans PBL ?
  • 16 Questions d’apprentissage individuelles
  • 17 Quel est le rôle d’un instructeur dans PBL ?
  • 18 Les changements doivent être adresés par l’enseignant
  • 19 Comment faire du PBL
  • 20 Evaluation de PBL : évaluation de la réussite des étudiants
  • 21 Exemples de problèmes PBL
  • 22 Research on PBL
  • 23 Références

Licence : CC by-nc

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom