Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Idées d’universités par temps de mutation : colloque à Paris les 6 et 7 avril 2016

31 mars 2016 par Gilles Veille 151 visites 0 commentaire
CENTRE D’ALEMBERT

Colloque 6-7 avril 2016


IDEÉS D’UNIVERSITÉ
PAR TEMPS DE MUTATION


OBJECTIFS DU COLLOQUE

Le vocable « université » renvoie étymologiquement à l’idée d’une communauté. Les premières universités fondées au 13 ème siècle dans plusieurs villes européennes se concevaient ainsi comme des corporations de maîtres et d’étudiants. Au cours des siècles, les universités ont subi de nombreuses transformations et la période actuelle est caractérisée par des mutations profondes reliées aux récentes mutations économiques, sociales, culturelles et politiques en France et dans le monde. Pour autant le vocable est resté, ce qui amène à s’interroger sur les permanences des idées d’université à travers les transformations qui les affectent dans le temps et dans l’espace, ainsi que sur l’ampleur des convergences qui inspirent les mutations imposées, et des divergences que ces mutations suscitent chez les universitaires et les étudiants.
Aujourd’hui les politiques d’inspiration « libérale » promeuvent dans les divers pays un modèle d’université orientée vers l’innovation industrielle et l’insertion professionnelle, dans un marché des formations supérieures et une compétition des laboratoires de recherche : une université participant de ce que certains appellent une « économie de la connaissance ». Ce modèle est tout aussi éloigné de l’université allemande imaginée par W. von Humboldt au début du XIXè siècle, fondée sur l’apprentissage par co-production des savoirs avancés dans un espace autonome, que des universités anglaises de la même époque.
Cependant, quelles que soient les idées d’université qui ont cours aujourd’hui, il faut prendre la mesure de l’intensité et des conséquences des tensions récurrentes qui les « travaillent » : priorité à la production et à la « reproduction » des savoirs académiques ou priorité à l’ « innovation » et à la professionnalisation ; formation des élites ou formation supérieure de masse ; universalité des savoirs et communautés savantes internationales ou ancrages territoriaux d’universités, moteurs régionaux de développement économique, social et culturel… Quelles en sont les implications pour la place des humanités et des sciences humaines et sociales dans des universités tournées vers l’innovation technologique ou pour la place des universités dans l’ensemble du dispositif d’enseignement supérieur ? Notre colloque cherchera à éclairer ces tensions et leurs conséquences à la fois à travers des études ou travaux de recherche et des témoignages et réflexions d’acteurs du monde universitaire, pour permettre à chacun d’approfondir sa propre idée d’université.

INSCRIPTIONS

centre.dalembert@u-psud.fr
Entrée libre
Possibilité de déjeuner sur place après inscription obligatoire
avant le 30 mars.

LIEU

6 & 7 avril 2016 - Centre Scientifique d’Orsay

Bâtiment des Colloques - 338, rue du Doyen André Guinier
RER B direction St-Rémy-les-Chevreuse – station Orsay-Ville
ou Bures-sur-Yvette
Tél : 01 69 15 61 90 – Fax : 01 69 15 43 98

ACCÈS ; PLAN & SITE
http://goo.gl/maps/xiEsi

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Portfolio

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom