Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Structurer ses démarches pour le succès de sa VAE

7 mai 2016 par Miss VAE Veille 185 visites 0 commentaire

Un article repris de https://missmoocparis.wordpress.com...

Le succès de la VAE passe aussi par de l’organisation.

Pour bien faire une VAE il faut faire les bonnes démarches… et là, il faut bien être honnête les choses peuvent “un peu” se compliquer.… Je dis bien “peuvent” car ce n’est pas toujours le cas, fort heureusement. Si je prends mon exemple personnel cela a été plutôt simple : j’ai trouvé une organisme sur internet, j’ai interior-design-1048094_640pris rendez-vous pour avoir des renseignements, j’ai eu toutes les explications sur le cheminement, j’ai suivi quasiment à la lettre tout ce que j’ai eu comme infos et la suite vous la connaissez… après la partie administrative, l’écriture des différentes activités du Livret 2, les rendez-vous mensuels avec une conseillère, le rendu du dossier, la préparation à l’oral, le passage de l’oral, et le résultat !
Alors quelles sont ces démarches et ces difficultés ?

J’ai rencontré Audrey  lors d’un des derniers rendez-vous, elle a bien voulu me faire son retour d’expérience. Pour ses premières démarches Audrey a également fait ses recherches sur internet, elle a contacté un centre de formation qui pouvait l’aider mais ce centre étant privé il était un peu cher (oui il faut également penser au coût que cela peut engendrer). Après quelques recherches approfondis elle a découvert le DAVA (Dispositif Académique de la Validation des Acquis) qui dépend directement de l’éducation nationale. Cela correspondait plus à ses attentes et s’est avéré aussi plus facile d’un point de vue pratique pour faciliter les rendez-vous (proximité travail / domicile) et donc se motiver !

La rencontre avec le DAVA lui a permis de se rendre compte de leur savoir-faire et de ce que cela pouvait lui apporter pour l’accompagnement et ainsi aller au bout de la démarche. Tous ces renseignements et démarches non pas été trop compliqués, le plus “difficile” a été le financement avec le Fongecif. Non pas que se soit vraiment difficile, disons que c’est assez fastidieux et un peu long (c’est de l’administratif pur !!).
refugees-1020277_640
A la question sur les difficultés rencontrées voici ce que m’a confié Audrey :

 Ce qui a été difficile c’est que j’ai changé de diplôme du milieu du parcours, et ce genre de situation amène à une remise en question sur le diplôme… est-ce bien le bon cette fois-ci ? Il faut vraiment ne pas se tromper dès le début car cela remet en cause et son travail écrit et ses compétences à défendre devant un jury !”

Quand on parle de VAE on pense aussi au découragement que l’on peut rencontrer, car c’est une des grande difficulté : aller au bout de la démarche. Il y a une grande déperdition de personnes entre ceux qui font les premières démarches et ceux qui rendent le livret 2.

Audrey, comment cela s’est-il passé pour toi ?

Non pas spécialement de découragement, j’ai été déçue de ne pas le déposer à la session d’avant, mais ça c’est perso, car je voulais aller vite, mais finalement c’est bien mieux d’avoir pris le temps de le faire plus “tranquillement”, voir l’évolution du dossier à la fin, et d’avoir eu ce temps. Ce qui j’ai trouvé pénible c’est la lenteur entre les rendez-vous. J’aime quand ça va plus vite. J’ai été frustrée mais pas eu l’intention d’arrêter.” 

Il faut aussi se rendre compte que l’on peut rencontrer certaines complications, que se soit en terme de temps, de motivation, de réflexion, ou juste parfois le fait d’écrire. Audrey nous décrit son ressentit quant à ses propres difficultés :

 “La difficulté a été la rédaction, écrire quelque chose d’attractif et qui doit intéresser le jury. Le fait d’être face à son dossier et écrire quelque chose pendant son temps libre quand on aurait d’autres choses bien plus distrayantes à faire. C’est là qu’on teste sa motivation à porter ce projet jusqu’au bout… C’est un vrai investissement qui n’est pas négligeable, il faut le prévoir, trouver le temps le midi ou le soir. Il faut aussi avoir une” soupape” qui est nécessaire. Faut aussi savoir jongler entre sa vie perso, pro et la VAE !”

Voilà un retour d’expérience positif et encourageant. 

Oui cela peut paraître est un peu long et board-973989_640parfois complexe, mais le jeu en vaut la chandelle” dixit Audrey.
La preuve en est…
merci Audrey pour ton témoignage.
Et pour la petite histoire, Audrey a obtenu son BTS (bravo) !


Je rajouterais que personnellement, je trouve également important et intéressant de participer à des échanges via les réseaux sociaux.
Attention à ne pas confondre avec les forums où souvent les conversations sont plutôt décourageantes.
Je vous suggère la page « Facebook VAE »
 qui vous permet d’être en contact avec des membres de jury et d’autres personnes dans la même situation que vous, à savoir en réflexion sur la rédaction du livret 2 tous diplômes confondus.
Twitter est également une bonne source d’informations notamment pour vos recherches en amont et pour des échanges d’articles sur ce vaste sujet.
Et pour vous appuyer sur le témoignage d’une VAE “pas à pas” découvrez, ou relisez, les articles de Miss VAE sur le blog miss-mooc.paris !

Licence : CC by-nc-nd

Portfolio

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom