Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Quand le « big data » transforme l’éducation, la formation et les apprentissages, 19-23 septembre, Poitiers

27 juin 2016 par Michel Briand Veille 220 visites 0 commentaire

Semaine de rencontres scientifiques et professionnelles du 19 au 23 septembre à Poitiers

Un article reprenatn la présentaion sur le site du colloque

Les références faites au big data, aux données massives ou aux mégadonnées sont sans cesse plus fréquentes sans que ceux qui l’évoquent sachent toujours ce dont il s’agit exactement. L’expression est assez récente -à peine une vingtaine d’années- et désigne à la fois la collecte massive de données et leur traitement. C’est pourquoi la locution big data constitue une sorte de trompe l’œil puisque le potentiel des ces techniques et les questions qu’elles soulèvent portent autant sur les algorithmes appliqués aux données qu’aux seules données. Ainsi serait-il plus juste de recourir à une terminologie qui associe données et traitement comme big data analytics par exemple. L’une des applications les plus visibles de ce nouveau champ d’application de l’informatique concerne la publicité contextuelle qui permet de pousser vers chaque internaute des propositions ciblées, élaborées en fonction des traces de navigation personnelles.

Avec l’accroissement du nombre d’équipements numériques, qu’il s’agisse d’ordinateurs individuels et de toutes leurs variantes (tablettes, smartphones … ) ou d’autres objets connectés (montres, lunettes … ), les champs d’application de ces techniques se sont ouverts à tous les domaines de l’activité humaine (santé, transport, commerce, culture, tourisme … ). L’éducation est fortement concernée elle aussi, au point que l’on qualifie de « learning analytics » l’ensemble des techniques de collecte et d’analyse de données relatives aux processus d’apprentissage. Les applications concrètes de ce type de démarche sont nombreuses, suscitent beaucoup de travaux de recherche, motivent de nombreux développements industriels et posent d’importantes questions éthiques. On voit ainsi se développer des plateformes de nouvelle génération qui proposent des services d’élaboration de parcours de formation ou des services d’évaluation qui s’appuient sur ces techniques.

Comme dans d’autres domaines, on observe aujourd’hui les prémisses de changements qui s’annoncent durables et profonds. L’arrivée du big data dans l’éducation est en cours et appelle une réflexion de tous les acteurs : des responsables des politiques éducatives aux agents qui les mettent en œuvre sur le terrain, des entreprises qui développent ces nouveaux services aux élèves qui les utilisent et à leur parents.

C’est à une réflexion collective et collaborative sur le learning analytics que les organisateurs de l’édition 2016 du C2E invitent tous les acteurs de l’éducation et leurs partenaires dans une perspective qui allie innovation et réflexion citoyenne.

Le big data est partout y compris dans l’éducation. L’usage des données massives intrigue, enthousiasme, inquiète. C’est selon ! Ce qui est certain, c’est que les enjeux du big data pour la formation et les apprentissages doivent faire l’objet d’une réelle appropriation par tous les acteurs de l’éducation, que cette démarche ne peut s’envisager que collective et intercatégorielle et qu’il y a grande urgence !

Pour en savoir plus

- Le programme : http://www.c2e-poitiers.com/programme-2016
- L’inscription gratuite : http://www.c2e-poitiers.com/inscription-gratuite
- Le Big Datathon Pédagogique : http://www.c2e-poitiers.com/le-big-datathon-pedagogique

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom