Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Il y a toujours une suite à la VAE…

11 février 2016 par Miss VAE Veille 210 visites 0 commentaire

Un article repris de https://missmoocparis.wordpress.com...

Surtout quand on rencontre une personne qui a passé trois VAE et qui fait une thèse sur le sujet…

 

L’aventure VAE s’est terminée en novembre par une belle récompense, mais ce n’est que la première conclusion d’une aventure qui est loin de s’arrêter !
En effet la VAE est bien plus qu’un diplôme, qui est refugees-1020277_640bien sûr la finalité, le point d’orgue, le pourquoi on l’a fait, mais à mon sens, et je pense que d’autres seront de cette avis, aussi un vrai changement et bouleversement dans une vie professionnelle. Il y a toujours un APRES VAE. Et ce n’est pas Stéphane Jacquet qui me contredira ! En effet Stéphane Jacquet est titulaire non pas d’un mais de trois diplômes obtenus par VAE ! Ça mérite plus que des félicitations  :)J’ai rencontré Stéphane qui est lui-même conseiller, formateur et jury de VAE !
Alors forcément une petite interview s’imposait.

Stéphane, tu as fait trois VAE et maintenant tu te lances dans une thèse sur la VAE, alors première question : pourquoi ce sujet ?

Pour plusieurs raisons, la première raison c’est que ça raisonne en moi, j’ai fait l’expérience 3 fois de la VAE ça a changé ma vie et c’est encore en train de la changer. La première fois que j’ai fait l’expérience de la VAE j’ai senti que ça serait plus jamais comme avant, je me suis dit ça c’est génial. J’ai passé mon premier diplôme en VAE, c’était un Master ingénierie de la formation professionnelle. C’était pour valider un métier que je faisais depuis au moins une dizaine d’année. Je pensais qu’il y avait beaucoup de gens dans la VAE et il y a beaucoup de chose que je n’imaginais pas. Ça m’a donné des idées et des pistes à poursuivre pour après et du coup à théoriser. Parce que le Master est un mémoire, faut aller chercher des auteurs, ça m’a donné le goût de la recherche. Je trouve que la VAE c’est justement évaluer de façon très intéressante, avec la pratique du terrain et de la théorie. C’est plein de choses intéressantes. En recherche je m’intéresse à l’accompagnement à la claire voyance, à l’apprentissage. Ce qui m’intéresse c’est d’aller chercher les auteurs et de collecter les infos. Je prépare des cartes mentales pour que ce soit stéphane jacquetvisuel : la VAE est un acte administratif, c’est un système mais c’est surtout un candidat. Il y a l’axe du cadre, du candidat et du système. Il y a tout un ensemble de partenaires qui ne se connaissent pas toujours, de gens qui interviennent et de choses qui se mettent en œuvre. Il y a le jury, le DAVA, le candidat, l’accompagnateur, on voit parfois des coachs apparaître et des conseillers …. Mon idée est de reconnecter un peu tout ça, voir un peu qui sont les accompagnants leurs postures possibles, quelle est la population officielle de gens du DAVA qui sont officiellement chargé de la VAE. Je ne peux pas ignorer que quand on fait quelque chose, c’est en interaction avec d’autres gens et le but de ma recherche se sont les interactions. Dans quelle mesure cette interaction peut favoriser la réussite ou justement si elle n’existe pas voir de candidats abandonner, parce qu’ils sont isolés ou parce que il n’y a personne pour répondre à leurs questions.

Justement, as-tu des “trucs” pour ne pas abandonner dès les premières étapes ?
Je me pose la question tous les jours… il faut que la VAE ait du sens et que l’accompagnateur aide la personne à faire émerger le sens caché de la VAE. Si ça c’est fait, alors il n’y a pas de raison d’abandonner. Les gens peuvent te dire qu’il a des problèmes perso / pro qu’il n’ont pas le temps. La question du temps est une fausse question quand on veut trouver le temps on le trouve, c’est compliqué mais possible. Après il y a le problème institutionnel, il faudrait que l’état allège le process, et mette plus de sessions pour passer les diplômes. A l’université c’est l’inverse, elle se débrouille pour organiser les jury des Licences ou Masters quand la personne est prête.

En parlant de lien entre les gens, que penses-tu des réseaux sociaux ? quel en est pour toi l’intérêt et les plus ces canaux ? et comment faire avec le digital pour avancer sur la VAE ?tree-1148032_640 

J’ai écrit un article sur les réseaux sociaux professionnels l’année dernière. Dans cet article je me suis surtout intéressé à Viadéo et Linkedin qui sont les réseaux professionnels. Aujourd’hui j’ai un peu changé mon fusil d’épaule et je m‘intéresse de nouveau à Facebook. De l’intérêt professionnel de Facebook pour la page “VAE” (https://www.facebook.com/groups/ValidersesAcquisdelExperience/?fref=ts). Je la trouve très intéressante car il y a des quelques professionnels de la VAE qui répondent et y en a d’autres qui ne le sont pas et qui font des réponses à la fois très bienveillantes et qui prennent le temps de répondre, alors que parfois les questions sont très candides. C’est mieux qu’un forum car beaucoup de gens y viennent sur ces forums suite à une mauvaise expérience. Les forums sont souvent une tribune facile pour les candidats, « à chaud », qui sont déçus. Mais c’est aussi ça la VAE. Les questions “il parait que”…Il faut aussi les informer. La première mission d’un conseiller VAE est d’informer les gens, notamment sur préjugés, les “ont dit”. Et cette page est un lieu ou y a une spontanéité. Un professionnel très froid perd toute cette spontanéité…là pas du tout. Bien qu’on pourrait penser que justement avec le virtuel ça pourrait être l’inverse. Il faut garder la spontanéité de Facebook, l’instantané mais ça pourrait se professionnaliser un peu. Il pourrait y avoir une page VAE pro et on gagnerait en caractère institutionnel. Sur Linkedin par exemple il y a beaucoup de professionnels VAE. Twitter c’est intéressant, c’est plutôt complémentaire pour renvoyer vers les sources car pour les questions c’est trop court. Ça ne suffirait pas. Les questions amènent souvent de longues réponses. Il faut donner de bonnes réponses. C’est un bon complément.

Dernière question, le blog est ciblé puisque ça parle de Mooc, est-ce que les Mooc t’intéressent puisque tu es formateur de base, est-ce qu‘il pourrait y avoir un lien avec la VAE ?
Oui j’ai un projet de créer et fabriquer un Mooc. L’année dernière j’ai créé des vidéos de elearning pour l’Edf et pour ça je me suis associé avec un de mes anciens clients qui a créé une boîte de prod. On a fait la totalité des vidéos, scénario, tournage, montage, mise en image et j’ai trouvé ça très intéressant. C’est ce qu’on appelle en management “l’agilité”. On s’est adapté très vite et on a gagné un appel d’offre alors qu’en face de nous y avait des grosses « écuries ». Au final quand on fait ces vidéos on prend le programme de management de BTS ou de licence et on en fait un MOOC pour les clients / salariés qui peuvent pas venir en présentiel. C’est intéressant aussi pour les écoles par exemple qui ont beaucoup ecrand’alternants et qui sont obligés de compresser les cours. Je ne suis pas encore complètement satisfait de la conception des Mooc. On n’utilise pas assez bien l’image, trop statique, avec pas assez d’animation, il serait intéressant de de faire passer des images qui correspondent à un sujet dont parle (un portrait, une image etc..). L’offre actuelle est assez hétérogène. Je viens d’une faire un sur l’innovation via la plateforme FUN, j’ai bien aimé. J’en ai fait un par hasard, par curiosité.

Un mot pour la fin ? Quoi qu’il arrive quand tu avances dans la VAE tu te rends compte que tu as des compétences, et une chose en commun pour tous les candidats VAE : ça aura changé quelques chose dans sa vie !

Merci Stéphane pour cet échange aussi intéressant que plein d’énergie.

Comme je le disais au début de l’article, la VAE va bien delà du diplôme. Ce qui est intéressant c’est tout ce que cela engendre, la perception de son travail, son engagement personnel, ce que l’on découvre au travers ce qu’on a entrepris. ça fait grandir autant professionnellement que personnellement Ce témoignage en est la preuve.

Chers lecteurs, si vous aviez des doutes sur l’intérêt de la VAE, maintenant je suis certaine que vous n’en avez plus !sac Miss VAE

PS : et si vous avez envie de vous documenter, voici un livre au titre évocateur “VAE, quand l’expérience se fait savoir”. http://www.editions-eres.com/ouvrage/1693/vae-quand-l-experience-se-fait-savoir

 

Licence : CC by-nc-nd

Portfolio

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom