Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

Créer à peu près n’importe quoi en quinze semaines (1) - Introduction

5 février 2016 par Christophe Reverd Veille 353 visites 0 commentaire

Un article repris de http://www.vteducation.org/fr/artic...

Explorez la fabrication numérique en suivant avec nous le déroulement du cours « How to make almost anything », inspiré de celui du MIT, proposé par le Makerspace de District 3.

Un article issu du site http://www.vteducation.org

How to make almost anything - District 3 - Hiver 2016
Source : How to Make Almost Anything (District 3, janvier 2016)

Pour la seconde fois, le Makerspace de District 3, la communauté destinée à la collaboration, l’innovation et l’entrepreneuriat de l’Université Concordia, annonçait en décembre 2015 un appel à candidatures afin de suivre la formation How to make almost anything, inspirée d’un cours enseigné au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Cette formation, bilingue, gratuite et non créditée, a pour principaux objectifs de permettre aux participants d’acquérir les compétences nécessaires au démarrage de leur projet, d’élaborer, puis de réaliser un prototype avec les outils mis à leur disposition dans le Makerspace District 3.

District 3 est un accélérateur d’innovation qui favorise l’esprit d’entreprise. Dans cet écosystème, les innovateurs et les entreprises en démarrage travaillent sur leurs projets avec l’aide de professionnels et de gestionnaires d’expérience dans un environnement qui permet l’expérimentation et l’apprentissage pratique. En fournissant un accès à l’expertise technologique et humaine, District 3 développe les leaders de l’innovation d’aujourd’hui et de demain. Les services offerts par District 3 sont gratuits et ouverts à tous.

Sur la base de chaque projet d’équipe, il s’agit plus spécifiquement d’apprendre :

  • la planification de base, la gestion d’un projet et la communication en utilisant une approche Agile avec la méthode Scrum,
  • l’utilisation d’une imprimante 3D,
  • l’utilisation de logiciels de conception assistée par ordinateur (TinkerCAD) et de modélisation en 3D (Google Sketchup),
  • l’utilisation d’outils de fabrication numérique de base comme une machine-outil à découpe laser ou à commande numérique (CNC),
  • l’utilisation de base de matériel électronique de prototypage rapide, libre (Arduino) ou à moindre coût (Raspberry Pi),
  • sans oublier l’utilisation d’une multitude de petits outils (multimètres, oscilloscopes, fers à souder, etc.).

Le cours, dont le déroulement est disponible en anglais ici, est animé par les trois passionnés présentés ci-dessous. Les séances ont lieu depuis le 12 janvier 2016 et se poursuivront tous les mardis, de 18 à 20 h, pendant quinze semaines.

La démarche ne comporte pas d’évaluation ni d’examen, et il n’y a aucun préalable universitaire. Seule obligation, les participants doivent payer les matériaux et le coût des fournitures nécessaires à la réalisation du projet d’équipe présenté lors de l’appel à candidatures.

Apprentissage par les pairs et par projet

L’appel à candidatures de District 3 représentait pour moi l’occasion d’expérimenter cette démarche. J’ai donc lancé à mon tour un appel à tous sur la page Facebook et le compte Twitter du Club Framboise, la communauté des utilisateurs de Raspberry Pi du grand Montréal, dans l’espoir de constituer une équipe autour d’un projet dont le prototype serait réalisé à partir de ce nano-ordinateur. Regroupant des passionnés d’horizons aussi variés que l’informatique, l’électronique, la robotique ou encore la domotique, le Club Framboise a pour but de promouvoir le réseautage et le partage d’expertise par l’exploration des sciences au moyen de projets multidisciplinaires. ll ne m’a donc pas fallu longtemps avant de recevoir une première déclaration d’intérêt de la part d’une participante, Nicole. L’ébauche d’une équipe venait de voir le jour.

Il ne restait plus qu’à s’entendre sur le choix du projet. Après discussion, Nicole et moi avons proposé la réalisation d’un cadre photos intelligent permettant de retarder la perte de mémoire chez les patients atteints d’Alzheimer. N’étant pas des spécialistes de ce domaine, l’idée a été présentée au Dr. Charles Ramassamy, du Centre de recherche INRS–Institut Armand-Frappier, afin de rendre le prototype envisagé un peu plus pratico-pratique. Le projet a été retenu avant d’être présenté lors de la première séance. C’est à ce moment que François, un autre participant au cours, a décidé de se joindre à nous.

How to Make Almost Anything - District 3 - Hiver 2016

Source : Participants au cours à la session d’hiver

Parmi les autres projets envisagés figuraient également la réalisation d’un scanner 3D, une solution d’aquaculture ansi qu’un aquarium intelligent, une solution de domotique pour personnes à loyer et une solution de présence virtuelle pour des gens éloignés de leurs proches, etc.

Source : How to make almost anything by Neil Gershenfeld, Director of the MIT Center for Bits and Atoms (MIT, octobre 2014)

Dans la lignée des précédentes expérimentations de la VTÉ visant à explorer la fabrication numérique, nous vous proposons de suivre les grandes étapes de ce projet afin d’en découvrir la valeur pédagogique et son éventuelle adaptation au sein du milieu collégial !

Licence : CC by-nc-nd

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom