Innovation Pédagogique
Institut Mines-Telecom

Une initiative de l'Institut Mines-Télécom avec un réseau de partenaires

8éme colloque QPES : question de pédagogie dans l’enseignement supérieur sur le thème de l’innovation pédagogique à Brest du 17 au 19 juin.

18 mai 2015 par Michel Briand Veille 312 visites 0 commentaire

C’est un grand plaisir pour les organisateurs que d’accueillir à Brest les participants de la 8ème édition du colloque Questions de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur. Créé à Brest en 2001 et s’y étant tenu en 2003 et 2008, le colloque revient donc saluer son port d’attache en 2015, après avoir vogué jusqu’en Amérique lors de la magnifique édition de Sherbrooke en 2013.

A chaque édition le colloque QPES s’est enrichi de la culture pédagogique des institutions fréquentées et des contributions de tous les participants. Peu à peu un format général s’est stabilisé, répondant aux attentes du plus grand nombre (pré-colloque, sessions ateliers, conférences, etc.), ce qui n’interdit pas des nouveautés à chaque édition : c’est le cas cette année avec les « cafés comptoirs » et les « ateliers » de démonstration pédagogique.

Le thème de cette édition du colloque est précisément l’innovation pédagogique, qui est regardée autant dans ses contenus (les dispositifs innovants), que dans son environnement (les politiques éducatives, les démarches qualité) et dans ses finalités (le sens qu’on lui donne).

Le colloque QPES’2015 offre plus de 110 interventions organisées autour d’ateliers, de sessions interactives, d’une conférence et d’une table ronde. Sa formule, inspirée de l’esprit de pédagogie qui est au centre de ses préoccupations, permet un maximum d’échanges entre les participants.

- Le programme
- Histoire du colloque

Licence : CC by-sa

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom