Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Travailler sa créativité comme on réapprend le vélo

28 septembre 2016 par chaden diyab Retours d’expériences 238 visites 0 commentaire

"Soyez créatifs", "Soyez ingénieux" ... tous ces mots, peut-être les avez-vous entendus un jour avec votre patron, ou au sein d’un département de marketing, au cours du lancement d’un nouveau produit ou encore dans une réunion de futurs entrepreneurs.

N’est-il pas frustrant d’avoir ces pressions stériles autour de soi et d’entendre devoir être créatif ou ingénieux ?

Pour autant, les nouvelles solutions émanent d’un processus innovant lui-même généré par un travail de créativité. Il n’est pas question ici d’inconscient freudien mais de notre capacité à intégrer intelligence et créativité dans nos actions et nos idées

Tel un enfant qui apprend à faire du vélo et s’en souviendra pour le reste de sa vie, chacun d’entre nous a été au cours de son existence en contact avec son inconscient.
Même longtemps après, nous pouvons toujours remonter sur notre vélo et reproduire les gestes assimilés bien des années plus tôt.

Mais dès lors, comment les améliorer ? Comment les adapter ? Comment reconnecter avec cette partie inconsciente de la créativité pour repenser un produit ou bousculer un processus d’innovation ?

Structurer et croitre sa créativité un enjeu pour les entreprises

Aujourd’hui, plusieurs méthodes sont utilisées pour structurer la connaissance et développer le processus de créativité et ainsi stimuler la créativité. Car si l’inconscient et le médullaire représentent plus de 90-99% de notre activité cérébrale, développer la créativité nécessite d’améliorer le raisonnement créatif et stimuler l’innovation par la suite.

Le principal enjeu des techniques créatives dans l’entreprise est de résoudre les problèmes et gérer le changement à travers l’innovation pour améliorer la compétitivité.

La créativité comme outil de mise en place des processus de changement appliqués à l’entreprise peut répondre à des objectifs spécifiques comme écourter les cycles de vie des produits, élargir l’offre à travers la création de nouveaux produits et services, et répondre à la demande de certains consommateurs ayant une exigence croissance de qualité.

Les entreprises utilisent des différents méthodes rationnelles et non rationnelles pour cela comme le brainstorming, l’analyse morphologique, l’analyse de la valeur... mais ces méthodes ont besoin d’être adaptées à la réalité du monde des affaires..

Les consommateurs source d’inspiration

D’autres, ont aussi un recours direct à leurs consommateurs par l’open innovation. Ainsi Danone a à l’occasion du lancement de Fantasia, un petit pot laitier bi-compartimenté, lancé un jeu concours sur internet. Les réalisations les plus originales ont été récompensées, dans un premier temps, par le vote des internautes. Considérant que cette nouvelle spécialité laitière faisait preuve de fantaisie, les internautes ont été invités à poster une photo, sur le site de Danone …

D’autre, arrivent, avec finesse, à analyser les attentes futures des consommateurs et leurs modes des consommations habituels pour créer des nouveaux marchés.
La combinaison de ces différentes manières de pensée productive, permet de faire des progrès lors des processus de créativité et l’innovation.

Apple a réussi à transformer les habitudes des utilisateurs téléphoniques pour adopter l’i-Phone. Toutefois : « ce géant risque de perdre les batailles d’innovation s’il ne renouvelle pas ses processus d’innovation », a déclaré Brian Hall, responsable (mettre le vrai intitulé du poste) de la branche Surface chez Microsoft. Selon lui, la marque à la pomme a un problème avec l’innovation et ses investissements financiers. Sur Twitter, il lance ………

D’autres vont aller plus loin, en frôlant les frontières de l’éthique pour comprendre le fonctionnement de notre cerveau. Ces grandes marques envoient directement des informations à votre cerveau pour vous pousser à acheter sans même en avoir conscience. Grâce à différents outils de mesure de l’activité cérébrale (IRM, électro-encéphalographie), ces méthodes de neuro-marketing visent à connecter nos actions à notre inconscient afin de doper leurs ventes. .

La créativité humaine sera toujours au cœur de toute innovation.

Le remplacement des travailleurs par des robots, ou l’informatisation menace 3 millions d’emplois en France. Carl Benedikt Frey et Michael A. Osborne, deux chercheurs de l’Université d’Oxford Il prévoient que plus de 700 métiers sont plus ou moins concernés par l’automatisation à l’horizon 2030.

Mais la capacité créative reste un frein très important au remplacement de l’homme par les machines » affirment les auteurs dans leur nouvelle étude « Creativity Vs Robots » réalisée pour l’organisme britannique Nesta-robots.

La créativité humaine sera toujours au cœur de l’innovation, et nous devrons toujours utiliser nos élans pour dépasser les cadres de pensée, tache qu’aucun algorithme ou robot ne savent encore faire

Licence : Copyright

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom